LA NOUVELLE :

Enchanteur des Vents

L'auteur : Fabien Rey
(concourant au Prix Mille Saisons 2018)
dans l'anthologie "Tombé les voiles"

 

Les première lignes :

Enchanteur des Vents, une nouvelle de Fabien Rey.

J’ai trouvé cet engagement sur le port de Vieille-Grenat. Je sais ce que vous allez dire, on trouve de meilleures opportunités à Nouvelle-Grenat. Mais bon, j’étais là, j’ai fait avec ce que j’avais sous la main.

J’ai rencontré le second dans un bouge, il tenait encore debout à minuit, ça m’a donné confiance. Un peu mutique, mais prompt à payer sa tournée. Un petit nerveux, qu’on dirait taillé dans du bois dur, chauve, les yeux vifs. Et un couteau long comme mon bras, bien en évidence à son côté.

Après quelques verres, des échanges d’anecdotes et des chansons de marins, on a fini par sympathiser. Six ans qu’il tourne dans l’océan des Gens, à faire l’aller-retour entre Basse-Rio et Vieille-Grenat. Aucun passage à son actif, de ce que j’ai compris. Mais je traduis mal les marmonnements.

Le deal est simple : trois mois de contrat, mais seulement six semaines de navigation. Si tout se passe sans accrocs, bien entendu. Si je fais mon travail correctement. Il ne m’a rien dit sur la cargaison, mais peu importe. Ce n’est pas mon problème.

Mon rôle est d’aider à la navigation. M’assurer qu’il y a toujours du vent dans les voiles.

Et surtout, je dois permettre le passage. Enfin, le faciliter.

[...]

L'auteur :
Fabien Rey

Interview :

 

Biographie de l'auteur :

Comme les autres : antique envie d’écrire, motivation inexistante. Puis l’âge venant, un peu de plomb dans la tête et l’urgence qui se présente. Professionnellement infirmier, juriste, commercial, que sais-je encore, il paraît que nous aurons tous plusieurs vies professionnelles. Marié à la plus belle femme du monde, mais aussi la plus exigeante, papa d’une perle encore minuscule mais qui ne demande qu’à grandir. Globe-trotter à la petite semaine, ayant dépensé quelques années en Ukraine puis Russie.

Fabien Rey

Vos commentaires :

Très jolie plume.

MeMo

Un titre et une nouvelle qui invitent au voyage...

Betsey

Très belle nouvelle. On dirait la première partie de "où se perdent les vents"...

Valérian

J'ai adoré la fin, je ne m'y attendais tellement pas !

Yaone

L'univers, l'utilisation de la magie

SandyPaver

Avec ce thème sur les voiles, il fallait un bateau et on part vraiment en voyage.

Archiclaire

Une belle invitation au voyage et à la découverte.

Romane

De la poésie, de l'humour, du suspens... une inspiration surprenante du thème.... le temps devient subjectif... un vrai enchantement !

Albanel

un voyage, un passage, on est dedans, et puis cette fin...

Horta

Une nouvelle qui nous donne envie dans savoir plus et d'aller plus loin.

Lulaly

Très belle histoire avec une fin surprenante !

Laura

Histoire enchanteresse!

Tony

Un tour de passe-passe original

Momo44

Un thème qui sort de l'ordinaire

Mamieblues

Très bien écrit, et quel dénouement !

Gabryel

une historie de bateaux version fantasy, évidemment ça me plait!

Thierry soulard

 

Retour à la table des matières

L'illustrateur :
Laura Smolarski

 

Biographie de l'illustrateur :

Je m’appelle Laura Smolarski, j’ai 21 ans et je suis étudiante en illustration. Je dessine depuis que je suis toute petite, c’est d’ailleurs les livres illustrés que je lisais enfant qui m’ont donné envie d’en faire mon métier. Passionnée par la fantasy et les travaux d’illustrateurs tels que Alan Lee, John Howe ou encore Brian Froud, je souhaiterais écrire et illustrer mes propres histoires tirées de mon univers personnel qui mêle le fantastique au merveilleux.

Laura Smolarski

Vos commentaires :

Un dessin qui donne envie d'en savoir plus, qui appelle au rêve

Calvin

On dirait une illustration d'une nouvelle de Jules Verne

LN

une illustration poétique

Ju

Mouvement agréable , bon équilibre.

Bethou

Un navire entre mer et nuage voguant vers la lumière ou les ténèbres

Cassandre

Très belle illustration qui nous fait voyager avant même d'avoir commencé la lecture.

Didine3

Une belle lumière. Bravo.

Memorial

Je trouve le paysage très beau

DarkZitoune

Des dégradés de gris qui nous font voguer

Mahie

L'inquiétude et la solitude d'un bateau en mer agitée, éclairée par l'espoir d'un horizon ensoleillé. Et toujours un superbe dégradé de gris.

Florayumi

trés beau jeu de lumière

Gaëlle

Superbe rendu des lumières ...

Erisson

Univers enchanteur qui permet à l'esprit de s'évader

Tatai

la perspective de grands espaces

Guill50

Un visuel époustouflant, entre dunes, écume et nuages

Lemeuble

Douceur du trait, maitrise de la lumière

Momo44

Tableau évocateur.

ALG

Un dessin maîtrisé plein de poésie qui va bien avec la nouvelle.

Darth Grogro

J'aime les contrastes et l'appel au voyage qui semble bien illustrer la nouvelle.

Joe Cornellas

Très belle poésie du voyage dans cette illustration. Bravo!

Le Cèdre

 

Retour à la table des matières

Le compositeur :
Grégoire Levillain

Composé sur le texte de Fabien Rey :
Enchanteur des Vents

 

Biographie du compositeur :

Je suis Grégoire Levillain, j’ai 24 ans et je viens du monde du design graphique/multimédia/sound design. Je suis guitariste depuis l’âge de mes 8 ans, et je fais du piano depuis environ 3 ans. Je suis également professeur de guitare pour un élève de niveau débutant/avancé. Je compose principalement sur Ableton et Pro Tools. J’ai un univers sonore très varié mais mes préférences vont vers le style orchestral. Les compositeurs que j’admire sont Joe Hisaishi, Luc Serra, Alexandre Desplat, John Williams, Henry Jackman Cinéphile dans l’âme j’aime particulièrement les univers suivants : fantastique, aventure et science-fiction. J’attache autant d’importance au synopsis d’un film qu’à son thème musical.

Grégoire Levillain

Vos commentaires :

Juste ce qu'il faut d'angoisse pour partir en voyage... belles harmonies entre les instruments à vent et à cordes, un peu japonisant parfois

Betsey

prenant, envoûtant.

Bethou

Très prenant, on est bien embarqué ! Les effets orchestraux sont top !

AMGA

Très bonne ambience et super son.

Donat

Super, malgré, toute fois, une variation trop lente à la fin du morceau. Ce n'est qu'un avis personnel. Michel.

CarlPopa

Belle légèreté dans cette composition qui invite au voyage.

Le Cèdre

 

Retour à la table des matières

Tombé les voiles le livre

 

Visitez notre catalogue en ligne :
www.legrimoire.net/store