"Etats d'écriture"

Avatar de l’utilisateur
Amaranthe
Messages : 36
Inscription : 30 Avr 2005, 23:29
Genre de livres que vous lisez le plus souvent ? : Autres
Localisation : Paris

"Etats d'écriture"

Messagepar Amaranthe » 19 Fév 2011, 12:43

Je ne crois pas avoir vu de sujet sur ce thème (sinon dites moi), donc :

En répondant à un autre sujet je me suis trouvée à dire que "j'écrivais mieux quand j'étais dépressive" (enfin dépressive, hein, on va dire quand j'étais ado et que le monde était hostile), du coup ça m'intéresse de savoir :

vous avez besoin d'être dans quel état d'esprit quand vous écrivez et cela vous met dans quel état ?

Je sais que c'est très différent selon les personnes, pour certains c'est comme un travail, pour d'autres sous le coup d'une émotion, d'autres encore mettent un certain type de musique pour se sentir dans un certain état d'esprit..
Et le fait d'écrire en lui-même peut ou non affecter l'écrivain.

Moi par exemple j'écrivais en effet mieux quand j'allais moins bien, c'était davantage catharsique, à fleur de peau donc d'une certaine façon plus facile. Aujourd'hui j'ai du mal à écrire des choses qui me plaisent, je passe mon temps à réécrire le début d'un roman car je trouve que même si c'est bien écrit ça ne vient pas assez de mes tripes.
Quoi qu'il en soit, je n'ai jamais su écrire genre chaque jour à telle heure, même si je suppose que c'est la meilleure façon de finir un roman, ça a toujours été par besoin du moment. Et de la même façon, ce que j'écris avec stylo/papier dans un bus/train/café est toujours beaucoup plus inspiré que quand je me met devant mon ordi "pour écrire".
Et enfin, écrire me met toujours dans un état "bizarre", genre montée d'adrénaline extrême.

Alors, alors, et vous ? Dites moi tout, ça m'intéresse :wink:
Je hante donc je suis

Avatar de l’utilisateur
Rudiment
membre d'honneur
Messages : 718
Inscription : 02 Mars 2006, 13:43
Livre préféré chez Mille Saisons : Les Perles d'Allaya
Genre de livres que vous lisez le plus souvent ? : Fantasy

Re: "Etats d'écriture"

Messagepar Rudiment » 19 Fév 2011, 16:03

Je considere mon acte d'écrire comme un travail, et un travail que j'accomplis d'autant mieux lorsque je me sens bien. J'allume la bécane á 8 heures du mat et l'éteins á 22 heures, 5 jours par semaine et parfois 6. Quand je ne poste pas sur MS ou ne musarde pas du coté des dernieres productions artistiques asiatiques, je pianote mon histoire et rien d'autre.

Tout idée noire m'obnubile, me distrait de ma tache; la muse bat de l'aile, le rendu est bien en deca des criteres de mon exigence qualité. Je perds donc un temps précieux. En écriture, je suis mon propre patron - un vieux tyran á qui on ne la fait plus. Lorsque j'allume mon ordi, c'est pour penser á mon histoire et aux persos qui y évoluent, pas pour regarder l'écran un heure durant avec en tete l'engueulade de la veille ou les conséquences de l'effet de serre.

On peut sublimer les soucis par l'écriture, mais pour ma part, je ne m'imagine pas bucher 600 000 caracteres epaces comprises en état dépressif. Les grosses déprimes sont heureusement rares chez moi. Une musique adéquate me donne un coup de pouce dans l'écriture de certaines scenes. Je pourrais dire qu'elle me met en condition. Cela m'est surtout utile quand, logique de l'histoire oblige, je suis contraint d'écrire un passage qui m'inspire peu.

Il y a quelques années, j'écrivais sur papier; je suis passé au pc pour la rapidité des correc, la lisibilité des caracteres, la possibilité de triturer un texte facilement et l'acces aisé á des dictionnaires. Cela m'évite de devoir stocker des cahiers et des notes dans un espace qui chez moi est restreint. C'est purement pratique, en somme.

Ecrire ne me met plus dans un état bizarre, comme avant ; c'est lorsque coupe le pc, que je deviens bizarre.

Avatar de l’utilisateur
cmoi
ordre de l'automne
Messages : 197
Inscription : 13 Juin 2008, 18:51
Genre de livres que vous lisez le plus souvent ? : Fantasy et Fantastique

Re: "Etats d'écriture"

Messagepar cmoi » 19 Fév 2011, 20:44

Personnellement, c'est quand j'ai la tête libre et l'esprit tranquille que j'écris le mieux.

C'est donc pendant les vacances scolaires que j'écris le mieux ^^.
Ma dernière période d'écriture intensive (depuis c'est plutôt "correction intensive" :wink: ), c'était début août, du lever du soleil (7h environ, quand il faisait quand même suffisamment jour pour écrire) à l'heure du petit déjeuner, et l'envie d'écrire ne me reprenais que lorsque tout le monde était couché dans la maison...

J'aime écrire tranquille, donc ^^. Pas de grosse dépression pour me motiver, juste un gros silence autour de moi :P

Avatar de l’utilisateur
Cendrefeu
ordre de l'automne
Messages : 171
Inscription : 15 Sep 2008, 14:47
Livre préféré chez Mille Saisons : La Fortune de l'Orbiviate
Genre de livres que vous lisez le plus souvent ? : Fantasy, Fantastique et SF
Localisation : Mur de Berlin

Re: "Etats d'écriture"

Messagepar Cendrefeu » 19 Fév 2011, 22:49

Mes „états d'âme“ du moment influencent mon écriture, c'est prouvé. Écrire est bien souvent un moyen d'extérioriser. Si je me sens bien, je vais faire de l'humour, écrire des scènes où les persos se sentent bien eux-aussi, où du positif se dégage. En revanche, quand je suis dans un état inverse, je vais faire ressortir le côté torturé des persos, il va y avoir du cynisme, de la fatalité, du noir, etc.
Et puisque je sais que je fonctionne de cette manière, je vais parfois attendre d'être dans le „bon“ état d'esprit avant de me lancer dans une scène bien particulière, car je sais qu'elle ne rendra pas aussi bien si je me sens pas comme mes persos au moment où je l'écris.

Un autre élément qui m'influence énormément, c'est la musique. Ça va aller du Hard Rock au Heavy très bourrin, ou d'obscurs groupes de power métal ou metal symphonique selon ce que je recherche à produire. Ou bien du classique, des BO de films, mais plus rarement. C'est la mise en condition, l'instauration de l'atmosphère.

Et enfin, l'endroit où j'écris est important. Indépendamment de mes états d'âme, j'ai besoin de me sentir à l'aise. Il faut que je sois dans ma bulle, avec mes repères, sinon je produis du texte que je peux aussitôt supprimer ou réécrire. Écrire dans un lieu public ou dans les transports en commun est quelque chose que je suis incapable de faire, de même qu'écrire sur papier. Je n'utilise le papier que pour retracer la chronologie de l'histoire et l'avoir sous les yeux en permanence au bord de la table, ou gribouiller une note, une idée que j'ai peur d'oublier. Je suis également beaucoup plus productive le soir ou la nuit. J'ai eu des problèmes de sommeil quelques mois plus tôt, et ce que j'ai écris pendant ces heures d'insomnie a passé haut la main mes critères d'exigence en matière de qualité. J'en suis à regretter de redormir, parfois :lol:
Cendrefeu
"Regardez-les : vous laisserez un souvenir "

Avatar de l’utilisateur
Napalm Dave
Lézard explosif
Messages : 1078
Inscription : 11 Nov 2006, 23:10
Livre préféré chez Mille Saisons : Les Perles d'Allaya
Localisation : Tours city
Contact :

Re: "Etats d'écriture"

Messagepar Napalm Dave » 20 Fév 2011, 12:32

C'est une question plutôt intéressante que celle-là.
On pense inévitablement à l'auteur maudit mais génial qui transforme ses mauvaises pensées en œuvres d'art. Mais il y a sans doute une part de mythe là-dedans. On écrit effectivement mieux lorsqu'on est reposé et dans une dynamique de projet plutôt que lorsqu'on est déprimé et préoccupé, croyez-moi!
Ce qui ne veut pas dire pour autant que les mauvais états d'âme empêchent toute activité: on écrit différemment et avec moins d'autocensure je trouve, car quelque chose doit sortir et après tout, l'écriture est un exutoire. Je sais que depuis presque deux ans maintenant, mes synopsis sont plus pessimistes, mes dénouements plus tragiques, mes histoires toujours plus violentes.
Pour ce qui est des conditions d'écriture, je suis également attaché à un endroit stable et mes petits rituels, les transports en commun, c'est bien pour prendre des notes, de même que les cafés, mais c'est pas l'idéal pour rédiger réellement. Aucune chance que j'écrive la nouvelle du siècle sous la nappe en papier d'un café de la gare^^.

Avatar de l’utilisateur
siana-blackangel
membre d'honneur
Messages : 1418
Inscription : 01 Fév 2008, 18:56
Genre de livres que vous lisez le plus souvent ? : Fantasy et Fantastique
Localisation : dans le 49, entre la terre et les nuages
Contact :

Re: "Etats d'écriture"

Messagepar siana-blackangel » 20 Fév 2011, 12:54

J'aime bien écrire quand je suis seule, sans personne pour venir me déranger ou tourner autour de moi avec curiosité (je déteste ça !). Donc l'endroit importe peu du moment que je sois tranquille. Enfin, j'ai tout de même une préférence pour la maison ou le CDI du lycée (où je me pose dans un coin). Le train, beaucoup plus rarement, ça dépend le monde qu'il y a. Pendant les cours ça peut arriver lorsque c'est ennuyeux, mais là, je n'écris pas énormément, je fais quelques lignes avec papier crayon selon mon inspiration.
Après, les états d'âme... C'est vrai que j'arrive mieux à écrire des scènes sombres lorsque je suis moi-même dans l'ambiance. Mais dans tous les cas je tente de ressentir le plus d'empathie possible par rapport à mes personnages, quelque soit la scène. La musique m'aide aussi beaucoup à me mettre dans l'ambiance qu'il faut.
Et comme j'ai toujours plusieurs projets en cours en même temps, si je ne me sens pas assez en état pour en continuer un, je vais me pencher sur un autre.


Avatar de l’utilisateur
Jeff
membre d'honneur
Messages : 628
Inscription : 15 Sep 2009, 22:47

Re: "Etats d'écriture"

Messagepar Jeff » 20 Fév 2011, 13:10

De mon côté, je ne peux écrire qu'au calme devant mon ordi (plus facile de modifier le texte ensuite), avec une musique de fond, généralement des BO qui varient suivant l'ambiance que je recherche. Je voyage beaucoup, et j'écris mieux lorsque je suis loin de chez moi pour la simple raison que cela me coupe d'éventuelles distractions (les copains qui me proposent de boire un verre,...). Bon, les responsabilités du boulot augmentant, c'est moins vrai. Les soirées à l'hôtel sont plus réservées à la préparation du boulot du lendemain ou aux réponses des multiples courriels arrivés dans la journée qu'à l'écriture. Mais l'écriture me permet d'oublier un temps le travail et de diviser la journée en deux moments distincts et d'égale importance.

Je n'écris plus dans les transports en commun (j'ai même essayé les halls d'aéroport, je vous le déconseille fortement). Ceci dit, les trajets en train, bus, tram, et encore mieux, le vélo (rien de tel que de laisser son esprit divaguer quand le corps est bien fatigué après 30 bornes), me permettent de réfléchir à mes textes. Je peux alors prendre des notes pour me rappeler d'une idée. Le papier me sert aussi à griffonner des schémas de trame ou autre, mais j'aime reporter ces notes sous format électronique pour toujours l'avoir avec moi lors de mes déplacements.

Avatar de l’utilisateur
Aelys
membre d'honneur
Messages : 760
Inscription : 22 Fév 2007, 12:00
Livre préféré chez Mille Saisons : La Fortune de l'Orbiviate
Genre de livres que vous lisez le plus souvent ? : Fantasy
Localisation : Dans un livre.

Re: "Etats d'écriture"

Messagepar Aelys » 20 Fév 2011, 17:41

Pour ma part, j'ai aussi besoin de calme pour écrire. Chez moi, dans le train (c'est souvent très calme) ou dans mon autre chez moi, tant que personne ne me parle en même temps, tout va bien.
Parfois, j'aime bien mettre de la musique (sans paroles), mais pas toujours. En fait, il ne faut pas que les mots extérieurs interfèrent avec mes pensées, et il faut aussi que j'aie au moins une heure devant moi (sinon, je pense trop à ce que je dois faire après et c'est foutu).

J'écris sur ordinateur parce que sur papier, je perds la moitié de mes idées avant d'avoir eu le temps de les écrire. En fait, ça dépend du type d'écrit : quand je suis de mauvaise humeur et que j'ai "besoin" d'écrire, comme un acte cathartique, j'écris sur papier et sans projet défini, des écrits un peu plus intimes quoi que pas forcément autobiographiques, ça peut rester de la fiction. En revanche, quand je vais bien (même si je suis fatiguée), je poursuis mon projet de roman sur ordinateur et j'écris des scènes joyeuses comme des scènes dramatiques, peu importe (je me mets dans tous les cas dans la peau de mes personnages). Je peux exulter après avoir écrit une scène tragique ou déprimer après avoir écrit une jolie scène, ça n'influe pas vraiment sur mon humeur.

Sinon, j'écris quand j'ai prévu de le faire en général, après les cours (ou avant quand je commence tard), dans les longs trajets de train, rarement le week end car je fais autre chose.

C'est amusant, on a tous nos façons de faire !
"Qu'est-ce qu'un baiser ? Ce n'est autre que le désir de puiser dans l'autre ce qui nous manque"

Avatar de l’utilisateur
brydou
ordre de l'été
Messages : 394
Inscription : 09 Avr 2010, 20:34
Livre préféré chez Mille Saisons : Au-delà de l'Oraison
Genre de livres que vous lisez le plus souvent ? : Fantasy et Fantastique
Localisation : devant mon ordinateur
Contact :

Re: "Etats d'écriture"

Messagepar brydou » 24 Fév 2011, 20:58

Ouep, tous !

De mon côté j'ai une heure de prédilection : le soir ! Ca rejoint un peu Aelys, c'est parce que je sais que je n'ai rien à faire après à part me coucher...

En ce qui me concerne, quand j'écris, je fais abstraction de tout état d'esprit personnel, j'entre dans l'histoire et dans le/les personnages qui sont au coeur de l'action à ce moment là pour m'imprégner des émotions qu'ils peuvent ressentir et les exploiter au mieux. Les rares fois où j'ai écrit sous l'influence d'une émotion personnelle, je suis repassée par la suite pour en corriger les 3/4 ; je trouve qu'on écrit plus vite, ça sort plus facilement, mais au final c'est plus brouillon et parfois, plus forcément très clair quand par la suite on se relit et qu'on n'est plus dans le même "trip".
Donc en gros, quand j'écris, je passe par tout un tas d'émotions qui ne sont pas miennes :p
Et quand je termine, suivant la scène que je viens d'écrire, ça me fait le même effet que quand je referme un livre...

Sinon, je n'ai pas forcément besoin de calme, mais il faut que je sois seule ! Genre, mettre la musique à fond ne me dérange pas, mais il ne faut pas que ça parle ou même simplement que ça bouge autour de moi. Je ne sais pas pourquoi mais je bloque ! En général, je prévois de l'instrumental (bo et autres) pour me mettre dans l'humeur. Quitte à passer la même chanson en boucle pendant 2h. En fait, quand j'écris je ne me rends pas vraiment compte de ce qui se passe autour de moi...

Et comme pour beaucoup, j'ai choisi de tout faire directement sur pc pour la lisibilité et la facilité aux corrections ! J'avais commencé sur papier il y a 12-13 ans, mais quand j'ai dû tout retranscrire -___- woush, c'était dur et long. Depuis, je n'écris plus rien du tout sur papier. Mon poignet a beaucoup apprécié, le jour où j'ai pris cette décision ^_^.
Une sorcière amnésique à la recherche de son passé... Que s'est-il passé, il y a trois ans ?

Avatar de l’utilisateur
noemie
membre d'honneur
Messages : 699
Inscription : 03 Nov 2010, 12:56
Genre de livres que vous lisez le plus souvent ? : Fantastique
Localisation : rhône
Contact :

Re: "Etats d'écriture"

Messagepar noemie » 25 Fév 2011, 10:43

Moi ça dépend beaucoup, j'écris généralement mes plus beaux poèmes lorsque je suis triste pour la simple et bonne raisons qu'ils sont tristes eux aussi. Pour mes romans lorsque j'ai des poussées d'inspiration je suis très en forme, mais je crois que c'est l'inspiration qui me donne la pêche plutot que le contraire.
http://angeobscure.skyrock.com/

Mona Ré
Messages : 43
Inscription : 08 Mars 2011, 18:44
Genre de livres que vous lisez le plus souvent ? : Fantasy et Fantastique
Localisation : Suisse
Contact :

Re: "Etats d'écriture"

Messagepar Mona Ré » 08 Mars 2011, 20:03

Moi, je dois être un oiseau de nuit. la nuit, j'ai de meilleurs idées et j'écris mieux. Je ne peux faire ça que pendant les vacances et les week-ends. Ou alors, j'ai tellement une idée de génie que je suis sentie obligée de l'écrire à quelque part.

Avatar de l’utilisateur
Galliana
ordre de l'été
Messages : 379
Inscription : 28 Sep 2006, 20:44
Genre de livres que vous lisez le plus souvent ? : Fantasy
Contact :

Re: "Etats d'écriture"

Messagepar Galliana » 26 Mars 2011, 23:50

Je dois être calme et motivée pour pouvoir écrire. Surtout, je dois savoir que j'ai du temps devant moi car je n'aime pas m'arrêter au beau milieu d'un chapitre.

Je dois être dans un endroit où je me sens à l'aise (la plupart du temps, ma chambre ^^), où j'ai une tasse de thé et des céréales à portée de main. Selon les moments, je mets de la musique (sans paroles sinon ça me perturbe) ou je reste dans le silence.

La plupart du temps, j'écris le soir, voire la nuit. Mon créneau c'est plutôt 20h-2h du mat. C'est rare que j'écrive pendant la journée. De mémoire, la seule fois où j'y suis parvenue, c'était pendant l'écriture de ma saga. Et j'étais tellement dans mon truc que je ne me rendais pas compte qu'il n'était plus 14h mais... 4h du mat (mais c'est pour ça qu'il fait noir, que j'ai fin et que je suis fatiguée alors !!!!).
Un blog et un facebook pour mes fans potentiels (on a le droit de rêver non ?)




Revenir vers « Entrée des artistes »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités