De l'éducation, Emile !

Avatar de l’utilisateur
Oliv
Polémiqueur
Messages : 1473
Inscription : 08 Mars 2005, 16:44
Genre de livres que vous lisez le plus souvent ? : Autres
Localisation : Bien profond
Contact :

De l'éducation, Emile !

Messagepar Oliv » 29 Sep 2009, 10:18

À l'Affreux Oliv (Mars 2005-Février 2010), la Patrie pas reconnaissante.

Si vous me cherchez, je ne suis plus ici.

Avatar de l’utilisateur
siana-blackangel
membre d'honneur
Messages : 1418
Inscription : 01 Fév 2008, 18:56
Genre de livres que vous lisez le plus souvent ? : Fantasy et Fantastique
Localisation : dans le 49, entre la terre et les nuages
Contact :

Re: Lalaith Moon soulève son chapeau inexistant !

Messagepar siana-blackangel » 29 Sep 2009, 20:01



Avatar de l’utilisateur
Nynaeve
Fée d'Automne
Messages : 1027
Inscription : 04 Mai 2005, 13:53

Re: Lalaith Moon soulève son chapeau inexistant !

Messagepar Nynaeve » 29 Sep 2009, 20:17

Et quand on voit des doctorants ne pas trouver de travail non plus, ça laisse songeur.

On vit dans un monde bizarre quand même. Dur dur de trouver le juste milieu.

Avatar de l’utilisateur
Neverland
Messages : 18
Inscription : 26 Sep 2009, 11:03
Localisation : Pays Imaginaire

Re: Lalaith Moon soulève son chapeau inexistant !

Messagepar Neverland » 29 Sep 2009, 20:37

MoI j'approuve totalement la décision de partir. J'ai moi même failli le faire d'ailleurs, mais le diplôme que je passe me sera util alors je poursuis. Mais il faut voir la réalité en face : les diplômes n'ont plus aucune valeur mais chacun se voile la face en se protégeant derrière eux. Ils ne valent rien, mais on continue (je parle pour la plupart des domaines, ça ne se vérifie pas toujours). Je trouve particulièrement courageux d'accepter cette vérité et de préférer vivre sa vie telle qu'on l'entend, au-delà des idées reçues que la qualification certifiée sur un morceau de papier est la clef d'un avenir réussi. Pour connaître personnellement Lalaith-Moon, je sais qu'elle a compris que son avenir ne se trouvait pas là, alors elle a assumé et a foncé droit. C'est particulièrement admirable.
Je suis d'ailleurs impatient de la rejoindre dans sa quête une fois mon propre diplôme terminé (non ce n'est pas en contradiction avec ce que je viens de dire ! La seule raison pour laquelle je le continue est qu'il me permet de faire des stages en maisons d'édition et librairies ! =D).

Chwip
Historienne
Messages : 2267
Inscription : 17 Avr 2006, 14:04

Re: Lalaith Moon soulève son chapeau inexistant !

Messagepar Chwip » 30 Sep 2009, 08:47

Le Fle c'est atroce. Surtout le rayon didactique du FLE. On sait jamais où ranger quoi.
Les diplomes, c'est bien si on a un but et qu'il est reconnu par la profession.
L'éducation nationale, je n'en pense pas grand bien, mais heureusement, lors des études supérieures, les profs sont souvent bien plus calés et passionnés. Rien que pour ça, suivre des cours en dilettante, ça peut être intéressant, à côté d'une vie professionnelle... Juste pour le plaisir d'apprendre.

Avatar de l’utilisateur
Oliv
Polémiqueur
Messages : 1473
Inscription : 08 Mars 2005, 16:44
Genre de livres que vous lisez le plus souvent ? : Autres
Localisation : Bien profond
Contact :

Re: Lalaith Moon soulève son chapeau inexistant !

Messagepar Oliv » 30 Sep 2009, 09:55

À l'Affreux Oliv (Mars 2005-Février 2010), la Patrie pas reconnaissante.

Si vous me cherchez, je ne suis plus ici.

Avatar de l’utilisateur
siana-blackangel
membre d'honneur
Messages : 1418
Inscription : 01 Fév 2008, 18:56
Genre de livres que vous lisez le plus souvent ? : Fantasy et Fantastique
Localisation : dans le 49, entre la terre et les nuages
Contact :

Re: Lalaith Moon soulève son chapeau inexistant !

Messagepar siana-blackangel » 30 Sep 2009, 18:30



Avatar de l’utilisateur
Jeff
membre d'honneur
Messages : 628
Inscription : 15 Sep 2009, 22:47

Re: Lalaith Moon soulève son chapeau inexistant !

Messagepar Jeff » 30 Sep 2009, 20:25

Bienvenue Lalaith Moon.

Concernant ce débat passionnant, je peux difficilement parler de ce que je ne connais pas. Cependant il y en a tant qui le font que j'aurais tort de me priver :wink: .

Je ne suis pas passé par l'université mais par une école d'ingénieur. En plus de se tourner vers les sciences (domaines plus facilement assimilables par le marché du travail que les lettres modernes ou l'histoire des princes teutons entre le XII et le XIIIème siècle), ce cursus impose plusieurs mois de stage en entreprise et/ou en laboratoire de recherche. Comme le disait Oliv, ce qui compte aujourd'hui, ce n'est pas le diplôme mais l'expérience, même infime. Et je crois que c'est ce qui manque à la fac (pour le peu que j'en sais). Hormis les sections dîtes professionnelles, il y a une déconnexion avec le monde du travail.

A quoi sert l'université (et d'une manière générale les études)? A acquérir des connaissances pour elles-mêmes ou à se former à un emploi?

Il y a clairement des sections qui n'ont que des vocations "culturelles". Le seul débouché direct est la recherche dans un domaine bien spécifique (qui peut être littéraire). Question: comme plusieurs l'ont signalé, ne suffit-il pas de lire les bouquins chez soi? L'intérêt de l'université ne tient plus que dans la rencontre avec LE professeur, la référence dans son domaine ou simplement un pédagogue qui, par son talent, transmettra plus de savoir qu'une simple lecture.

Pourtant, même dans les sections a priori plus en accord avec les attentes du marché, l'université ne semble pas adaptée à la formation qualifiante (j'entends, celle recherchée par les employeurs). L'université devrait à mon sens inclure des stages en entreprise, en laboratoire ou en administration, pour compléter le savoir théorique par un aspect pratique. Corriger moi si je me trompe (ce qui ne serait pas si étonnant), mais ce n'est pas (encore?) le cas actuellement.

Pour en revenir à Lili, je vais dans le sens d'Oliv. Quitter l'école après le bac (et même avant) impose le respect, ne serait-ce qu'en démontrant une force de caractère qui va outre les conventions. En comparaison, je suis bien faible. Je suis allé en classe préparatoire (là où on voulait de moi) parce que le système est une extension directe du lycée avec une prise en main complète des profs. Je me connais, je me serais noyé en université.

Ensuite j'ai réussi bon an, mal an (et il y en a eu des mauvaises années), à entrer en école d'ingénieur dans un domaine qui me plaisait (la géologie). Passé la première année qui restait très générale, la spécialisation et la professionnalisation a pris le pas, tuant peu à peu la passion du début. C'est comme la lecture d'une poésie à laquelle succède son décryptage méthodique, jusqu'au quart de pouce d'alexandrin où l'on verra comment la seconde allitération en 's' crée une sensation suave formidablement rappelée par un effet d'écho dix vers plus loin scratch .

Tout ça pour répondre lorsqu'on te demande si ce que tu fais maintenant te plait: "Ca ne me déplait pas", manière élégante de dire: "il faut bien manger" (et payer le vison de sa femme :lol: ). A cela j'ajoute parfois d'un air un peu rêveur: "si j'avais le moindre talent, je claquerais tout et j'écrirais des livres." Ca reste à prouver.

Avatar de l’utilisateur
Oliv
Polémiqueur
Messages : 1473
Inscription : 08 Mars 2005, 16:44
Genre de livres que vous lisez le plus souvent ? : Autres
Localisation : Bien profond
Contact :

Re: Lalaith Moon soulève son chapeau inexistant !

Messagepar Oliv » 30 Sep 2009, 21:04

À l'Affreux Oliv (Mars 2005-Février 2010), la Patrie pas reconnaissante.

Si vous me cherchez, je ne suis plus ici.

Avatar de l’utilisateur
siana-blackangel
membre d'honneur
Messages : 1418
Inscription : 01 Fév 2008, 18:56
Genre de livres que vous lisez le plus souvent ? : Fantasy et Fantastique
Localisation : dans le 49, entre la terre et les nuages
Contact :

Re: De l'éducation, Emile !

Messagepar siana-blackangel » 01 Oct 2009, 19:41

Je n'ai pas dit si les politiciens faisaient du bon ou du mauvais boulot. Mais pour l'instant, le système permet encore d'avoir des aides lorsqu'on est apte à les recevoir.


Avatar de l’utilisateur
Lalaith Moon
Messages : 5
Inscription : 26 Sep 2009, 18:39

Re: Lalaith Moon soulève son chapeau inexistant !

Messagepar Lalaith Moon » 01 Oct 2009, 20:09

Aller, je ne peux m’empêcher de rajouter mon grain de sel aussi ! :lol:

Personnellement je n’ai jamais trouvé, à part en Français où je me jetais à corps perdu sur les rédactions, les cours d’un quelconque intérêt. Sorry ^^
Comme disait ce cher Renaud j’avais plutôt l’impression qu’on voulait me « gaver comme une oie avec des matières indigestes ». Sauf quand je tombais sur un prof passionné. Ça m’est arrivé 2 fois.
Mais pareil, c’est mon ressentit personnel: j’aurais été ravie d’être passionné par les cours.
Étrangement, c’est en arrêtant l’école que l’envie d’en apprendre plus se fait impérieux. J’ai soudainement envie de lire tous les livres du monde, dans tous les domaines, devenir bilingue, commencer le sport…
Les cours, c’était mon somnifère… Je trouvais qu’il ne faisait pas beaucoup d’efforts pour nous intéresser les bougres…
Poursuivre les études quand on à un but bien précis, un métier à atteindre (être prof, ça se fait pas comme ça), c’est indispensable et c’est tant mieux si ça permet d’avoir une base solide. Maintenant… Poursuivre les études un peu au hasard, en se laissant guider par les flots, non merci, c’était pas pour moi, surtout quand on déteste les cours ^^
Autant prendre le taureau par les cornes et se lancer dans l’Arène.

Coupez donc, coupez donc, j’adore ce débat ;)

Avatar de l’utilisateur
sarouken
Messages : 29
Inscription : 22 Fév 2009, 18:32

Re: De l'éducation, Emile !

Messagepar sarouken » 04 Oct 2009, 17:53

Euh, c'est une vision de gens qui ont fait des études de trouver courageux de ne pas en faire ?

Franchement, on peut regretter l'attitude des gens qui prolongent leurs années scolaires pour les simples raisons qu'ils ne savent pas quoi faire de leurs vies, aiment rester aux crochets de leurs parents, ou simplement parce qu'ils suivent une majorité , mais je ne vois pas en quoi, le fait de ne pas aller vers ces voies puisse être assimilé à du courage.

Avatar de l’utilisateur
Xss
Profananarteur
Messages : 1757
Inscription : 24 Jan 2005, 17:31

Re: De l'éducation, Emile !

Messagepar Xss » 04 Oct 2009, 19:28

Tiens, ça me fait penser que si je m'amuse à retourner à la fac ce n'est surtout pas pour avoir un master (dont je me contrefiche un peu, ce truc va juste signaler officiellement que, oui oui, l'espagnol est ma langue maternelle et je sais le parler...C'est pas comme si je faisais médecine), mais car c'était la seule façon d'avoir un petit boulot pour deux ans, autre que le McDo.
Zut! J'enseigne à la fac, je suis un méchant! :lol:

Avatar de l’utilisateur
Oliv
Polémiqueur
Messages : 1473
Inscription : 08 Mars 2005, 16:44
Genre de livres que vous lisez le plus souvent ? : Autres
Localisation : Bien profond
Contact :

Re: De l'éducation, Emile !

Messagepar Oliv » 05 Oct 2009, 17:06

À l'Affreux Oliv (Mars 2005-Février 2010), la Patrie pas reconnaissante.

Si vous me cherchez, je ne suis plus ici.

Avatar de l’utilisateur
Xss
Profananarteur
Messages : 1757
Inscription : 24 Jan 2005, 17:31

Re: De l'éducation, Emile !

Messagepar Xss » 05 Oct 2009, 19:21

Ah, sauf que moi je ne produis pas de profs: en première année d'espagnol tu ne trouveras aucun étudiant de cette filière! whistle

Avatar de l’utilisateur
cmoi
ordre de l'automne
Messages : 197
Inscription : 13 Juin 2008, 18:51
Genre de livres que vous lisez le plus souvent ? : Fantasy et Fantastique

Re: Lalaith Moon soulève son chapeau inexistant !

Messagepar cmoi » 06 Oct 2009, 11:24


Avatar de l’utilisateur
Xss
Profananarteur
Messages : 1757
Inscription : 24 Jan 2005, 17:31

Re: De l'éducation, Emile !

Messagepar Xss » 06 Oct 2009, 18:08

Bon, faut dire aussi que les médecins et pharmaciens finissent rarement comme profs/chercheurs à l'université...
"Xss qui n'aime pas la recherche, surtout ne littéraire...Mais qui va devoir en bouffer un peu pendant deux ans".

Sinon pour être passé de première année de biologie à première année de LEA, je peux confirmer: j'ai eu l'impression de finir chez les paresseux qui ne savaient pas quoi faire d'autre (tiens, ça me définissait bien à l'époque...).

Avatar de l’utilisateur
Balken
Messages : 114
Inscription : 16 Juil 2009, 21:51

Re: De l'éducation, Emile !

Messagepar Balken » 08 Oct 2009, 13:33

Super, pour ma rentrée universitaire je tombe sur un ptit sujet tout fait pour mon actualité. Ca fait maintenant quatre ans que je vis dans ce petit univers, alors je vous fais part de mes impressions.

1) Arrêter les études sans diplômes, c'est une preuve de courage
Dans le genre phrase qui me fait hurler y a difficilement mieux.
Je laisse de côté les demeurés qui n'arriveront a rien, mon personnage X est une personne normale, d'intelligence moyenne.

On dit ce qu'on veut sur les diplômes, mais la tendance depuis dix ans en France, c'est que tout se fait par là. Contrairement à l'Allemagne par exemple. C'est pas une discussion c'est fait, le self made man à la française c'était une exception, ça devient impossible.

Ensuite, je respecte franchement le mec qui monte son projet et qui se barre de l'école. Parce que en effet, sortir du carcan pour prendre sa vie en main faut avoir des couilles. Et voir son avenir par soi même en dehors de fac/prépa/bts c'est une preuve d'audace. Mais seulement si tu as trouvé ta voie et que tu t'y lances à fond. Le mec qui fait des petits boulots parce que son rêve c'est de devenir comédien a tout mon respect.

Si tu pars parce que "l'école ça sert à rien c'est nul" pour moi, soit t'es un demeuré soit t'es une feignasse. Parce que t'as 15 ans, tu prends deux trois ans pour apprendre un métier (genre plombier) qui t'éviteras le Mcdo, en BEP. Ou alors t'as ton bac, et tu fais un IUT concon qui t'assureras un revenu si ta "découverte de la vie" foire lamentablement. Après tu envoies le diplôme bouler si ça t'amuses, mais tu auras de quoi te retourner..
Franchement à 18 ans la vie peut t'attendre deux ans. Et c'est pas une preuve d'intelligence de tout lâcher sans filet et sans projet...


2) La fac c'est tout naze


Oui oui oui !
T'as un paquet d'études qui servent à rien, des dizaines de filières inutiles, et des diplômes qui valent rien. Histoire de l'art, socio, psycho, langues, histoire, c'est du grand foutage de gueule. Dans chaque "promo" tu te retrouves avec 5 à 10% de gens qui font un métier qui correspond (psychologue, commissaire priseur etc..).

Après une partie deviennent prof de fac ou chercheurs (les vrais bons) et les autres, soit prof soit... rien. Parce que dans le monde du travail ça sert à des cacahuètes. C'est très intéressant mais pour moi c'est un loisir. Parce que quand tu ajoutes le fait que la fac te prépare pas à entrer dans la vie pro, du tout même, ben ta licence (qui vaut rien déjà en général) de sciences du langage, tu vas t'amuser avec...

C'est un problème d'orientation, et aussi de mecs qui considèrent les études comme un divertissement. Pour moi la fac, mis à part le droit, l'éco, médecine et pharma, c'est de la culture G. Pourtant, ou alors je suis à la masse sévère, les études c'est fait pour préparer ta vie active..

Et puis merde, faut être sérieux deux minutes, des formations t'en a plein, dans mille domaines différents. A la fac t'as 75% des élèves qui ont même pas cherché quoi faire. Y en a tellement qui s'épanouiraient dans des études tellement différentes... Mais c'est sûr, ça veut dire se prendre en main, faire des recherches et voir plus loin que par le petit bout de la lorgnette.

Après si seulement l'éducation revalorisait un peu les boulots plus "manuels" ou faisait enfin un effort pour orienter les élèves, on en serait pas là aussi, avec des diplômes sans valeur.

J'ai pas parlé des écoles de commerce/ingé, parce que c'est des filières qui se débrouillent bien toutes seules, c'est sélectif (très) mais ça marche. Hey ! comme c'est bizarre...

Avatar de l’utilisateur
Max Katarn
Fatal $
Messages : 278
Inscription : 26 Juil 2006, 11:30
Localisation : Contre sa petite Lune
Contact :

Re: De l'éducation, Emile !

Messagepar Max Katarn » 08 Oct 2009, 14:44

Ah putain, quelqu'un qui souligne les filières pro !
C'est clair, si les cours ça te fait chier, après le brevet tu peux direct t'orienter ailleurs, devenir artisan (vous savez, la 1ere entreprise de france) et devenir boucher, boulanger, plombier, électricien...
Ah, c'est sûr, ça paraît moins sexy qu'aller en psycho, lettres ou même STAPS (perso dans ma fac y'avait plein de branleurs en STAPS, j'ai rien contre les gens qui font ça).
L'artisanat, ce sont souvent des métiers où on bosse pas mal, ou on a pas de patron (faut avoir envie d'entreprendre), et qui payent bien (enfin, faut pas être un fainéant non plus).

Et avec les BTS, IUT, IUP qui se généralisent, on a plein de filières qui permettent d'avoir un mix cours + expérience, d'être payé à partir de BAC+2 (stages en alternance, contrat d'apprentissage). Si tu veux bosser tu t'arrêtes au bout de 2 ans.
Si t'as envie de continuer tu sors sans trop de problème avec une licence ou un master, un joli CV et un peu d'argent de côté (pas une fortune mais de quoi t'aider dans la vie).

Je suis un peu sur le cul quand je vois des jeunes de 18 ans sortir du lycée en ne sachant pas ce qu'ils veulent faire, alors qu'à cet âge là des mecs moins doués pour les cours mais qui savent ce qu'ils veulent finissent leurs études.
Et ça a tendance à s'allonger ce genre de comportements. Nombre de gens sortent de la fac en ayant planté les concours sur lesquels ils comptaient tant et sans plan de secours.

Faut arrêter ce délire "la fac c'est fait pour apprendre une discipline, pas pour avoir un métier". C'est pas parce que ta filière ne t'oblige pas à faire des stages que tu ne peux pas en faire. C'est pas parce qu'on te parle pas du "monde extérieur" pendant tes 5 ans d'études qui servent à rien qu'il faut pas ouvrir les yeux.

Pour revenir aux "métiers moins sexy", c'est pas vraiment de la faute de l'Etat. Il a pas mal fait la promo de ces boulots en donnant des primes à ceux qui s'engageaient dans ces filières.

Puis bon, le diplôme te sert à décrocher un job, c'est sûr, mais bien souvent, 5 ans après, ce que tu fais n'as rien à voir avec ce pour quoi tu as été formé. :
Ceux qui sont du droit ou de l'informatique et qui deviennent commerciaux...
Les matheux qui sont devenus analystes financiers...
Les littéraires qui sont devenus RH...
Etc, etc...

Il faudrait peut-être le dire aux gens qui s'engagent dans des filières bouchées parce qu'ils ne veulent pas aller dans telle ou telle autre.

Avatar de l’utilisateur
Cendrefeu
ordre de l'automne
Messages : 171
Inscription : 15 Sep 2008, 14:47
Livre préféré chez Mille Saisons : La Fortune de l'Orbiviate
Genre de livres que vous lisez le plus souvent ? : Fantasy, Fantastique et SF
Localisation : Mur de Berlin

Re: De l'éducation, Emile !

Messagepar Cendrefeu » 08 Oct 2009, 14:59

Comment vous voulez que les gens s'orientent délibérémment vers les filières pros quand les profs vous répètent que si vous êtes mauvais ou si vous fichez rien, c'est là-bas que vous finirez, de toute façon ? Ce que je dis là, ce n'est peut-être pas une généralité, mais à l'époque où j'ai dû faire mes choix d'orientation, ça revenait malheureusement très souvent...

Alors évidemment, on va s'orienter dans la voie générale, quitte à être au raz des pâquerettes, dans le seul but de ne pas être catalogué avec le même nom peu reluisant que porte les filères pros.

Comme le disait si bien Balken, en Allemagne, c'est une toute autre politique, où ces filières délaissées sont super mises en avant. Mes copains allemands ont du mal à comprendre comment notre système parvient à fonctionner (et au chapitre classes préparatoires, ils hallucinent... mais c'est un autre débat).
Cendrefeu
"Regardez-les : vous laisserez un souvenir "


Revenir vers « Un peu de culture... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités