Interview de Kéti Touche Auteur et Morgane Lemaire Illustrateur pour la nouvelle « Chini Ya »

Kéti Touche Auteur
et
Morgane Lemaire Illustrateur
pour la nouvelle « Chini Ya » 

Kéti Touche nous offre dans sa Cour des miracles, les problématiques des légendes, des prophéties, de la destinée et du libre arbitre.

Votre exemplaire est disponible


Interview de Kéti Touche Auteur pour la nouvelle "Chini Ya"

–    Qu'est ce qui vous a décidé à participer à l'appel à textes "La Cour des miracles" et le Prix littéraire Mille Saisons ?

J'avais envoyé un manuscrit à la collection Mille Saisons, et Olivier Portejoie m'a appelée. Il m'a vivement encouragée à participer à l'appel à textes : si je me retrouvais dans l'anthologie, ce serait un moyen de voir les premières réactions des lecteurs. J'ai trouvé la thématique inspirante et je me suis donc lancée.

–    Est-ce votre première expérience d'écriture ? Que pouvez-vous nous dire sur son déroulement créatif et/ou de vos "habitudes" d'écriture ?

Ma première expérience d'écriture ? Loin de là ! Je griffonne au quotidien depuis quelques années.  J'ai écrit cette nouvelle par une nuit d'août, dans un cahier. Le stylo a pallié l'absence d'ordinateur sur mon lieu de vacances.

J'écris la nuit en général, dans mon lit. J'aime beaucoup être entourée de lumières, colorées et nombreuses. Les guirlandes décorent ma chambre toute l'année. Elles servent de phares pour les personnages et les idées que se sont perdus … ensuite, il n'y a plus qu'à copier ce qu'ils dictent. Je considère que je n'invente rien : je ne fais que retransmettre. Avec de quoi grignoter à côté du clavier – pour le carburant.
 
–    Comment vous est venue l'idée de votre Cour des miracles ?

Je l'ai vue en rêve.

–    Lecteur/Auteur ? Comment en êtes-vous arrivé à lire /écrire de la SF , Fantasy, etc. ?

La littérature générale m'a toujours paru saturée. Il me semblait qu'on avait tout fait, et que le meilleur était passé. En tout cas, je ne voyais pas de moyen d'innover dans ce domaine-là. À côté, les textes fondateurs – l'Iliade, l'Odyssée – me fascinaient. Alors j'ai dérivé vers le fantastique. J'ai bu à de nombreuses sources. Et le besoin de m'y mettre est venu tout seul.

–    Si les lecteurs vous donnent Le Prix Mille Saisons, quel sera votre projet d'écriture ?

J'écris une histoire depuis plus de deux ans. Je viens d'en finir le deuxième tome. La Lande est une trilogie de fantasy syncrétique, dont j'ai voulu donner un aperçu dans cette anthologie. Si les lecteurs me donnent une chance, j'essaierai de les emmener pour ce long voyage.


 

L'illustratrice Morgane Lemaire 

Processus créatif
    Dans cette nouvelle, la Lande devient presque un personnage à part entière qui donnerait donc naissance à un Prince. Pour illustrer la Lande, je suis donc partie sur de la brume sinueuse. La ville qui espère ce Prince serait en arrière plan, pour être présente mais pas dominante. Enfin au premier plan, une couronne fondue dans la brume serait comme abandonnée à la Lande. Les différents éléments de composition aident à choisir la technique qui sera utilisée. Avant de passer au final, plusieurs croquis sont faits pour déterminer la proportion et la disposition exacte de chaque élément.

Technique
    La technique est mixte : encre de chine pour des tâches mais aussi du dessin, avec de l’acrylique blanche…

Inspiration
    Mes sources d’inspiration sont Josepe (DU, éd. Belloloco) et Mathieu Lauffray.
Morgane Lemaire

1 thought on “Interview de Kéti Touche Auteur et Morgane Lemaire Illustrateur pour la nouvelle « Chini Ya »

Laisser un commentaire