LA NOUVELLE :

La Déchirure Kostrowitzky

L'auteur : Gwenaël Bulteau
(concourant au Prix Mille Saisons 2018)
dans l'anthologie "Tombé les voiles"

 

Les première lignes :

La Déchirure Kostrowitzky, une nouvelle de Gwenaël Bulteau.

1) 1914 / Sébille

C’était juste avant la guerre. Mon agent m’envoyait régulièrement des informations sur le travail de Kostrowitzky. D’abord factuels, ces rapports affichaient un émerveillement de plus en plus prononcé devant les réalisations du génie. Espionner Kostrowitzky était devenu, aux yeux de mon agent, un véritable privilège.

Dans le hangar de montage, un frisson passe à la vue des masques percés de trous en forme d’amande, des corps morcelés, des membres mécaniques, des rouleaux de peau en alliage porcelaine-polymère naturel. Dans tous les ateliers, des ingénieurs, loupe de bijoutier vissée sur l’œil, se penchent sur leurs blocs complexes mêlant engrenages, poulies et microconduits distribuant la vapeur sous pression, à la seule fin de construire un automate J.B.E.C. dernière génération.

Comme le dit Kostrowitzky, de la vapeur en toute chose : dans les microconduits, dans les tuyaux capillaires en gomme-laque, dans les plaques sensibles à détecteur de mouvement, dans les disques ondulatoires capteurs des variations de température liées aux émotions selon l’échelle Ryks-Jakobsen, rebaptisée infrarouge.

C’est une expérience saisissante d’assister à la naissance-initialisation d’une J.B.E.C. On n’en sort pas indemne.

[...]

L'auteur :
Gwenaël Bulteau

Interview :

 

Biographie de l'auteur :

Enseignant de formation, Gwenaël Bulteau exerce son métier dans une petite école de l’ouest de la France. Passionné de musique et de littérature, il s’adonne depuis longtemps à l’écriture et ses nouvelles ont été remarquées dans certains concours. D’autres écrits frémissent dans ses tiroirs. Que ses textes soient lus, appréciés, est un plaisir immense. Textes remarqués : Les planches claquent, 1er prix du Concours de nouvelles policières de Bessancourt (jury présidé par Caryl Ferey), 2015. Publié également dans la revue Rue Saint-Ambroise, no 35. Boustan, 5e prix du concours de nouvelles littéraires Védrarias (présidé par Alain Absire), 2015. Texte publié dans le numéro 64 (avril 2016) de la revue Poésie Première. La petite princesse, prix Thierry-Jonquet de la nouvelle policière. Bientôt les ténèbres, Grand prix de la police locale de Liège, 2016.

Gwenaël Bulteau

Vos commentaires :

J'ai été enchantée par le cadre historique et les différentes péripéties. J'aurai envie de rester plus longtemps dans cet univers et d'en savoir un peu plus. Bravo !

Albanel

Les personnages et le contexte historique m'a beaucoup plu!

Fabs

ENTRE LE REVE ET LA REALITE ?????

Totoche

L'histoire est vraiment prenante, on s'attache vite aux personnages !

Laura

Nouvelle bien écrite.

Delmas

Le style, l'univers, les personnages font le charme de cette nouvelle

Nunatak

Des personnages fort attachants, un twist final qui m'a fait tomber des nues, je veux absolument lire d'autres histoires dans cet univers!!

SirThomasNoMore

 

Retour à la table des matières

L'illustrateur :
Marie Emmanuelle Laporte

 

Biographie de l'illustrateur :

Je grandis entre campagne et forêt, avec des parents instits qui me font vite découvrir le monde de l’art, mais aussi son utilité. Je prends des cours de dessin, de théâtre, je passe mon baccalauréat Littéraire, parce que, lorsque l’on a des choses à dire, il faut avoir les outils. Mais je choisis l’illustration, langage universel, pour essayer de toucher les gens. Depuis quelques années, je côtoie des enfants dans le cadre de projets artistiques scolaires ; c’est étonnant de voir à quel point on peut faire des miracles en leur donnant un crayon. À mon âge, on a beaucoup d’énergie à donner, alors si je peux être utile et de plus avec un crayon ce serait l’idéal.

Marie Emmanuelle Laporte

Vos commentaires :

Très symbolique.

Fabs

SIMPLE MAIS EFFICACE

Totoche

Simple mais efficace

Le Simulacre

Pureté, simplicité, efficacité !

Nunatak

Simple. Épuré. La légèreté de la plume qui représente la sensualité de la femme, qui vient titiller la dureté d'un corps masculin, ici figurée par une clé. J'adore. Michel.

CarlPopa

L'union de la force et de la sagesse.

Gabryel

 

Retour à la table des matières

Le compositeur :
Vincent Bucher

Composé sur le texte de Gwenaël Bulteau :
La Déchirure Kostrowitzky

 

Biographie du compositeur :

Je m’appelle Vincent Bucher, j’ai 26 ans, je vis à Paris et suis originaire de la ville de Saint-Dié dans les Vosges. Je compose ma musique depuis maintenant 9 ans sur logiciel. Ma passion pour la musique électronique m’a poussé dans la chillstep (un sous-genre de la dubstep) et drum and bass, dans un style très mélodique et contemplatif. J’ai également étudié l’art à partir de 2009 pendant 3 ans et je pratique depuis la peinture à l’huile. Passionné par le jeu vidéo et après 3 ans en tant que webmaster de 2013 à 2016, j’ai décidé d’intégrer l’ISART en septembre 2016. Aujourd’hui j’explore d’autres styles plus orchestraux qui s’intègrent assez bien dans le milieu du jeu vidéo et de l’animation. Ma pratique de la musique, interactive ou non, du sound design et de la sonorisation à l’image me pousse à aller toujours plus loin dans mes créations musicales. J’essaye avant tout d’amener l’auditeur dans une ambiance avant de l’emporter plus loin avec des mélodies et autres lignes musicales.

Vincent Bucher

Vos commentaires :

Jolie bande-son pour l'histoire

MeMo

Musique envoûtante, correspondant parfaitement a l'histoire

GiseleJohnny

un agréable voyage musical

Archiclaire

J'ai été conquise par les splendides voix féminines !

Albanel

Cette composition permet vraiment de se plonger au cœur de cette nouvelle. Et quel plaisir d'apporter cette dimension musicale à la lecture.

Didine3

La composition accompagne très bien l'histoire. Elle bonifie la lecture.

Fabs

Sympa, varié, adéquat.

Tony

 

Retour à la table des matières

Tombé les voiles le livre

 

Visitez notre catalogue en ligne :
www.legrimoire.net/store