LA NOUVELLE :

Tartu et la tombée de l’Hiver

L'auteur : Nina Valin
(concourant au Prix Mille Saisons 2018)
dans l'anthologie "Tombé les voiles"

 

Les première lignes :

Tartu et la tombée de l’Hiver, une nouvelle de Nina Valin.

J’ai essayé d’ouvrir la fenêtre, mais, encore une fois, la manivelle s’était coincée. Il devait faire trente-huit degrés à l’intérieur.
Les pales du ventilateur dessinaient des ombres chinoises sur le plafond. C’est la seule chose qui me fascine encore et sur laquelle j’aime reposer mes yeux plutôt que de parcourir du regard les huit mètres carrés trop familiers de ma chambre, je m’échappe de l’habitude des quatre murs par le mouvement régulier des pétales blancs qui défilent trop vite sur le plafond, infatigables, pour que je puisse les distinguer les uns des autres. J’ai entrouvert la fenêtre d’un centimètre avant que la manivelle ne me reste dans la main. J’ai soupiré. En pressant la joue sur le grillage, on pouvait respirer un filet d’air.

La logique de construction de l’infrastructure m’échappe parfois. Il suffit de jeter un œil dans la chambre : sol en plastique gris pour ne pas avoir à choisir entre le noir ou le blanc, un lit encastré dans le mur, deux bureaux (oui, deux bureaux dans une pièce de huit mètres carrés avaient été la solution la plus rationnelle pour maximiser l’espace), et une porte blindée avec un verrou automatique, au cas où il prendrait à quelqu’un l’envie de venir y voler une pince à linge. C’était la règle : pas d’affaires personnelles dans la chambre. Ça distrait, paraît-il. J’ai presque oublié à quoi pouvait bien ressembler une distraction. Avant.

[...]

L'auteur :
Nina Valin

Interview :

 

Biographie de l'auteur :

J’ai 20 ans. J’ai commencé à écrire petite des textes et des poèmes avant de me lancer dans l’écriture romanesque à 11 ans. Je lisais essentiellement des romans fantastiques et policiers à cette période, c’est pourquoi mon premier roman (essentiellement lu par ma famille et mes amis) s’est orienté naturellement vers ce genre littéraire. Je suis entrée à Sciences Po Paris en 2014 en double cursus scientifique avec l’université Paris 6, où je suis simultanément une licence de Physique. Ma troisième année de licence se déroule actuellement au Canada, à Toronto. L’écriture est une passion que je tente d’insérer dans tous les aspects de ma vie. Mes études en physique tout comme mon intérêt pour les sciences sociales à Sciences Po sont pour moi comme un bagage de curiosité me permettant d’appréhender le monde réel sous toutes ses formes, afin plus tard de les transmettre par écrit. Mes expériences de la vie réelle alimentent mes expériences littéraires et se complètent, si bien que ma curiosité scientifique et mon appétit d’écriture ne me paraissent pas incompatibles, au contraire. J’ai écrit une vingtaine de nouvelles et suis toujours à la recherche de nouveaux sujets autour desquels construire un univers singulier, passer d’un style ou d’un genre à un autre, et tester les limites de l’imagination. Tombé les voiles en était l’occasion parfaite !

Nina Valin

Vos commentaires :

Un texte très poétique, inventif à la frontière de l'imaginaire et de la science fiction

Betsey

Un titre que j'adore, un univers scientifique qui fait envie mais qui fait frémir, une écriture parfaite et spontanée, une ambiance dans laquelle on a envie d'aller pour sauver le monde, une fin qui rafraîchit à la Miyasaki

Calvin

Une teinte d'humour, un univers étrange et personnel, on a envie d'y aller à Tartu!

LN

Terrible cette fin du monde et cet enfermement mais de l'espoir quand même

Chasteller

La tour et le reve

Ponpon

J'aime beaucoup la fin poétique de la nouvelle

Ed

Parce que les mots dansent quand Nina écrit !

Lucien

J'ai aimé l'écriture, l'ambiance, la tension qui nous tient en haleine jusqu'à la fin de l'histoire. J'ai apprécié l'imaginaire et la poésie.

Camelia

Une histoire bien écrite, pleine de rebondissements au dénouement inattendu. Parmi les autres nouvelles proposées, un récit linéaire qui finit bien.

Archiclaire

Un grand moment

Nico J

Une sublime nouvelle au croisement entre la poésie, l'intelligence et le fantastique. Un univers puissant et personnel dans lequel on voudrait plonger.

Romane

Excellent. Imaginatif et très bien écrit. Un suspens jusqu'au bout. Merci à l'auteure

Pali-gap

L'oeuvre pourrait être scénarisée ! Un beau mélange d'émotions et une très belle conclusion

Adolenn

Ma nouvelle préférée, originale avec un dénouement brusque mais magnifique.

Mamie

Contexte complexe et univers original.

Fabs

du fantastique et de l'étrange, une vision du futur qui fait frissonner finalement malgré le départ de l'hiver.

Horta

Nouvelle qui m'a beaucoup ému à la fin... Super!

Babybang

Belle nouvelle, bien structuré. Le sentiment d'emprisonnement est très bien ressentis

JocelyneS

J'ai aimé le mélange d'anticipation et d'écriture poétique.

Yope

Je vote pour cette nouvelle car comme le personnage principal, on aimerait en savoir plus sur la nouvelle recrue puis aider cette dernière a mélanger les expériences des étages. Je ne m'attendais pas a l'accident mais j'ai beaucoup aimé la fin qui était très mignonne.

MarieSinnott

 

Retour à la table des matières

L'illustrateur :
Clémence Dupont

 

Biographie de l'illustrateur :

J’ai 24 ans et je suis une grande passionnée de l’univers de la BD, depuis mon plus jeune âge. À chaque fois que la question : « Que veux-tu faire plus tard ? » était posée, ma réponse claire et nette était : « dessinatrice de BD », et je le souhaite toujours. Je suis fascinée par les bandes dessinées franco-belges, j’aime ce style de dessin avec l’encrage fait à la main traditionnellement. J’ai également diverses passions comme l’Histoire surtout la Première et la Deuxième Guerre mondiale, le style steampunk, l’univers policier et les thrillers, les vieux films en noir et blanc. Des passions que je prends plaisir à mettre en dessin. Mon ambition est simple : pouvoir dessiner et publier des albums.

Clémence Dupont

Vos commentaires :

J'ai bien aimé comment l'illustratrice parle d'elle et comment elle s'est approprié la nouvelle.

Betsey

Joli trouvaille, le coup de la boule à neige.

Valérian

Le dessin fait mouche. La boule de neige liée à la joie et à l'enfance prend ici une dimension effrayante et illustre parfaitement la nouvelle.

Chasteller

. La boule qui craque, les flocons qui volettent et la tour immobile...

Ponpon

L'imagination pleinement liée au récit.

Nekbeth

L'illustration est en parfaite harmonie avec le texte.

Pali-gap

On peut lire toute l'histoire à travers cette illustration: la bulle, l'usine, l'enfermement, la faille... Très bien interprétée

Adolenn

Parfaitement représentée.

Fabs

les chercheurs de l'hiver , coincés dans leur bulle...

Horta

Original et colle très bien à la nouvelle, le sentiment d'emprisonnement est bien illustré

JocelyneS

On lit dans cette boule a neige comme dans une boule de cristal...

Sligogils

 

Retour à la table des matières

Le compositeur :
Vincent Sergent

Composé sur le texte de Nina Valin :
Tartu et la tombée de l’Hiver

 

Biographie du compositeur :

Titulaire d’un Bac pro Technicien menuisier-agenceur depuis 2009 et d’un CAP Ébénisterie depuis 2010, c’est en 2012 qu’il décide de se lancer dans la musique et le son. Pratiquant la guitare en autodidacte depuis 2009, c’est vers l’ATLA, l’école des Musiques actuelles, qu’il se dirige pour continuer sa formation. En 2014 il s’inscrit au conservatoire à rayonnement régional à Saint-Lazare en électroacoustique, option Nouvelles Technologies, ainsi qu’au conservatoire du 20e arrondissement pour apprendre les rudiments de la musique. Depuis 2015, il suit une formation en Music & Sound design à l’ISART Digital. Fan de musique metal et de jeu vidéo il en profite pour expérimenter d’autres univers musicaux comme la musique ethnique, l’orchestre, le jazz ou encore l’électro.

Vincent Sergent

Vos commentaires :

Chargé d'émotions

Funambule

Moderne et réfléchi, Peut etre un peu long, mais l'hiver semble long aussi a Tartu

Betsey

L'hiver est pénétrant et on aimerait connaître la musique d'un été de ce compositeur!

LN

Parce que j'aime tout simplement.

Edward Noyce

L'impression feutrée de la neige en parfaite harmonie avec la nouvelle

Chasteller

Musique lente et envoûtante qui colle à l'histoire

Ed

Bonne illustration sonore de la nouvelle.

Pali-gap

Très beau travail... Juste magnifique!

Voxicast

La musique souligne parfaitement l'émotion du moment et nous aide à nous plonger dans l'histoire. On passe de l'espoir au désespoir, de l'inquiétude au soulagement sur un fond hivernal et mystérieux. Très beau

Adolenn

L'atmosphère qui y règne ressemble beaucoup à l'intérieur de Tartu...

Mamie

Doux, reposant, profond, accompagne parfaitement la lecture.

Fabs

l'hiver disparu, réapparu dans le cristal des notes.

Horta

Chargé en émotion !

Sergentina

Ambiance froide et métallique qui colle très bien au texte.

Yope

Un brin déprimant, mais j'aime ça. L'hiver est la saison où je broie du noir. Merci d'avoir mis des notes sur mes pensées. Poétique. Michel.

CarlPopa

Composition très aboutie.

Marcel canetto

Musique et bois vont bien ensemble

AlainT

 

Retour à la table des matières

Tombé les voiles le livre

 

Visitez notre catalogue en ligne :
www.legrimoire.net/store