LA NOUVELLE :

Choc

L'auteur : Aaron Judas
(concourant au Prix Mille Saisons 2018)
dans l'anthologie "Tombé les voiles"

 

Les première lignes :

Choc, une nouvelle de Aaron Judas.

«... et stupeur. »

Mon cerveau était en fusion, mes pensées n’avaient plus aucune cohérence, j’avais atteint le stade de non-retour, il fallait que je le fasse, que je me jette dans le vide, que la douleur m’emporte loin, qu’elle fasse tout disparaître. Je n’imaginais plus que cette image, celle du sol se rapprochant, puis plus rien. Aucune aile dans le dos pour m’élever, juste le fracas de mes os contre le bitume pour me rappeler les dures lois de la gravité. Peu m’importait, c’était terminé, il n’y avait plus rien à ajouter, plus rien à écrire, ma tête viendrait inscrire un point final en rouge sang sur la pierre. Pourquoi l’ai-je appelée à l’aide ? Pourquoi ?

Nulle part
Les urgences de l’hôpital étaient étrangement calmes en ce samedi après- midi, pas une âme à attendre son tour devant l’infirmière, à l’accueil. Cependant la femme d’une quarantaine d’années semblait exaspérée, ses yeux rivés sur la paperasse posée derrière le comptoir. Lisa osa la déranger. — Excusez-moi, je viens vous voir pour mon ami...
— Qu’est-ce qu’il a, votre ami ?
Ses mots trahissaient son attitude déjà lassée avant que l’on n’évoque mon cas.
— Je ne sais pas, il ne se sent pas bien, il a des idées noires, je ne savais pas quoi faire, on est en plein week-end, il a fait une grosse crise, il n’y avait personne à appeler, alors je l’ai amené ici.

[...]

L'auteur :
Aaron Judas

Interview :

 

Biographie de l'auteur :

Rejeton caché de la famille Addams, Aaron Judas nourrit un goût pour le macabre dès son enfance. Il aime s’attarder devant le téléviseur qui diffuse des images de La Quatrième dimension et des extraits de films terrifiants. Ses rêves deviennent des cauchemars qu’il aime raconter à ses camarades d’école et ami(e)s. Il s’intéresse très rapidement à la littérature fantastique et aux univers des contes et légendes. L’adolescence lui fera rencontrer la musique metal rock gothique et le cinéma d’horreur. Ses auteurs préférés sont Stephen King, Clive Barker, Howard Phillips Lovecraft, Edgar Allan Poe, Anne Rice, Voltaire, Baudelaire… Il ressent rapidement le besoin de créer, et c’est par le biais de la musique et de l’écriture de morceaux qu’il s’exprime. En parallèle, il obtient une maîtrise en audiovisuel. Après ses études, il réalise plusieurs clips et courts-métrages, fait une centaine de concerts en quelques années et nourrit un blog avec des textes personnels. Il décide de se lancer dans l’aventure de la nouvelle avec une première histoire éditée dans une anthologie aux éditions Luciférines, le style est sombre et sans concessions. L’histoire se poursuit avec de nouveaux textes prêts à entraîner les lecteurs aux limites de la folie et du rationnel.

Aaron Judas

Vos commentaires :

Intriguant. Vraiment sympa à lire

Punisher

Nouvelle très bien écrite et très réaliste on en redemande .Bravo!

Mario

captivant. Hâte de lire la suite ....

Nat27

L'intensité dramatique de cette nouvelle bien noire est parfaitement menée.

Philippe-Aurele

c'est Le choc vite la suite !

Senna123

La psychologie, le principe du tatouage

SandyPaver

J'aime beaucoup l'univers très sombre d'Aaron. Le personnage principal m'a beaucoup touchée, notamment lorsqu'il essaie d'expliquer ce qu'il ressent au début de la nouvelle. Du même auteur, j'ai aussi lu la nouvelle "Meow" (recueil Sombres félins) que je trouve encore meilleure que "Choc". Aaron Judas, un auteur à suivre !

Catherine Cheshire

J'aimerais vraiment lire un roman de cet auteur ! Génial.

Bael

inattendu

Castor35

Cool et torturé

Nico J

Cette nouvelle fut en effet un "choc"! Super nouvelle.

Mamie

Un style maîtrisé pour une nouvelle qui entraîne le lecteur aux côté de ce personnage torturé, pour un final aussi glaçant que poétique.

Moronoire

L'atmosphère anxiogène et confinée de ce texte place le lecteur dans un malaise qui ne cesse de croître jusqu'au dénouement.

Evil Little S

J'ai adoré

PaulineD

Sombre et puissant

Clément

C'est noir, c'est cynique, c'est beau.

Gabryel

Saisissant de réalisme

Eau et transparence

Une écriture sincère et profonde qui m'as beaucoup parlé et beaucoup plus

DavidWayne

très beau texte sombre bravo

Sanguinefx

Je suis sous le choc !

JuDu88

J’ai beaucoup aimé cette nouvelle. Le côté dramatique dans lequel une petit de nous se retrouve ...

Marionxavier

Choc et Stupeur !

Rohwd

magnifique histoire

Patricia

 

Retour à la table des matières

L'illustrateur :
Marion Benlahoues

 

Biographie de l'illustrateur :

Marion Benlahoues, 22 ans, étudiante en deuxième année section Bande dessinée à Jean-Trubert, blogueuse à mi-temps et chieuse à temps plein. Très tôt, le pangolin que je suis s’est intéressé au dessin, y voyant là un moyen de s’exprimer tout en occultant les fautes d’orthographe. Disney et en particulier Glen sont à la base de mon inspiration parce que… bah c’est joli, ah ouais ! Je me suis donc orientée au lycée vers un bac de graphisme pour acquérir les bases de dessin ainsi que la maîtrise de « certains » logiciels (hmm Photoshop…). Puis un beau matin égayé par une brise printanière, j’ai découvert que la formation de dessinateur en bande dessinée était possible et donc me voici. Pour mon avenir professionnel, j’ai dans l’optique de devenir à l’instar de Pénélope Bagieu et de Margaux Mottin, auteure de BD blog.

Marion Benlahoues

Vos commentaires :

Une pensée pour Enki Bilal...

Betsey

Mon troisième point pour les illustrateurs. j'ai hésité grandement entre Dame M pour son trait élégant et celui-ci. Néanmoins Marion Benlahoues a vraiment réussi à faire passer la folie dans la pose et le regard de son personnage. Le "sang" des tatouages intensifie la schizophrénie de sa représentation, parfaitement corrélé à l'histoire.

Fred95

La merveille absolue de l'anthologie pour ce qui me concerne.

Philippe-Aurele

Pour ce travail formidable et pour la personne qui comprend la noirceur de l'encre. Merci à toi.

Judas

l'illustration est magnifique, tout y est, la noirceur, la folie, la peur, et le regard est le reflet de son âme torturée.

Senna123

Il m'est très difficile d'expliquer pourquoi j'aime cette illustration. Cela tient avant tout aux émotions qu'elle réveille en moi lorsque je la regarde, exactement celles que je ressens lorsque je lis la nouvelle. Il faut dire que j'ai un goût prononcé pour les illustrations sombres ^^

Catherine Cheshire

La folie, la peur, la noirceur inscrite dans le corps.

Chasteller

puissant

Ed

une des plus originale

Castor35

Une illustration saisissante, qui capte le regard pour ne plus le lâcher

Naël

J'ai aimé le trait de crayon et le mélange de force et de douleur

Cassandre

Un dessin plein de fureur et de poésie.

Romane

Cette illustration est tout à fait en adéquation avec la nouvelle. J'ai été particulièrement touchée par la force du regard qui se dégage du personnage. Bravo !

Albanel

Bluffante ! Ma préférée du recueil. Les tatouages, le corps, la folie qui transparaît... Perfect !

Loomy

Illustration très forte qui représente à merveille la nouvelle.

Didine3

J'aime beaucoup les détails présent sur l'illustration.

JocelyneS

la noirceur du dessin

Guill50

Le dessin est aussi beau que particulièrement évocateur de la nouvelle qu'il illustre, sans pour autant trop en dévoiler.

Moronoire

Très beau dessin qui retranscrit parfaitement la souffrance du personnage par son jeu de perspective.

Laurence

Cette illustration, en plus d'une esthétique parfaite, correspond exactement au récit de la nouvelle.

Evil Little S

Un dessin brut, sans concession, parfait pour illustrer la nouvelle.

Mme Toulmonde

On ressent bien toute l'angoisse du héros de la nouvelle à travers cette illustration.

AMGA

Une bonne utilisation du noir et blanc et des contrastes.

Yope

Colle parfaitement à la nouvelle.

Rico

Sombre et fascinant

Sligogils

Bonne lumière au niveau du dessin, le trait est précis.

Rohwd

Reflet de la nouvelle, la torture de l'esprit et du corps.

HélèneD

Un dessin très puissant pour une nouvelle qui ne l’est pas moins. Bravo!

Le Cèdre

 

Retour à la table des matières

Le compositeur :
Delphine Frassinetti

Composé sur le texte de Aaron Judas :
Choc

 

Biographie du compositeur :

Issue d’une formation classique en conservatoire, je pratique le violon et le piano depuis maintenant de nombreuses années. Ce cursus musical, combiné à ma passion pour la musique aussi bien acoustique qu’électronique, m’a petit à petit poussée à composer dans différents styles, et m’a autant influencée par la techno de Detroit que par la musique classique de compositeurs russes du xxe siècle, tels que Prokofiev. Après mon baccalauréat, je me suis orientée vers des études sur les techniques du son et du spectacle. Par la suite, j’ai choisi d’intégrer une formation dans la musique et le sound design de jeux vidéo et du film d’animation afin de me spécialiser dans la post-production, et notamment la composition à l’image.

Delphine Frassinetti

Vos commentaires :

Pour le travail minutieux en adéquation avec les mots. Bravo !

Judas

Ambiance urbaine intrigante, pas mal de sons différents qui font réfléchir

SandyPaver

Une ambiance effrayante bien en lien avec cette nouvelle.

Chasteller

Un vrai choc et un coup de cœur pour cette composition si originale, profonde, riche de sonorités et d'émotions. Bravo !

FRAN20

étrange à souhait..

Bethou

Accompagne très bien la nouvelle.

Mamie

A la limite du Cthulien

Alex

Composition très riche, et très propre. L'ambiance proposée colle bien avec la nouvelle. J'ai beaucoup aimé! :)

Babybang

Ambiance génial, étrange et intrigante.

JocelyneS

C'est vraiment très bon ! Félicitation ! Super ambience, super son, très soigné. En plus c'est prenant, varié et cohérent. Bravo

Donat

Univers sonore me rappelant un certain Dying light, que j'aime beaucoup, et s’associe bien à la lecture de la nouvelle.

Rico

 

Retour à la table des matières

Tombé les voiles le livre

 

Visitez notre catalogue en ligne :
www.legrimoire.net/store