La TVA du livre de 5,5 % à 7 % : Râlons !

sujets à fort potentiel explosif
âmes sensibles s'abstenir
Avatar de l’utilisateur
siana-blackangel
membre d'honneur
Messages : 1418
Inscription : 01 Fév 2008, 18:56
Genre de livres que vous lisez le plus souvent ? : Fantasy et Fantastique
Localisation : dans le 49, entre la terre et les nuages
Contact :

La TVA du livre de 5,5 % à 7 % : Râlons !

Messagepar siana-blackangel » 08 Nov 2011, 21:07

Source : http://www.petitionpublique.fr/PeticaoVer.aspx?pi=P2011N16249

Le gouvernement français vient de passer la TVA du livre de 5,5 % à 7... au même titre que celui des vendeurs de pizzas ou de hamburgers.

MAIS, NON ! LE LIVRE N'EST PAS UN HAMBURGER !!!!!!!!!!!!!!

Le livre n’est pas un objet comme les autres. C’est l’objet le plus intime qui soit, celui qui nous accompagne partout, tout le temps, sous tous les climats, durant notre vie, jusqu’aux endroits les plus interdits. Un objet si proche de nous, si lié à nous, que les pulsions ou répulsions (ce qui représente sensiblement la même chose) que nous tissons avec lui nous sont si passionnels, si entiers et si puissants, qu’elles en parviennent à nous surpasser.

Depuis notre enfance, le livre nous ouvre les portes d’un imaginaire qui nous tire par le haut d’un réel bien bas qu’il nous est plus en plus difficile à supporter. C’est lui qui nous prépare à nos premiers émois amoureux et qui nous exerce aux expériences les plus heureuses et les plus tragiques qui jalonneront bientôt nos existences.

Les livres, c’est la gomme abstractive de toutes les inégalités. C’est l’identique voyage offert aux riches ou aux pauvres, invalides ou non, jeunes ou âgés, depuis un fauteuil roulant ou de salon, un lit conjugal encore tiède ou d’hôpital glacé, depuis le banc d’un square ou d’un refuge, ou d’une cellule.

Les livres, c’est de l’émotion en mots, du rêve en pages, de la vie en chapitres. Les livres, c’est une seconde vie qui vous tient à la peau et à l’âme, telle une seconde peau, qui vous est si douce que vous vous sentez épris d’une irrépressible envie de la faire partager à celles et ceux que vous aimez ou qui vous sont proches. Un livre, c’est du lien social noble, de l’humanité pure ; c’est de l’amitié et de l’amour.

Recommander un livre, c’est comme partager un plat. C’est une odeur, un toucher et d’imperceptibles impressions profondes qui nous font grandir ensemble vers une même voie d’humanité. C’est de l’intimité pure, de la considération absolue et du respect aux autres. Un livre, c’est des sons et des images qui surgissent de toute part pour nous mettre en émois.

A l’instar d’un boucher, d’un charcutier ou d’un boulanger, le libraire est un petit artisan qui connaît bien toutes ces sensations. Il sait combien son métier est de connaître les produits qu’il conseille, après les avoir préalablement sélectionnés, goûtés et testés. Il sait aussi combien ce qu’il propose se doit de contribuer au bonheur et à l’éveil des sens individuels, et in fine, à la société toute entière. Dans électeur, après tout, n’y a-t-il point « lecteur » ?

Mais le libraire sait aussi combien, plus important encore que le livre, est l’échange amical avec un lecteur, un bon repas partagé entre amis ou le sublime d’une nuit d’amour. Car, après tout, les livres ne sont que des tremplins, des portes grandes ouvertes sur le monde, sur l’humanité et sur la vie.

Voici pourquoi, amateurs de livres et de littérature, il nous faudra toujours combattre et demeurer vigilants pour que subsistent toujours, et toujours plus, en nous et dans chaque foyer, ces ouvertures sur nos imaginaire et sur l’Autre…

A CE TITRE, LE LIVRE DOIT ETRE CONSIDERE COMME UN OBJET DE PREMIERE NECESSITE... NECESSITE VITALE, HUMAINE ET DÉMOCRATIQUE !!!

VOTONS NON !!!!


Parce que non mais ! Qu'ils augmenta la TVA sur autre chose, le tabac ou l'alcool ça serait plus utile ! :evil:

Avatar de l’utilisateur
luciole
Baby star
Messages : 272
Inscription : 26 Jan 2005, 22:37
Genre de livres que vous lisez le plus souvent ? : Autres
Contact :

Re: La TVA du livre de 5,5 % à 7 % : Râlons !

Messagepar luciole » 10 Nov 2011, 14:50

Je râle... Je n'ajoute rien d'autres sinon j'en ai pour un moment...

Avatar de l’utilisateur
Jeff
membre d'honneur
Messages : 628
Inscription : 15 Sep 2009, 22:47

Re: La TVA du livre de 5,5 % à 7 % : Râlons !

Messagepar Jeff » 11 Nov 2011, 10:28

Vas-y, lâche-toi. Vu comment le forum est en phase d'hibernation, personne ne t'en voudra de l'animer un peu.

Avatar de l’utilisateur
siana-blackangel
membre d'honneur
Messages : 1418
Inscription : 01 Fév 2008, 18:56
Genre de livres que vous lisez le plus souvent ? : Fantasy et Fantastique
Localisation : dans le 49, entre la terre et les nuages
Contact :

Re: La TVA du livre de 5,5 % à 7 % : Râlons !

Messagepar siana-blackangel » 13 Nov 2011, 01:21

Et puis un Avis de tempête sans tempête, c'est pas drôle. :twisted:

Avatar de l’utilisateur
Rudiment
membre d'honneur
Messages : 718
Inscription : 02 Mars 2006, 13:43
Livre préféré chez Mille Saisons : Les Perles d'Allaya
Genre de livres que vous lisez le plus souvent ? : Fantasy

Re: La TVA du livre de 5,5 % à 7 % : Râlons !

Messagepar Rudiment » 13 Nov 2011, 11:39

Bon, je trouve cette pétition tres mal tournée : trop de sensiblerie poétique, pas assez d'arguments objectifs sur la nécéssité de maintenir sur le livre une faible taxe.

Les livres, c’est la gomme abstractive de toutes les inégalités. C’est l’identique voyage offert aux riches ou aux pauvres, invalides ou non, jeunes ou âgés, depuis un fauteuil roulant ou de salon, un lit conjugal encore tiède ou d’hôpital glacé, depuis le banc d’un square ou d’un refuge, ou d’une cellule.


Pas du tout. Le livre ne gomme pas les inégalites, surtout pas entre riches et pauvres. Moi, j'ai pas les moyens de me payer certains bouquins, donc bernique le voyage avec mon pote des beaux quartiers. Les SDF des bancs et des trottoirs ne lisent pas de livres. Vous en avez vus, vous, qui font la manche en disant "J'ai besoin de lire" ? Le bouquin ne gomme pas non plus les inégalites quant aux handicaps physiques et psychologiques. Ma frangine a un grave problème de vision; son recours n'est pas le livre, mais l'audio et l'informatique pour ses possibilités de modifier les polices ou remplacer le mot écrit par le mot parlé. Quant aux bouquins disponibles dans les prisons, je doute qu'ils couvrent les mêmes domaines que ceux des librairies, question de censure. Faire rêver un taulard, oui, lui faire lire "Papillon" ou "la Fille des airs", non... Il y a certains voyages qu'on ne connaîtra jamais.

Un livre, c’est du lien social noble, de l’humanité pure ; c’est de l’amitié et de l’amour.


N'importe quoi. L'humanité "pure", ça ne veut rien dire; il y a des livres qui sont des incitations (déguisées ou non) à la haine de toutes sortes et à la violence. Il y a des livres interdits, des manuscrits censurés, des auteurs à pendre. On se tape même sur la gu*ule ou on s'envoie des menaces de mort à cause de certains textes.

Le gouvernement français vient de passer la TVA du livre de 5,5 % à 7... au même titre que celui des vendeurs de pizzas ou de hamburgers.

Cette phrase est très mal tournée, mais je comprends l'essentiel : pour le gouvernement, hamburger = pizza = livre.
On ne peut en vouloir au gouvernement de mélanger le livre et la bouffe rapide et autre plat populaire très loin de sa recette traditionnelle. Quand je vois les textes médiocres, voire merd*ques, qui se proposent à la lecture, et auxquels j'ai par ailleurs goûté, la méprise est excusable : ingrédients de chiotte, épices en disproportion, fabrication à la chaîne, ingestion fastidieuse et digestion catastrophique. C'est mort et froid quand le truc nous atterrit sous les yeux. Ca ne vaut pas le prix qu'on a payé. Mais oui, toute la magie est dans le marketing et l'emballage. C'est d'époque. Au fait, est-ce que je parle de livre ou de hamburger, là ?
Mais cette méprise revient au ministère de la Culture et aux éditeurs privés, pas au gouvernement.

Le gouvernement essaie de sauver les meubles en puisant du fric partout où ce n'est pas vital avant le beau naufrage que les grands financiers nous concoctent depuis l'avènement de la première banque. On peut se passer des livres, mais pas de l'assiette. Si votre ventre gargouillait de ne plus manger à sa faim, la dernière chose à laquelle vous penseriez serait la tva du livre, et vous auriez déjà oublié toute poésie du livre depuis belle lurette. Vous penseriez au hamburger ou mieux : à la vraie pizza.

La question que cette pétition devrait poser est : l'argent levé par le gouvernement grâce à cette tva à 7 % est-il utilisé dans les intérêts vitaux de la société et correctement géré, ou sert-il le bénéfice d'un petit nombre de privilégiés ?

Bon, est-ce que c'est assez "tempête" comme ça ? :lol:

Avatar de l’utilisateur
luciole
Baby star
Messages : 272
Inscription : 26 Jan 2005, 22:37
Genre de livres que vous lisez le plus souvent ? : Autres
Contact :

Re: La TVA du livre de 5,5 % à 7 % : Râlons !

Messagepar luciole » 14 Nov 2011, 09:54

Salut Rudiment! Ben tempête ou pas, tu dis ce que tu penses. Mais je suis d'accord, la hausse du livre pour quelqu'un qui a faim, ça n'a que peu d'importance.

Nan, je râle pour toutes les augmentations qu'on nous fait et pour tous les sacrifices qu'on nous demande. Je râle parce que les écoles sont dans un état lamentable avec leurs livres écornés et abîmés qui datent de Mathusalem, je râle parce que les petits Français en sont encore à l'ardoise et à la craie (au mieux le marqueur) alors que dans d'autres pays ils sont aux tablettes. Je râle parce que la crise n'a fait qu'accentuer le fossé entre les nantis et ceux qui galèrent. Je râle parce que nos représentants, de droite ou de gauche, ont perdu le sens du quotidien et des valeurs, je râle parce qu'ils ne font pas d'efforts de leur côté comme ont pu le faire (et le font encore) les élus scandinaves. Je râle parce que dans ce pays la définition de sacrifice ne l'est que d'un côté.

L'augmentation du livre? Ben vu déjà le prix des bouquins, même quelques cents de plus, ça coûte un bras. Et s'il faut choisir entre 20e de courses et un bouquin, le choix est vite fait. Bref, je veux bien qu'on nous augmente tout ce qu'on veut mais il faut quand même montrer l'exemple. Et ce n'est pas le cas...

Bon, les Français sont des râleurs et l'ont toujours été. Mais dans notre Histoire, après râler, on tranche aussi des têtes, ne l'oublions pas. Les Romains avaient compris qu'on pouvait demander ce qu'on voulait aux moutons bêlants à condition de leur offrir du pain et des jeux. Pour le pain, ça devient de plus en plus rêche, pour les jeux (s'entend, les loisirs), je n'en parle même pas.

Alors oui, un livre dans certains cas, c'est un moment d'évasion de quelques jours. C'est aussi un cadeau pour un enfant plus utile qu'un jeu made in étranger. C'est aussi un moyen de réfléchir. Mais on ne veut plus nous laisser réfléchir. Taxons les jeux vidéos, taxons l'alcool (mais le lobby est trop puissant, y'a du vin chez nous), taxons les voyages sous les tropiques (super polluants pour la planète), taxons la bêtise ou l’incompétence de nos élus (là, ça rapporterait), mais taxons les livres en dernier recours!

Avatar de l’utilisateur
Jeff
membre d'honneur
Messages : 628
Inscription : 15 Sep 2009, 22:47

Re: La TVA du livre de 5,5 % à 7 % : Râlons !

Messagepar Jeff » 14 Nov 2011, 23:41

Mouais, plutôt démagogique comme discours, Luciole.

Passons vite fait sur la comparaison avec les romains qui sont tout de même entrés en déclin, en particulier après l'avènement du christianisme qui prônait ces idées saugrenues du "tout le monde est égaux" et du "aimez-vous les uns les autres" qui ont sapé les fondement d'une société entièrement basée sur l'esclavagisme. Mais bon, autre époque, autre mœurs, nous pouvons trouver mille arguments dans un sens comme dans l'autre.

Tu nous dresses tout de même un portrait très noir de l'école française. J'ai certes quitté le lycée depuis de nombreuses années et je n'ai pas encore d'enfants pour pouvoir témoigner de la situation actuelle (peut-être notre lycéenne préférée pourrait-elle témoigner?), mais je n'ai pas souvenir d'avoir utilisé une ardoise depuis la primaire, et encore, pour apprendre à tracer des lettres. Je ne suis pas persuadé qu'utiliser des tablettes numériques garantisse la réussite scolaire.

Quant aux "sacrifices" que l'on nous demande, je peux certifier qu'en comparaison de nos amis portugais que je fréquente dans mon boulot, nous n'avons aucune raison de nous plaindre. Bien sûr, j'anticipe l'argument massue "il ne faut pas prendre pour référence le bas de l'échelle mais viser les cieux éthérés d'une utopie rêvée ou d'une réalité biaisée vue à travers notre prisme franco-grognon". Bien sûr, notre société a bien des défauts et je suis d'accord avec bon nombre de tes complaintes (qui ne le serait pas?). Tout rejeter en bloc et jeter le bébé avec l'eau du bain est tout de même contre-productif.

Autrement plus inquiétant, ton discours est en revanche symptomatique de la défiance de la population envers nos élites (c'est à dire, la minorité dirigeante, tant au niveau politique, économique que culturel). Beaucoup de gens ne font plus confiance à personne pour diriger une société et ont basculé dans le "présumé coupable" sitôt que quelqu'un ose suggérer une solution, qui plus est lorsqu'elle est impopulaire. Qu'elle soit de droite ou de gauche, peu importe, ils sont tous pourris ou incompétents, voire les deux à la fois. Heureusement que je suis encore en accord avec mon petit ego, sinon il y aurait de quoi se jeter d'un pont...

Avatar de l’utilisateur
luciole
Baby star
Messages : 272
Inscription : 26 Jan 2005, 22:37
Genre de livres que vous lisez le plus souvent ? : Autres
Contact :

Re: La TVA du livre de 5,5 % à 7 % : Râlons !

Messagepar luciole » 16 Nov 2011, 15:35

Bon, la démagogie n'a jamais fait de mal...

Pour ce qui est de l'école française, je ne m'aventure pas sur le terrain du lycée ou du collège, je reste sur l'école primaire. J'ai acheté une ardoise et un feutre pour mon fils en septembre... Je vois l'état des livres qu'il emprunte à la bibliothèque de l'école une fois par semaine (tu me diras, il faut peut-être exprès de prendre les livres qui ont 20 ans ou ceux qui sont écornés!).

Pour ce qui est de Rome, toute civilisation connaît l'apogée et le déclin.

Quand au côté symptomatique, je prends bien sûr et je le revendique. L'incompétence de nos dirigeants?? Mais à ce stade, ce n'est plus de l'incompétence mais du surréalisme! Quelques mesures symboliques comme la baisse des salaires des députés et sénateurs de 10 à 30% ce sera démago (là c'est certain), purement symbolique mais ça ferait quand même un peu de bien non? Cela prouverait au moins que là-haut ils font des efforts, un tantinet au moins...

Et je confirme: il vaut mieux que nos élus ou futurs élus se bougent le popotin plutôt que le peuple car quand c'est le peuple c'est une révolution. A ce propos, la Belgique fonctionne très bien depuis plus d'un an! (boutade, bien entendu mais tout de même ça laisse perplexe).

Mais je te rassure, je suis bien dans mes baskets aussi. Pourtant, tout rejeter et reconstruire, ça ne ferait pas de mal si? Le mouvement des Indignés n'est pas si mal, il existe d'autres mouvements et d'autres associations qui prônent un peu plus de solidarité, ça ne fait pas de mal non plus. Et puis, si on ne râle pas, si on subit sans broncher et bien là autant aller se jeter d'un pont.

J'avais dit qu'il fallait que je me taise... :wink:

Avatar de l’utilisateur
Jeff
membre d'honneur
Messages : 628
Inscription : 15 Sep 2009, 22:47

Re: La TVA du livre de 5,5 % à 7 % : Râlons !

Messagepar Jeff » 16 Nov 2011, 20:43

Dire que la démagogie n'a jamais fait de mal, je ne suis pas d'accord. Cela ne fait que noyer le poisson sous des paroles mielleuses que tout le monde peut accepter. On ne dirige pas un pays en ne prenant que des mesures populaires, d'autant que le peuple se prend souvent pour un mouton un brin attardé. La démagogie permet d'endormir la vigilance et de faire passer en douce des mesures autrement plus radicales. Il dérive d'ailleurs assez souvent vers un populisme de bas étage.

Je suis d'accord avec toi, subir sans broncher, c'est se diriger soit-même vers l’échafaud. Quand bien même je ne suis pas d'accord avec les manifestants et qu'ils font bien chier à bloquer les transports, le droit à la protestation et au désaccord doit être soutenu et défendu.

Je suis également de ton avis, le mouvement des Indignés est légitime et mériterait d'être écouté, mais il ne s'agit pas d'un mouvement révolutionnaire. Il ne permettra pas de remettre en cause le système. Et pour le remplacer par quoi, d'ailleurs?

La crise actuelle exploite les faiblesses de nos démocraties. Nous vivons dans une société mondialisée qui vit dans l'instantanéité. Autrement dit, le moindre évènement au Japon aura des effets en quelques heures en Europe. L'économie mondiale n'est plus qu'un immense effet papillon à vitesse grand V. Faute à qui? Internet, les téléphones portables, les journaux télévisés qui ne vivent que de buzz,... autant d'avancées technologiques et de changements culturels que nous ne pouvons effacer.
Nos démocraties ne sont pas adaptées à cette vitesse ultra-rapide. La moindre décision a besoin d'être débattue, votée et avalisée avant d'être effective, processus qui demande des mois. Elle est alors obsolète avant même d'entrer en fonction. Nos pauvres dirigeants, quand bien même ils se bougeraient le popotin, ne pourraient pas faire grand-chose. Et lorsqu'ils se prennent pour des petits dictateurs pour accélérer les choses, de toute manière, l'effet est limité à un pays alors que l'origine du problème est mondial. C'est comme nettoyer une marée noire sans boucher la fuite de la plateforme pétrolière au large.
A quoi bon alors renverser un gouvernement? Tu verras que la situation ne changera pas radicalement avec les nouveaux gouvernements italiens et grecques.

Quelles solutions alors? A des problèmes mondiaux, la solution ne peut être trouvée qu'à l'échelle mondiale. Dans des sphères où le peuple n'est pas représenté, où seuls les états ont droit de citer. Les instances actuelles, ONU, G20, UE, ne sont pas adaptées pour faire face à ces problèmes car chaque état résonne avec ses problématiques nationales. De plus, les solutions des uns vont à l'encontre des intérêts des autres... Pour le moment, le niveau mondial n'est qu'une cour de récré où l'on se tire dans les pattes. Remarque que l'on a déjà progressé: il y a peu, on se tirait carrément dans la tête et on réglait les problèmes en éliminant un des combattants. La pratique demeure, mais on essaye d'y remédier.

En résumé, il ne faut pas mettre à bas le système existant, il faut "juste" construire un échelon supplémentaire à même de mettre un peu d'ordre dans l'anarchie économique et financière où l'on se dévore allègrement sans souci des effets collatéraux. C'est une tâche colossale que l'on ne verra pas aboutir de notre vivant. Elle se fera par étape, en construisant d'abord des blocs régionaux (je vous ai déjà dit que l'Europe était mon sujet de prédilection?). C'est là que les mouvements des indignés et autres prennent toute leur importance: nous vivons dans une époque aux multiples possibles. Nous pouvons encore les influer selon nos souhaits.

Pour parler à court terme, quelque-soit les idéaux que nous avons, la situation est ce qu'elle est. Il y a une montagne de dettes, il faut les rembourser. Nous avons encore la chance de vivre dans un pays qui a le choix des armes, ce qui n'est pas le cas de tous. Et quelle chance! Nous avons une échéance l'année prochaine pour nous prononcer. On lance un pari sur le taux de participation?

Avatar de l’utilisateur
luciole
Baby star
Messages : 272
Inscription : 26 Jan 2005, 22:37
Genre de livres que vous lisez le plus souvent ? : Autres
Contact :

Re: La TVA du livre de 5,5 % à 7 % : Râlons !

Messagepar luciole » 17 Nov 2011, 09:17

Topons là Jeff! Mais un doute m'assaille: tu as lu le premier épisode de SF qui n'est pas encore sorti ou quoi?? :shock: Dans les Traqueurs, il y a cette "instance supérieure" dont tu parles. Mais bon, même si je parle de démocratie, dans ce monde-là ça sent quand même un brin la dictature... Enfin bref, amusant quoi.

La participation? Encore un truc qui va nous fâcher non? Le droit de vote devait être obligatoire et le vote blanc reconnu. Alors bon, la participation? Je ne sais pas. Généralement les Français se déplacent un peu plus pour les présidentielles que pour toute autre. Mais là, j'ai un doute. Et je tends le dos pour les résultats car les extrêmes, en dépit des sondages, risquent de marquer des points.

Avatar de l’utilisateur
Jeff
membre d'honneur
Messages : 628
Inscription : 15 Sep 2009, 22:47

Re: La TVA du livre de 5,5 % à 7 % : Râlons !

Messagepar Jeff » 17 Nov 2011, 20:38

luciole a écrit :Topons là Jeff! Mais un doute m'assaille: tu as lu le premier épisode de SF qui n'est pas encore sorti ou quoi?? :shock: Dans les Traqueurs, il y a cette "instance supérieure" dont tu parles. Mais bon, même si je parle de démocratie, dans ce monde-là ça sent quand même un brin la dictature... Enfin bref, amusant quoi.
Non, je ne connais pas. Mais sans être visionnaire, le monde va dans cette direction qui à terme, aboutira au gouvernement fédéral planétaire que l'on voit dans le cinquième élément, en attendant le sénat intergalactique de Star Wars.

luciole a écrit :La participation? Encore un truc qui va nous fâcher non? Le droit de vote devait être obligatoire et le vote blanc reconnu.
Nous fâcher? Pas tant que ça en fait. Je suis entièrement d'accord: le vote blanc devrait être reconnu. Par contre, je dis non à l'obligation du droit de vote. Même s'il s'agit à la fois d'un droit et d'un devoir, c'est un bon indicateur de la santé de nos démocraties.

luciole a écrit :Et je tends le dos pour les résultats car les extrêmes, en dépit des sondages, risquent de marquer des points.
Ah, ça! Le risque est loin d'être négligeable et je penche dans ta direction.

Avatar de l’utilisateur
luciole
Baby star
Messages : 272
Inscription : 26 Jan 2005, 22:37
Genre de livres que vous lisez le plus souvent ? : Autres
Contact :

Re: La TVA du livre de 5,5 % à 7 % : Râlons !

Messagepar luciole » 18 Nov 2011, 18:53

Pfff si on est d'accord, Jeff, c'est plus un avis de tempête... :wink:

Avatar de l’utilisateur
Jeff
membre d'honneur
Messages : 628
Inscription : 15 Sep 2009, 22:47

Re: La TVA du livre de 5,5 % à 7 % : Râlons !

Messagepar Jeff » 19 Nov 2011, 12:43

Si tu veux, je peux me faire l'avocat du diable juste pour le plaisir de polémiquer (j'aime beaucoup ça d'ailleurs)

Avatar de l’utilisateur
noemie
membre d'honneur
Messages : 699
Inscription : 03 Nov 2010, 12:56
Genre de livres que vous lisez le plus souvent ? : Fantastique
Localisation : rhône
Contact :

Re: La TVA du livre de 5,5 % à 7 % : Râlons !

Messagepar noemie » 20 Nov 2011, 09:15

Jeff a écrit :Si tu veux, je peux me faire l'avocat du diable juste pour le plaisir de polémiquer (j'aime beaucoup ça d'ailleurs)


Pas besoin de préciser Jeff, on le sait tous :lol:
Euh moi j'e n'y connais rien, donc je vais me contenter de râler: roooooooh :wink:
http://angeobscure.skyrock.com/

Avatar de l’utilisateur
Jeff
membre d'honneur
Messages : 628
Inscription : 15 Sep 2009, 22:47

Re: La TVA du livre de 5,5 % à 7 % : Râlons !

Messagepar Jeff » 20 Nov 2011, 18:25

Bon, soyons polémique un peu, histoire que ça soit plus drôle, et essayons de mêler de la mauvaise foi à de réelles convictions et à des arguments de poids. A vous de démêler les mesquineries du reste et de dire "rôôôôô Jeff, là quand même, tu exagères".

Nous l'avons dit, nous sommes à une époque où nous payons les frais de plus de 20 ans de budgets déficitaires pour faire vivre un système social sans cesse plus exigeant (et coûteux) tandis que la croissance de notre économie n'était pas suffisante pour absorber ces nouvelles dépenses. Les gouvernements français de tout bord se sont comportés en papa gâteau (voire gâteux) qui n'ont eu de cesse de plier devant sa gamine qui exigeait tantôt un bonbon, tantôt une poupée, tantôt des voyages aux Bahamas. Ajoutez à cela les maladresses (soyons gentil) de gestion du papa et nous arrivons à la situation actuelle: un surendettement.

Le bon sens suffit à comprendre qu'on ne peut vivre indéfiniment au-dessus de nos moyens. Il est juste regrettable que nos gouvernants n'en aient que devant la pression des marché. Notez ici que ce ne sont pas les marchés qui ont provoqué la crise de la dette ; ils ont servi de catalyseur et l'ont amplifiée. Mais tôt ou tard, nous y serions venu, à moins d'une soudaine et salvatrice prise de conscience que les politiques n'ont jamais eu.

Bref, il faut rembourser ces dettes. 2 moyens: augmenter les revenus ou réduire les dépenses. Si l'on veut avoir des résultats rapides, il faut faire les 2 à la fois.
Comment augmenter les revenus? Là aussi, 2 moyens: augmenter la croissance (faire en sorte que le pays produise davantage de richesse) ou augmenter les taxes. Problème, plus de taxes a un impact négatif sur la croissance, et il faut souvent augmenter les dépenses à court terme pour espérer relancer la croissance. C'est un pari sur l'avenir que le gouvernement, ainsi que tous les gouvernements européens inspirés par l'Allemagne, ont refusé de faire.

Reste l'augmentation des taxes. Là aussi question: quelles taxes augmenter?
Taxer les entreprises? C'est sans doute le meilleur moyen pour casser le peu de croissance que nous avons. Nos entreprises seront encore moins compétitives, nombre de PME risquent de mettre la clef sous la porte ce qui n'arrangera pas le chômage déjà pas très folichon.
Taxer les riches? Ils sont peu nombreux, avec une réserve globale de capital somme toute limité, qui trouvera toujours un moyen de protéger son argent des impôts (et accessoirement électorat principal du gouvernement en place).
Taxer les pauvres? Tout dépend de ce que l'on appelle "pauvres", mais ils sont relativement nombreux en France. Problème: les impôts à la source ne rapportent pas grand-chose: la plupart n'ont pas de revenu suffisant pour payer des impôts sur le revenu.
Taxer la classe moyenne? Voilà une cible intéressante. Elle est très nombreuse en France et représente une des sources principales de revenus pour le gouvernement.

Et la TVA? La taxe sur la valeur ajoutée est l'impôt aveugle par excellence. Elle touche n'importe qui, même ceux qui ne payent pas d'impôt, dès lors que l'on achète quelque-chose. La TVA représentait environ 40% des revenus du budget voté pour l'année 2010 (cf. source). La TVA est le moyen le plus rapide et le plus efficace pour faire rentrer de l'argent dans les caisses de l'état. En cette période de crise, augmenter la TVA est une mesure sensée.

Remarquez que seule la TVA dite réduite a été augmentée de 5.5% à 7%, sauf pour l'alimentation, l'énergie et les produits et services aux handicapés. Le livre papier suit la marche ainsi que la restauration. On peut toujours dire que l'état considère le livre comme un hamburger, mais c'est le cas depuis des années. Par contre dire que le livre est un produit de première nécessité, pour toutes les raisons citées par Rudiment, c'est de la pure démagogie (et j'ai déjà dit tout le mal que j'en pensais).

Je laisserai le dernier mot à la question très pertinente de Rudi qui est la seule qui mérite d'être posée:
Rudiment a écrit :La question que cette pétition devrait poser est : l'argent levé par le gouvernement grâce à cette tva à 7 % est-il utilisé dans les intérêts vitaux de la société et correctement géré, ou sert-il le bénéfice d'un petit nombre de privilégiés ?

Avatar de l’utilisateur
luciole
Baby star
Messages : 272
Inscription : 26 Jan 2005, 22:37
Genre de livres que vous lisez le plus souvent ? : Autres
Contact :

Re: La TVA du livre de 5,5 % à 7 % : Râlons !

Messagepar luciole » 21 Nov 2011, 14:51

Fut un temps je jouais à Sim City, c'était amusant de voir les émeutes lorsqu'on augmentait les taxes. Dans la réalité, augmenter les taxes et baisser les dépenses, ça paraît être du bon sens. Mais il faut taxer avec justesse et justice. La TVA est un impôt injuste. Les allocations familiales sont versées à tout le monde quelque soit le revenu (là on peut gratter quelques sous non?). Un couple avec deux enfants et un revenu de 6000 e a largement de quoi vivre non? Au-delà de 6000 e, taxons les revenus plus lourdement!

Avatar de l’utilisateur
Jeff
membre d'honneur
Messages : 628
Inscription : 15 Sep 2009, 22:47

Re: La TVA du livre de 5,5 % à 7 % : Râlons !

Messagepar Jeff » 21 Nov 2011, 23:24

Les allocations familiales ont pour vocation de soutenir les familles nombreuses, indépendamment du revenu (en l'état actuel du moins). Les indexer sur le revenu pourrait être envisageable, un peu comme le système des bourses scolaires, mais je ne suis pas persuadé que la réduction de dépense serait faramineuse. De plus, et plus gênant à mon sens, les allocs perdraient leur universalité et traduirait un recul du gouvernement sur la défense d'une politique nataliste à tout les échelons de la société. Remarque, c'est dans la logique de ceux qui prônent la décroissance.

Sans remettre en cause les concepts actuels, taxer les plus hauts revenus se feraient plutôt par le biais de l'impôt sur le revenu (le bien nommé).

Avatar de l’utilisateur
luciole
Baby star
Messages : 272
Inscription : 26 Jan 2005, 22:37
Genre de livres que vous lisez le plus souvent ? : Autres
Contact :

Re: La TVA du livre de 5,5 % à 7 % : Râlons !

Messagepar luciole » 22 Nov 2011, 13:37

C'est clair. Mais la réforme des impôts va être, comme la retraite, incontournable et elle va faire mal: il va falloir payer deux ans en un an et prélever directement sur le salaire. Ça nous promet des moments de joie à venir! :cheers:

Avatar de l’utilisateur
siana-blackangel
membre d'honneur
Messages : 1418
Inscription : 01 Fév 2008, 18:56
Genre de livres que vous lisez le plus souvent ? : Fantasy et Fantastique
Localisation : dans le 49, entre la terre et les nuages
Contact :

Re: La TVA du livre de 5,5 % à 7 % : Râlons !

Messagepar siana-blackangel » 22 Nov 2011, 18:54

En fait, aujourd’hui la dette se nourrit d'elle-même, et ce ne sont pas les petites économies prévues qui suffiront, il me semble.
Voici la sympathique petite vidéo que notre prof d'éco nous a montré pour nous expliquer la dette publique : http://www.youtube.com/watch?v=ZE8xBzcLYRs.
Une histoire de robinets, quoi. ^^

Je n'en dis pas trop plus, je ne suis pas une spécialiste de ce genre de débat.

Avatar de l’utilisateur
Jeff
membre d'honneur
Messages : 628
Inscription : 15 Sep 2009, 22:47

Re: La TVA du livre de 5,5 % à 7 % : Râlons !

Messagepar Jeff » 25 Nov 2011, 00:23

Dans le même genre, en plus long et sur la fin très parti pris, je recommande le très intéressant "argent dette".

La question du retour des banques centrales dans le jeu, et en particulier de la BCE, pour financer les états, est de plus en plus soulevée. L'Allemagne y est farouchement opposée, et au cas où vous ne l'auriez pas noté, en ce moment, sa volonté fait loi.

Pourquoi une telle obstination dogmatique? Comme il est mentionné dans la vidéo donnée par Siana, le risque de l'intervention de la banque centrale est une reprise de l'inflation. La dernière grande inflation qui a touché l'Allemagne a eu lieu au début des années 30 (on allait acheter son pain avec des brouettes de billets). Je ne pense pas avoir à vous redonner des cours d'Histoire pour vous montrer les conséquences de cette crise.

Que l'on critique le système actuel qui donne la part (trop) belle aux banques privées est une chose, il y a eu cependant des précédents historiques qui donnent de bonnes raisons de ne pas revenir en arrière. Ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit: ceux qui ont changé le statut de la banque de France en 1973 n'avait certainement pas des vues philanthropiques, mais il y a tout de même des arguments pour défendre leur choix.

Comme Siana, je ne suis pas économiste et je ne sais pas quelle est la meilleure solution, à défaut d'être la bonne. Sans doute est-ce un mélange des deux.


Revenir vers « Avis de tempête »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot] et 5 invités