LA NOUVELLE :

Edmotype

L'auteur : Edward Noyce
(concourant au Prix Mille Saisons 2018)
dans l'anthologie "Tombé les voiles"

 

Les première lignes :

Edmotype, une nouvelle de Edward Noyce.

J’ai beaucoup hésité avant de vous raconter cette histoire. Elle me paraît toutefois si extraordinaire et à la fois si terrifiante que j’espère, en vous la confiant, pouvoir soulager un peu mon âme. Je ne sais pas si vous croirez les faits que je m’apprête à vous révéler. Vous douterez assurément d’eux, mais sachez pourtant, bien qu’y repenser me fasse intensément souffrir, que les événements que ces lignes relatent avec tant de justesse reflètent la plus stricte et éclatante vérité.

Edmond Desjardins, qui était né en 1833, habitait une maison cossue du faubourg Saint-Marcel de Paris. Le quartier avait pourtant piètre réputation à l’époque dont je me prépare à vous parler, car la pauvreté y sévissait plus que partout ailleurs dans la capitale. Les choses commençaient pourtant lentement à changer. Le baron Haussmann était à l’aube de révolutionner les rues parisiennes et, depuis peu, la croissance industrielle avait précipité dans la richesse certains hommes autrefois démunis, composant ainsi de nouvelles catégories sociales. Ces individus seraient nommés « les nouveaux bourgeois » et finiraient en grande majorité par oublier leurs racines impécunieuses.

[...]

L'auteur :
Edward Noyce

Interview :

 

Biographie de l'auteur :

D’Edward Noyce, il n’y a que peu à en dire. Arrivé tout dernièrement dans le domaine de l’écriture, vous ne trouverez aucune parution en son nom chez un quelconque éditeur français. Très mystérieux, on ne sait pas grand-chose de sa vie. On ne trouve pas de photographies de lui sur Internet, car il se méfie grandement de l’exposition médiatique. Son pseudonyme même est un calembour à trois sous tiré du roman Shutter Island de Dennis Lehane (mélange entre les personnages de Teddy Daniels et de Georges Noyce). Cette information prouve à quel point Edward Noyce peut parfois souffrir d’un dédoublement de la personnalité. Vous n’en saurez donc pas beaucoup plus avec cette bio, ni son âge, ni ses goûts littéraires. Sachez seulement qu’il apprécie tout particulièrement le film Phantom of the Paradise de Brian de Palma ce qui explique sans doute qu’il ressemble à un spectre et qu’aucun gouvernement n’a réussi à le recenser jusqu’à ce jour. Certains ont déjà émis l’hypothèse qu’il a peut-être signé un pacte avec le diable pour devenir célèbre.

Edward Noyce

Vos commentaires :

J'aime l'ambiance 19ème siècle.

Coco1985

La science qui sera peut-être à l'origine de la chute de l'humanité. La chasse aux démons est ouverte.

Nico

Barnett ? Lovecraft ? En tout cas j'aime.

Bethou

Une nouvelle bien construite qui nous plonge dans un monde révolu.

Archiclaire

Voir ce qui ne peut être vu pour dire ce qui est indicible au risque de devenir fou. Hommage à Lovecraft

Cassandre

Bravo pour ce style lovecraftien qui m'a tenu en haleine.

Memorial

Gothique et mystérieux, j'aime l'idée d'une organisation secrète qui lutte contre les démons cachés qui tentent de contrôler l'Humanité

Alex

Il faudrait que l'appareil existe !

PaulineD

Le respect des règles de la nouvelle classique et le style très élégant

Rochefort75

 

Retour à la table des matières

L'illustrateur :
Léa Bouzaid

 

Biographie de l'illustrateur :

J’ai 19 ans et je souhaiterais plus tard devenir illustratrice jeunesse. J’ai toujours aimé dessiner, bricoler et construire dans mon enfance. C’était un passe-temps qui m’amusait beaucoup. Je ne me suis jamais vraiment intéressée au milieu de l’illustration ou de l’art, je créais juste pour le plaisir. Plus tard, je me suis dirigée vers une filière d’art appliqué au lycée, même si l’idée d’un futur métier était encore floue. Au salon du livre de Montreuil, j’ai rencontré l’artiste qui m’a donné envie de faire ce métier : Stefano Bessoni, un illustrateur et réalisateur de stop motion. J’ai compris que je pouvais vivre de mes créations, alors j’ai suivi cette voie car c’était tout ce que j’aimais faire.

Léa Bouzaid

Vos commentaires :

Joli coup de crayon, et variations autour du gris

Calvin

Tout y est en laissant une part de mystère.

Edward Noyce

Un joli fouillis d'établis.

Ronan

Un très bon début pour illustrer cette nouvelle ! Tous les ingrédients de l'histoire sont représentés, y compris le mystère qui l'accompagne.

Archiclaire

J'aime beaucoup la qualité du dessin et la précision des contours.

Laurence

Pour l'ambiance et les imperfections qui renvoient au monde de la fiction

Groukie

L'aspect crayonné me plaît beaucoup et est très réussi.

Yope

L'aspect "vieille photographie" est très bien rendu.

Xipehuz

Le détail est magnifique.

Gabryel

J'aime le coup de crayon.

Sligogils

Un travail tout en nuance.

Rohwd

 

Retour à la table des matières

Le compositeur :
Sarah Adnasse

Composé sur le texte de Edward Noyce :
Edmotype

 

Biographie du compositeur :

En 2015, à la suite d’études de technique audiovisuelle et création musicale, Sarah Adnasse évolue au sein d’une troupe de théâtre, élaborant ambiances sonores et cadres musicaux pour plusieurs pièces. Chargée d’audiovisuel dans le milieu culturel, depuis août 2016, elle évolue professionnellement autour d’installations et post-productions audiovisuelles. La composition devient alors un moyen de s’évader du cadre quotidien. De formation classique et jazz, son univers se retrouve au cœur de ses compositions, aux influences oscillant entre musique classique romantique et musique de films.

Sarah Adnasse

Vos commentaires :

J'adore cette musique. L'ambiance est géniale.

Edward Noyce

J'aime beaucoup cette atmosphère sombre et les influences de la musique médiévale sur cette composition

Alex

Enivrant

Sergentina

Le classique revisité résonne assez, on se laisse porter par la narration musicale

Tomw

On rentre totalement dans l’histoire. Belle illustration de la nouvelle.

Celiaa

Une belle musique qui accompagne parfaitement l'histoire

PaulineD

Joli morceau. La lecture en parallèle fonctionne parfaitement.

Clément

J'aime beaucoup l'ambiance qui va avec la nouvelle. J'ai écouté en parallèle à la lecture et ça fonctionne bien.

VincentTaly

une musique qui nous transporte

DaChocapic

Qualité de l'orchestration pour construire une ambiance grave.

AlainT

La musique traduit une ambiance surprenante, j' ai entendu de courts moments de quiétude, ça fonctionne.

Rohwd

 

Retour à la table des matières

Tombé les voiles le livre

 

Visitez notre catalogue en ligne :
www.legrimoire.net/store