débat sur les tabous de notre société

sujets à fort potentiel explosif
âmes sensibles s'abstenir
Avatar de l’utilisateur
Galadriel le paladin
ordre de l'automne
Messages : 143
Inscription : 19 Sep 2005, 16:27
Localisation : sud est

débat sur les tabous de notre société

Messagepar Galadriel le paladin » 09 Avr 2009, 16:07

Salut,

En ce moment, je lis le livre témoignage de Laura D. "mes chères études" qui parlent de sa descente aux enfers en tant qu'étudiante prostituée pour financer ses études.

Livre remarquable, poignant et bouleversant.

Phénomène que j'ignorais jusqu'à la lecture de ce livre, la prostitution étudiante.

Vous trouvez cela normal que des jeunes issus d'une famille où ils ne sont pas suffisamment riches pour financer leurs études et pas suffisamment pauvres pour souscrire aux aides finissent par se prostituer ? Que fait l'Etat ? Il découvre juste le phénomène qui est resté tabou à mon avis pendant des années. Et si le jeune, ne choisi pas la prostitution, il bosse comme un forcené pour gagner une misère ou bien il m'est ses rêves au placard.

Bon après, il y a d'autre individu qui assume toutes ses galères sans pour autant passer du mauvais côté de la vie. Mais à quel prix de sacrifice ?

De toute façon, cet exemple est un problème de plus sur la liste de la petite classe moyenne. Celle qui quoi qu'il arrive trime sans broncher, fait tourner la France. Si du jour au lendemain la France des travailleurs stoppaient machine, l'Etat se retrouverait dans une belle zizanie. Ce qui finira par arriver je pense. A force d'être méprise la classe des travailleurs, va finir par montrer ses crocs. Ces gens là se sacrifient pour un salaire merdique de quoi juste vivre mais pas rêver et leurs enfants en chient pour réussir ou bien abandonne tout projet d'avenir et même si le bac est en poche il finisse à la même entreprise que papa et maman.

Enfin, bref voilà c'est mon coup de gueule du jour. Salutations à vous.
"Le bien ne peut être mené à bien qu'avec un peu de mal"

Avatar de l’utilisateur
siana-blackangel
membre d'honneur
Messages : 1418
Inscription : 01 Fév 2008, 18:56
Genre de livres que vous lisez le plus souvent ? : Fantasy et Fantastique
Localisation : dans le 49, entre la terre et les nuages
Contact :

Re: débat sur les tabous de notre société

Messagepar siana-blackangel » 09 Avr 2009, 18:56

Dans le même genre, mais pas aussi poussé, se faire virer de chez ses parents sous prétexte qu'on a 18 ans et sans même qu'ils veuillent payer des études, c'est pas mal aussi.

Résultat, bah y'a plus qu'à se faire enrôler dans l'armée. C'est pas beau comme rêve et comme vie ?
Malheureusement, je connais une personne dans ce cas, et encore, il s'en est pas trop mal sorti. Mais ce serait pas forcément le cas de tout le monde.

Franchement, les études ne sont-elles pas devenues un luxe ? Ou du moins, en partie.

Et pendant ce temps là, oui, y'en a qui ont le droit à de beaux (belles?) stock-options et parachutes dorés etc... pour s'assurer de ne pas "plonger".


Avatar de l’utilisateur
Ookdelph
membre d'honneur
Messages : 743
Inscription : 21 Fév 2006, 11:14
Localisation : Roâr ?
Contact :

Re: débat sur les tabous de notre société

Messagepar Ookdelph » 09 Avr 2009, 19:25


Avatar de l’utilisateur
Xss
Profananarteur
Messages : 1757
Inscription : 24 Jan 2005, 17:31

Re: débat sur les tabous de notre société

Messagepar Xss » 09 Avr 2009, 20:36

Heu...Je vais sans doute me faire taper sur les doigts, mais ça m'étonne que les jeunes en France se retrouvent à bosser pour payer leurs études.
Je n'ai jamais déboursé plus de 400€/an quand j'étudiais en France (et encore, là je crois que j'augmente le prix). Alors soit ma mémoire me joue des tours, soit les temps ont changé et je ne m'en suis pas aperçut.
Ou bien est-ce qu'on parle des établissements privés? Sans compter le loyer si on se retrouve à étudier loin de chez soi?

Chwip
Historienne
Messages : 2267
Inscription : 17 Avr 2006, 14:04

Re: débat sur les tabous de notre société

Messagepar Chwip » 09 Avr 2009, 20:54

En plus des 400 euros d'inscription, tu as les bouquins et la vie quotidienne... Si tu te déplaces pour poursuivre tes études, ça peut chiffrer très vite.

Avatar de l’utilisateur
Xss
Profananarteur
Messages : 1757
Inscription : 24 Jan 2005, 17:31

Re: débat sur les tabous de notre société

Messagepar Xss » 09 Avr 2009, 23:50

C'est bien ce que je me disais: on parle donc du coût de la vie pendant les études et non des inscriptions seulement.
Effectivement, là oui ça peut monter.

Avatar de l’utilisateur
Galadriel le paladin
ordre de l'automne
Messages : 143
Inscription : 19 Sep 2005, 16:27
Localisation : sud est

Re: débat sur les tabous de notre société

Messagepar Galadriel le paladin » 10 Avr 2009, 03:31

Ouaip le coût de la vie pendant les études. A moins de vivre à proximité de la fac mais ce qui limite les choix d'orientations. C'est une vie bien dure qui attend certains étudiants. De toute façon, c'est un exemple de plus sur le détériorement des universités.

L'éducation, la santé, la police se sont des piliers importants des services publiques de l'Etat, et que ce soit de gauche ou de droite aucun n'a véritablement fait un geste en leur faveur.

La santé c'est de pire en pire chaque année, moins en moins de personnels, plus en plus de gaffes médicales.

La police moins en moins d'effectifs, plus en plus de violence aggravées.

L'éducation même soucis un prof pour 30 élèves en moyenne.

C'est un bref résumé. Mais cette politique d'économie des frais de la république va assassiner la France petit à petit. Si ce n'est pas déjà fait.
"Le bien ne peut être mené à bien qu'avec un peu de mal"

Avatar de l’utilisateur
Earane
Messages : 49
Inscription : 30 Mars 2009, 13:29
Localisation : Mons ~ Belgique

Re: débat sur les tabous de notre société

Messagepar Earane » 10 Avr 2009, 18:25

En Belgique, on peut dire que n'entre pas à l'unif (fac) qui veut...

Etant titulaire de deux diplômes, un en Haute école et un universitaire, je dois dire que la différence entre les 2 n'est pas des moindres.

Lors de mes études en langues germaniques, une hautre école (trois ans d'étude au total), l'inscription m'a coûté chaque année environ 400€ hors livres et manuels (sans compter non plus les manuels pour les stages en écoles).

Par contre, à l'unif, 5 ans d'études au total (j'ai pu gagner un an grâce à mon diplôme de haute école), c'est chaque année 800€ hors syllabi (quand on arrive encore à récup ceux des anciens étudiants, c'est avantageux, sinon ça coûte).

Les syllabi à l'unif m'ont coûté très chers, avec le désavantage que nombreux sont les profs qui en plus demandent l'achat de leurs bouquins perso pour parfaire ses connaissances. Hormis certains cours en commun avec quelques copines, on achète chacun les nôtres, puisqu'en spécialisation, ben là tout le monde n'est plus dans la même classe... mais j'ose à peine quantifier le prix tellement j'ai du acheter de livres...

Je suis contente d'avoir été à l'unif près de chez moi, car au départ, je voulais m'expatrier dans la capitale pour étudier... avec le Kot, cela m'aurait été impossible.

Avatar de l’utilisateur
Cibylline
ordre de l'hiver
Messages : 272
Inscription : 16 Fév 2006, 11:06
Contact :

Re: débat sur les tabous de notre société

Messagepar Cibylline » 10 Avr 2009, 19:55

.
Dernière édition par Cibylline le 10 Avr 2009, 22:59, édité 2 fois.

Avatar de l’utilisateur
Galadriel le paladin
ordre de l'automne
Messages : 143
Inscription : 19 Sep 2005, 16:27
Localisation : sud est

Re: débat sur les tabous de notre société

Messagepar Galadriel le paladin » 10 Avr 2009, 20:30

"Le bien ne peut être mené à bien qu'avec un peu de mal"

Avatar de l’utilisateur
Napalm Dave
Lézard explosif
Messages : 1078
Inscription : 11 Nov 2006, 23:10
Livre préféré chez Mille Saisons : Les Perles d'Allaya
Localisation : Tours city
Contact :

Re: débat sur les tabous de notre société

Messagepar Napalm Dave » 10 Avr 2009, 20:46

La prostitution dite "occasionnelle" des étudiantes et des femmes sans travail (ou de tous petits salaires) est, à mon avis, une question un peu trop complexe pour être tranchée en terme de "choix" de vie étudiante. Rien que sur ma ville de Tours, qui n'est pas si grande, un bon nombre de filles gagnent leur vie comme hôtesse de bar et c'est souvent comme ça que commence l'engrenage infernal: il s'agit d'abord de "tenir compagnie" puis de "chauffer" le client pour le pousser à à consommer, et quelques fois, ce genre d'établissements cache de vraies pratiques scandaleuses qui consistent à pousser les filles à aller plus loin, toujours plus loin... Un proxénétisme qui ne dit pas son nom en somme.
Comme le dit Siana, une rupture familiale est souvent à l'origine de ce genre de plongée aux enfers et lorsque les parents découvrent ce que leur fille ont fait pour survivre, ils luiferment le plus souvent la porte et dans ces conditions, difficile de remonter la pente.

Quant au financement des études (et du logement étudiant) c'est un des grands problèmes de notre pays, assez révélateur d'ailleurs de la considération qu'il a envers sa jeunesse. J'ai eu la chance pour ma part d'avoir de gentils parents pour me loger, ainsi qu'un ou deux coups de pouce aux moments décisifs en plus des bourses d'étude. J'ai quand même dû faire face à des erreurs administratives en cascade, des problèmes de suivi de dossier qui auraient été dramatiques sans aide extérieure (genre les bourses versées à Noël alors que l'année commence en Septembre-octobre pour tout le monde). Je n'ose même pas imaginer ce que ce doit être quand on est isolé.
Or les gens isolés sont plus facile à faire sombrer!
Dernière édition par Napalm Dave le 10 Avr 2009, 23:39, édité 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
al1
ordre de l'hiver
Messages : 219
Inscription : 18 Jan 2006, 19:08
Contact :

Re: débat sur les tabous de notre société

Messagepar al1 » 10 Avr 2009, 20:58


Avatar de l’utilisateur
Earane
Messages : 49
Inscription : 30 Mars 2009, 13:29
Localisation : Mons ~ Belgique

Re: débat sur les tabous de notre société

Messagepar Earane » 10 Avr 2009, 21:38

Tout comme al1, je suis assez choquée par cette phrase. A moins d'avoir vécu ce genre de situations, je doute que tu saches réellement la cause qui pousse à agir ainsi.

Et pour avoir rencontré dans mes stages de psy des prostituées, dont certaines ont commencé pour payer les études (comme le dit judicieusement Napalm au début simplement comme hôtesse puis d eplus en plus loin...) je peux te dire qu'elles n'ont pas eu le choix ou du moins que ce n'était pas une volonté propre a priori.

Oui il y a d'autres façons de s'en sortir, mais je doute que cela soit aussi simple que tu sembles le décrire. Il est toujours plus facile pour celui qui n'a jamais connu de telles situations de dire que c'est facile de faire autrement... la réalité est souvent bien plus complexe encore.

Avatar de l’utilisateur
Sand
membre d'honneur
Messages : 983
Inscription : 06 Déc 2005, 16:26
Localisation : Paris
Contact :

Re: débat sur les tabous de notre société

Messagepar Sand » 10 Avr 2009, 21:50

De toute façon, ce n'est pas mal de se prostituer. Ni facile, même quand c'est un choix, sans proxénète ni rien.

Il n'y a pas de meilleure façon de s'en sortir que d'autre.

Et même si on est persuadé du contraire, que c'est "facile" de se prostituer, en quoi c'est moins bien de faire des choses faciles ? En quoi c'est plus noble de souffrir ?

Avatar de l’utilisateur
Galadriel le paladin
ordre de l'automne
Messages : 143
Inscription : 19 Sep 2005, 16:27
Localisation : sud est

Re: débat sur les tabous de notre société

Messagepar Galadriel le paladin » 11 Avr 2009, 00:16

"Le bien ne peut être mené à bien qu'avec un peu de mal"

Avatar de l’utilisateur
al1
ordre de l'hiver
Messages : 219
Inscription : 18 Jan 2006, 19:08
Contact :

Re: débat sur les tabous de notre société

Messagepar al1 » 11 Avr 2009, 01:53


Avatar de l’utilisateur
Galadriel le paladin
ordre de l'automne
Messages : 143
Inscription : 19 Sep 2005, 16:27
Localisation : sud est

Re: débat sur les tabous de notre société

Messagepar Galadriel le paladin » 11 Avr 2009, 08:15

"Le bien ne peut être mené à bien qu'avec un peu de mal"

Avatar de l’utilisateur
Earane
Messages : 49
Inscription : 30 Mars 2009, 13:29
Localisation : Mons ~ Belgique

Re: débat sur les tabous de notre société

Messagepar Earane » 11 Avr 2009, 09:57

Lorsque je te lis, j'aurais tendance à croire que tu associes prostitution à l'appât du gain...

As-tu déjà rencontré des prostituées ? T'es-tu déjà assis auprès d'elle et discuté du pourquoi, du comment, de l'après ? J'espère que oui car sinon je trouve tes propos assez déplacés. On ne peut juger de ce que l'on connaît et à moins que tu aies pris le temps de faire une analyse qualitative en profondeurs, preuves à l'appui, je trouve ton discours très réducteur.

Si ce n'est pas le cas, alors je m'excuse d'avance, mais dans ce cas, je ne partage pas ton avis, loin de là.

Avatar de l’utilisateur
Napalm Dave
Lézard explosif
Messages : 1078
Inscription : 11 Nov 2006, 23:10
Livre préféré chez Mille Saisons : Les Perles d'Allaya
Localisation : Tours city
Contact :

Re: débat sur les tabous de notre société

Messagepar Napalm Dave » 11 Avr 2009, 10:18

Dernière édition par Napalm Dave le 11 Avr 2009, 11:43, édité 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
siana-blackangel
membre d'honneur
Messages : 1418
Inscription : 01 Fév 2008, 18:56
Genre de livres que vous lisez le plus souvent ? : Fantasy et Fantastique
Localisation : dans le 49, entre la terre et les nuages
Contact :

Re: débat sur les tabous de notre société

Messagepar siana-blackangel » 11 Avr 2009, 10:54

Difficile d'imaginer la survie, quant on vie.

On peut aussi ce demander ce qu'on ferrai, si nous étions sans argent et sans logement. Franchement, je chercherai sûrement à ce qu'on héberge quelque part, mais ce n'est pas non plus aux autres de supporter notre poids. Puis, je chercherai à gagner de l'argent. Comment, je ne sais pas. C'est une situation difficile à imaginer, pour cela qu'il est si dur d'évaluer les choix de chacun, même si ceux-ci paraissent parfois choquants.



Revenir vers « Avis de tempête »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités