Devenir officielement un artiste pro...Des conseils?

Pour ceux qui aiment dessiner (de la fantasy ou des personnages fantastiques), c'est l'occasion de nous parler de votre travail...
Avatar de l’utilisateur
Xss
Profananarteur
Messages : 1757
Inscription : 24 Jan 2005, 17:31

Devenir officielement un artiste pro...Des conseils?

Messagepar Xss » 28 Déc 2010, 13:48

Houlàlà, je sens que ce sujet peut-être légèrement HS, et qu'il vaudrait peut-être mieux que je le poste sur un forum d'art général, quoiqu'ici entre personnes que je connais j'ai moins de chances de me faire mordre (nan, parce que la dernière fois que j'ai posé une question, en suppliant à moitié, sur un autre forum :oops: :lol: ...).

Question pour les artistes pros du forum: quelles sont les différentes méthodes pour devenir officiellement pro ? (même si j'ai ma petite idée, mieux vaut demander aux personnes concernées, non?). Et par pro, j'entends "pro" dans le sens "je ne suis pas inactif, je bosse un peu, je cotise, même si ce n'est que pour quelques mois". Bref, ce n'est en aucun cas pour en faire mon métier, mais plutôt pour pouvoir payer les factures comme on dit, et également compléter une fichue feuille de papier prouvant que je ne suis pas sans emploi...
...
...
Bon, que je vous explique ma situation, car c'est un peu compliqué (attention, pavé en vu! Trois, deux un : c'est parti!) n'ayant jamais travaillé en France, dès que je me retrouverais sans emploi je ne pourrais pas m'inscrire au chômage (pas de RMI donc), et je n'aurais pas droit à la sécurité sociale (à moins que je ne me trouve une assurance privée pas trop chère...Si ça existe en France, mais ça ce serait plutôt aux USA j'ai l'impression). Par contre oui, je devrais sans doute m'inscrire à l'ANPE pour me prendre la tête une énième fois avec la moitié des crétins qui y travaillent...Bref, avec toutes ces conditions difficile de chercher convenablement et la tête un tant soit peu reposée un boulot quand on sait que si jamais on a un pépin niveau santé, ce sera un peu la cata..
Certes, j'ai travaillé pendant presque deux ans comme prof d'espagnol aux USA, mais je ne me fais pas d'illusions: ça contera pour que dalle à mon retour en France (salaire inférieur au SMIC et pas de 35heures en théorie). Et mon contrat prend fin avec mes études, en Mai.

A partir de là, voilà quelles sont mes possibilités (je me dis...)
A- Rester un an de plus aux USA si un poste se libère (ce qui sera peut-être le cas...Mais rien de sûr), ça me rajoutera de l'expérience, mais une fois de plus: salaire inférieure au SMIC, et pas de 35 heures (de toutes façons quand on est enseignant d'université aux USA, c'est 12 heures de cours par semaine, à moins d'avoir un poste plus important, donc même avec le temps de préparation/corrections/Etc on atteint pas 35 heures à mon avis). Bon, peut-être qu'avec beaucoup beaucoup de chance toute mon expérience à l'étranger pourrait compter comme un an de travail en France...
B- Passer le certificat TEFL (lequel prouve on est apte à enseigner l'anglais...A ne pas confondre avec le TOEFL!!!), et si j'ai beaucoup de chance, partir enseigner l'anglais à l'étranger, boulot qui dure rarement plus d'un an. Ensuite, pouf! Retour à la case de départ.
C- Je touche le gros-lot et je me retrouve avec un CDI qui me plait (prof de langues si possible?) quelque part. A ce moment là plus de prise de tête! :lol:
D-...Case de départ, je me retrouve en France, et je dois trouver un boulot...Soit en France, soit en Europe...Sachant qu'il faudrait que je travaille au moins un moment en France histoire de toucher le chômage si jamais je me retrouve une fois de plus sans emploi.

A partir de là il faut que je trouve quelque chose à faire avant de me dégoter un boulot officiel de prof qui durera (je l'espère) quelques années. Pas facile quand je sais que j'aurais 27 ans, et seulement deux ans d'expérience (ça va être marrant durant les entretiens d'embauche, si jamais j'en ai. Recruteur: "expliquez ce que vous faisiez pendant vos vacances d'été." Moi: "heuuu... :oops: "). Pour vous donner une idée même dans les boîtes de cours particuliers type Acadomia on ne voulait pas de moi.
Enfin bref, supposons un instant que je bosse comme prof particulier dans une de ses boîtes, je ne me vois pas faire 35 heures de cours particuliers (sans compter les déplacements en voiture à côté) pendant X mois afin de prouver que je suis actif.
Donc il faudrait que je trouve un autre boulot à côté, histoire d'arriver aux 35 heures...
...
Et c'est là que ma mère intervient l'autre jour, alors qu'en plein centre-ville on passe à côté d'une vitrine remplie de tasses à café illustrées, pour me sortir on ne peut plus sérieusement "Xss, faudrait que tu fasses des dessins qui termineraient sur des tasses à cafés, des objets, ou je ne sais pas quoi...".
Elle n'a peut-être pas entièrement tord :-? Qu'est ce que j'aurais à perdre à essayer?...Ah, peut-être beaucoup de temps et une bonne dose de santé mentale?...
D'où toutes ces questions: est-ce que se déclarer comme artiste à mi-temps est viable, ou carrément suicidaire ? L'idée derrière tout ça est quand même sacrément bête je trouve : il faut que je bosse un moment en France, déclare tout en France, et paye mes impôts en France, histoire d'être tranquille niveau chômage/sécu. C'est même pour ces raisons que j'hésite de bosser à l'étranger (à moins de totalement immigrer), car je n'ai pas envie de me retrouver dans un imbroglio administratif en revenant en France. Sauf que, qu'est ce qui me dit que tenter le coup d'être artiste pro à mi-temps ne va pas être plus casse-gueule? En attendant je sais déjà ce qui s'est passé quand j'ai essayé de trouver du travail en France il y a deux ans, même pour des boulots on ne peut plus bateaux (on me répondait limite explicitement "Mais monsieur, vous ne servez à rien...") : dans de tels cas où je n'ai pas vraiment le choix, je prendrais ce qui passera à portée de main.
Peut-on devenir artiste pro en à peine quelques mois?
Quelle est le chiffre d'affaire que l'on peut espérer? Car si je me pointe avec un ca de 2000€/an, on va me rire au nez, je doute même que je puisse déclarer une telle somme.
Je suppose qu'il doit y avoir des sites sur internet proposant de créer sa "mini-entreprise", pour proposer des tasses à cafés, T-shirts et autres objets avec des illustrations...Mais est-ce que ça vaut vraiment le coup ? Le fait d'être son propre patron me donne des maux de têtes, vu que je n'y connais rien rien rien rien rien en économie/finance/gestion etc (je ne plaisante pas...J'ai triché à l'examen d'économie super basique aux USA, sans quoi j'aurais redoublé :oops:)
Que reste-il d'autre? Les couvertures de bouquins...Difficile, je me dis que je n'ai pas le niveau.
Hm, sinon il y a quoi?...Ah, je connais des revues et autres magasines qui sont constamment à la recherche d'artistes freelance...Sauf que j'ignore si le paiment est suffisamment intéressant, et plusieurs de ces revues sont, je vous le donne en mille, tendance érotisme/fétichisme/carrément porno des fois/etc. Ah oui, c'est ce qui se vend, mais je sens que je ne mettrais pas ça sur mon CV pour prouver que j'étais actif.
Sans parler du fait que ça n'aura rien à voir avec le métier de prof: "monsieur, là il y a un problème : votre expérience professionnelle est chaotique, absolument pas cohérente, un coup vous étiez prof, un coup artiste?". Là je me base uniquement sur ce qu'on ma répéter x-milles fois il y a deux ans: faut avoir un objectif professionnel, ultra défini et en rapport avec nos études. :tard:
...
Ou est-ce que bosser 35h à Acadomia serait moins compliqué, voir enseigner l'anglais au Vietnam? :lol:

Avatar de l’utilisateur
Jeff
membre d'honneur
Messages : 628
Inscription : 15 Sep 2009, 22:47

Re: Devenir officielement un artiste pro...Des conseils?

Messagepar Jeff » 28 Déc 2010, 15:18

Mmmh... scratch Bonnes questions, merci de les avoir posées...

Si je résume, tu souhaites avant tout devenir professeur de langue (anglais ou espagnol, si j'ai bien compris). Pour exercer en France, il va te falloir passer le concours correspondant, peu importe que tu aies une expérience professionnelle ou non. Tes années à l'étranger t'auront sans doute aider.

Je ne peux malheureusement pas t'aider pour le statut de travailleur indépendant (artiste dans ton cas). Il y a maintenant des procédures simplifiées pour créer son entreprise (et donc cotiser au chômage, à la sécu et à la retraite - pour peu que l'on en ait encore une), mais je ne suis pas persuadé que ce soit judicieux dans ton cas.

Avatar de l’utilisateur
Rudiment
membre d'honneur
Messages : 718
Inscription : 02 Mars 2006, 13:43
Livre préféré chez Mille Saisons : Les Perles d'Allaya
Genre de livres que vous lisez le plus souvent ? : Fantasy

Re: Devenir officielement un artiste pro...Des conseils?

Messagepar Rudiment » 28 Déc 2010, 15:22

Je compatis á la douleur, Xss. J'ai pas toujours eu une vie professionnelle stable, alors je te soutiens moralement.

Apres avoir lu ton post, je crois que la question est :
Et toi, que désires-tu VRAIMENT ?

Bien qu'en chaque pédagogue se cache un artiste, il faut que tu te décides pour de bon et, si c'est cela qui te botte, lance-toi plein pot dans ton projet artistique, au besoin en t'associant avec une personne compétente dans les domaines oú tu peches : gestion, finances, marketing.

Les tee-shirts, tout le monde fait. Y a pas que les tasses á café et les assiettes... Question émail, porcelaine, tente plus original, genre dessiner sur des éviers, des lavabos, des toilettes, des bidets, des carrés de douche. Ca peut faire rire, mais qu'est-ce que c'est gonflant, ces pissotieres ! Toujours blanc ou pire, en alu... Les themes peuvent etre infinis (hitchcock pour la douche, les dents de la mer pour la baignoire (quoique...), pour le bidet á toi de voir).
Non, sérieux.

Peut-etre que les Américains seraient plus réceptifs á ce genre d'activité, de produits. La France me parait frileuse sur bien des choses.

Courir le monde pour enseigner quelques heures, c'est pas évident non plus, bien que l'anglais á la cote.

Quoiqu'il en soit, Xss, Fighting !

Avatar de l’utilisateur
Xss
Profananarteur
Messages : 1757
Inscription : 24 Jan 2005, 17:31

Re: Devenir officielement un artiste pro...Des conseils?

Messagepar Xss » 28 Déc 2010, 20:19

Alors, pour les concours en France je sais qu'il y a le CAPES, mais ça c'est pour les profs d'école/collège/lycée...Et je ne veux pas bosser dans un collège ou lycée (je hais les gosses, et j'ai pas l'impression qu'ils soient super sympas ici). Maintenant je ne crois qu'il faille un concours pour enseigner dans les centres linguistiques pour adultes...Ma mère connait même une personne qui enseigne l'espagnol (je ne sais plus où, un IUT ou quelque chose comme ça, pas une fac) alors qu'elle a fait des études de bio en Espagne!

Si ça ne tenait qu'à moi je ne resterais pas en France, manque de pot c'est ici que j'ai ma famille, mes amis, c'est le pays que je connais le mieux, j'hésite encore à franchir le pas et immigrer ailleurs en Europe, apprendre la langue, et m'intégrer (même si ma mère me pousse à partir à l'aventure).

Pour la retraite, sans vouloir lancer une polémique, disons que je ne m'en soucie pas, pas dans l'immédiat en tout cas: j'ai beau être un planificateur limite "obsessionnel compulsif" (qui hais les imprévus, quoi), je ne planifie pas trop à l'avance. Je ne planifie pas où je serais dans 10 ans : je ne sais même pas si je serais toujours de ce monde dans 10 ans (et ce n'est absolument pas une pensée négative ou défaitiste, non non! C'est juste que je ne vois juste pas l'intérêt de planifier autant à l'avance, sachant tout ce qui peut arriver dans la vie : il vaut mieux que je m'occupe des problèmes présents), alors je m'en préoccuperais d'ici 8 ans. Pour moi la retraite c'était les années que je laisse derrière : l'enfance, la jeunesse, tout ça, à présent j'entre dans le monde du travail, et je me vois en train de bosser jusqu'à 70 ans au moins. Donc je crois que je me préoccuperais de ma retraite quand j'arriverais à la soixantaine.

Ce que je veux vraiment? Si ce devait à refaire ce serait théâtre/chant, mais ça ce sera pour une autre vie (si ça existe). A 27 ans j'ai intérêt à me lancer dans la vie
active, sinon je n'aurais aucune chance sur le marché du travail (quelque soit le travail). Là je veux juste un boulot pénard, histoire de me caser quelque part, avoir mon chez-moi, et vivre ma petite vie. L'enseignement pour adultes me tente assez, vu que c'est l'un des rares boulot où je ne stresse pas énormément.

Le dessin est juste une passion (et en aucun cas MA passion), je ne suis pas suffisamment fou pour tenter d'en faire ma vie: je me demande juste si avoir un "deuxième job" comme artiste freelance est plus intéressant qu'un autre boulot secondaire, uniquement dans le but de rester actif, avec un emploi. Et bon, je n'y connais rien à ce métier, d'où toutes les questions quoi ^^".

Avatar de l’utilisateur
Jeff
membre d'honneur
Messages : 628
Inscription : 15 Sep 2009, 22:47

Re: Devenir officielement un artiste pro...Des conseils?

Messagepar Jeff » 29 Déc 2010, 12:47

Ok, c'est plus clair maintenant.

Pour être honnête, je ne suis pas sûr que ça vaille le coup de se lancer en artiste freelance si tu n'es pas sérieux dans ce boulot (j'entends que tu ne veux pas en faire ton boulot à plein temps). Si des occasions se présentent, saisis-les, mais à ta place, je ne courrais pas après. Ce n'est qu'une idée préconçue sans expérience par derrière, mais j'imagine que pour pouvoir vivre d'un art, que ce soit les intermittents du spectacle, les peintres, voir les écrivains (au hasard :roll: ), il faut se dépenser à 200% pour démarcher les projets et se serrer la ceinture entre-temps pour vivre correctement. Bref, sans métier stable à côté, c'est la course et le stress des fins de mois (quant à cotiser pour le chômage ou autre...). Mais une fois de plus, je parle sans vraiment savoir.

Je comprends que les concours de l'éducation nationale ne correspondent pas à ce que tu cherches, mais ils pourraient compenser un manque d'expérience, non? Et toi qui nous explique que ton cursus est "décousu", il y aurait une certaine logique par derrière. Je suis quand même très étonné qu'Acadomia ne t'ait pas accepté après tes années aux USA. Je pense néanmoins qu'être professeur titulaire dans un centre de formation requiert des diplômes ou des formations spécifiques. As-tu des infos là-dessus?

Juste pour clore sur les retraites: il faut hélas s'en préoccuper très tôt, quitte à placer de l'argent sur un compte bloqué pour espérer avoir quelque-chose à la fin.

Avatar de l’utilisateur
Aelys
membre d'honneur
Messages : 760
Inscription : 22 Fév 2007, 12:00
Livre préféré chez Mille Saisons : La Fortune de l'Orbiviate
Genre de livres que vous lisez le plus souvent ? : Fantasy
Localisation : Dans un livre.

Re: Devenir officielement un artiste pro...Des conseils?

Messagepar Aelys » 29 Déc 2010, 21:54

Xss, pour être illustrateur, c'est un peu moins difficile que pour être écrivain (pour en vivre, je veux dire).
Mais il faut quand même être motivé.

Le meilleur moyen, c'est de démarcher les maisons d'éditions avec tes dessins en espérant que quelqu'un te prendra pour une histoire ou une couv. Mais d'après les expériences de ceux que je connais, il vaut mieux proposer un projet complet (donc une histoire illustrée), parce que c'est ça qui intéresse les éditeurs. Recevoir des commandes, ce n'est pas donné à tout le monde, loin de là. Pour ce qui est des tasses à café, je ne sais pas, il faut peut-être démarcher les entreprises... ?

Dans tous les cas, ça peut marcher comme boulot, mais il faut quand même le vouloir vraiment dans la mesure où ça prend du temps et de l'énergie.

Pour Acadomia et autres, j'ai regardé, et ils demandaient simplement d'avoir une licence en poche. Est-ce le cas ? Parce que ce serait quand même plus cohérent pour ton parcours professionnel... Et pour le capes, il faut désormais un niveau Master. Et suivre le Master préparatoire qui lui est dédié, ou le master FLE (Français Langue Etrangère).

Pour le choix, il n'y a que toi qui puisse répondre ^^
"Qu'est-ce qu'un baiser ? Ce n'est autre que le désir de puiser dans l'autre ce qui nous manque"

Avatar de l’utilisateur
Xss
Profananarteur
Messages : 1757
Inscription : 24 Jan 2005, 17:31

Re: Devenir officielement un artiste pro...Des conseils?

Messagepar Xss » 30 Déc 2010, 00:44

Hmmm, je vais avoir un Master en Espagnol, et c'est bien tout, et encore j'espère qu'il serra reconnu en France...Non, parce que la boîte de cours particuliers (ce n'était pas Acadomia, mais une autre boîte du même type) n'en voulait pas de mon diplôme américain (un Bachelor's en Espagnol, équivalent d'un Bac +4 scratch). Peut-être parce que la maîtrise de LEA leur suffisait je me dis...
En tout cas le capes je ne le passerais que si j'en ai vraiment besoin pour être prof pour adulte dans des centres.

Pour le dessin, ça aurait juste était comme boulot secondaire pendant quelques mois et surtout pas à vie, mais j'ai comme l'impression que ce n'est pas une très bonne idée si je comprends bien, à moins d'être motivé à fond fond fond.

Lunathyque
Messages : 47
Inscription : 23 Oct 2010, 23:25
Genre de livres que vous lisez le plus souvent ? : Fantastique
Localisation : Auvergne

Re: Devenir officielement un artiste pro...Des conseils?

Messagepar Lunathyque » 17 Jan 2011, 20:22

Il faudrait que tu sois un peu plus précise dans ce que tu veux faire.

En France globalement tu as quatre options. J'en ai essayé deux en tant que graphiste 2D/3D et webmaster.

Tu peux avoir un statut d'artisan en tant que graphiste, c'est lourd en charge...
Tu peux être illustrateur/graphiste et être en profession libérale comme les médecins, avocats et tu fais des notes d'honoraires... Pareil tu es assomé par les charges.
Tu as un statut d'artiste inscrit à la Maison des Artistes c'est intéressant mais assez contraignant, c'est pour ça que j'ai besoin de savoir exactement ce que tu comptes faire.
Tu deviens autoentrepreneur, c'est ce que j'ai choisi après avoir été artiste pendant pas mal de temps. C'est pareil tu as plussieurs options il faut donc définir ce que tu veux faire exactement. Tu as une couverture sociale dès le 1er euro déclaré tu ne payes des charges que sur ce que tu gagnes.

Vivre de son art reste quand même difficile...



Revenir vers « Illustrations »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités