Modification de la loi Lang (2)

sujets à fort potentiel explosif
âmes sensibles s'abstenir
Avatar de l’utilisateur
Vinyamar
ordre du printemps
Messages : 294
Inscription : 10 Juil 2006, 00:20
Contact :

Modification de la loi Lang (2)

Messagepar Vinyamar » 02 Juin 2008, 01:34


Avatar de l’utilisateur
Harfang
Chouette !
Messages : 165
Inscription : 26 Mai 2005, 13:52
Localisation : Dans un mauvais rêve...

Messagepar Harfang » 02 Juin 2008, 07:21

: :roll:

Je vais faire un effort, même si à ce point là ça me parait aussi utile que pisser dans un violon.

Tu sembles t'étonner que certains puissent encore ne pas être d'accord avec cette loi, surtout après ce somptueux extrait que tu cites...

En préliminaire, je vais partir du principe, que tu es sincère dans la démarche, même si je partirai plutôt sur la thèse d'un mec narcissique au possible, qui aime bien jouer au martyr "seul contre tous", histoire de se croire différent et intelligent et qui, d'ailleurs, n'accorde aucune importance à l'autre tant il interprète les propos, extrapole et surtout est absolument hermétique à ce qu'il entend... passons, tu es peut être sincère.
Mais alors dans ce cas franchement c'est pas gagné.


1) Ce texte n'est pas neutre, il est propagandiste puisque publié sur le site de l'AN et rédigé déjà tout fait par les lobbies qui proposent les articles de Lois aux députés.

2)Il est typique de l'idéologie du Libéralisme de croire que "Déréglementation = augmentation des échanges". Le " Permettrait de donner une deuxième vie aux fonds de catalogue" est une assertion gratuite dénué de tout fondements, une hypothèse qui, justement repose sur l'idéologie, ne critiquais-tu pas l'idéologie? Plus drôle encore le "Sans pour autant nuire au réseau des librairies compte-tenu du cycle des livres" De quelles librairies parlent-ils? Sur quoi s'appuient-ils? Nada

3) Pire encore et ce qui détruit toute crédibilité a cette article le "Cette modification permettrait également de réduire le nombre éxtrêmement élevé de livres invendus qui sont détruit chaque année en France. Déjà le fait que le lien causal "Soldes = moins d'invendus détruit" est une bonne blague, pusqu'il se base sur un enchaînement logique spécieux de ce type:
Solder des livres précocémment amène à vendre plus de livres / Vendre plus de livre n'implique pas que le nombre de livres imprimés augmentent / ou / L'augmentation du nombre d'impression serait absorbé par le marché
Enchaînement faux dans chacun de ses items.

4) " Cette modification permettrait également de réduire le nombre éxtrêmement élevé de livres invendus qui sont détruit chaque année en France", il surfe sur la bien-pensance actuelle lié à l'écologie, on se sert de la sensibilité écologique du moment*. On assimile le fait d'être opposé à cette loi au fait d'être un méchant pollueur et le fait d'être pour au fait d'être un gentil écologiste. C'est du sophisme tellement simplet que je n'imagine guère que quelqu'un puisse ne pas s'en rendre comtpe... Mais il se trouve que tu reprends cet argument dans ton poste en l'amplifiant et en parlant de "Gâchis écologoque colossal"**. Ce qui implique que soit tu es tellement bouffé par ton idéologie que celà t'évite de faire montre d'esrit critique ponctuellement, soit que tu en es dénué fondamentalement, soit que tu t'en es rendu compte et que, par narcissisme et par envie de te mettre en valeur, tu as envie d'assimiler ceux qui ne sont pas d'accord avec toi a des gens inconséquent ou bêtes. c'est de la manipulation de base, et c'est un peu crade.

5) Le texte conclue par une dernière pirouette gratuite "Une telle modification permettrait enfin à la loi de 1981 sur le prix du livre d’atteindre plus efficacement ses objectifs de diversité et de diffusion littéraires. " L'auteur de ce texte tente d'éviter les critiques liés aux arguments qui ont amené la Loi de 1981 en tentant même se se l'approprier avec le " Pemettrait enfin à la loi de 1981 d'atteindre ses objectifs" Ca ne repose sur rien, et celà laisse à supposer qu'une hypothétique incidence sur les ventes, impliquerait un plus grand turn over des titres, celà peut encore se défendre, sauf que dans ce cas celà rentre en contradiction avec ce qu'il avancait avant sur l'incidence que cette loi pourrait avoir sur le nombres de livres envoyés au pilon. Parceque pour envoyer moins de livres aux pilons faudrait-il encore, qu'en cas d'augmentation des ventes, la production reste stable.
...
Bref propagande de base, poudre aux yeux et sophismes envoyés aux yeux des petits et des grands pour défendre ce bout de loi...
Heureusement il y a des gens crédules pour croire ce genre de petite manipulation, toi par exemple.

Mais non, tu n'es pas crédule, puisque tu veux te mettre en valeur avec la dernière phrase de ton post:

"Quelqu'un voit-il encore quelque chose à y redire ?
Pourquoi serait-ce mal ?"
Où, globalement, tu prends pour argent comptant ce qui est marqué dans cet extrait et sous-entend, avec le "encore", que nous serions des chicaneurs... Peut être simplement certains, ici, disposent-ils de plus d'esprit critique que toi? Où peut être as-tu des oeillères?

* On se demande d'ailleurs pourquoi dans ce cas là on ne légifère pas pour enpêcher le trop grand nombre d'emballage pour les produits alimentaires ou pour lutter contre la durée de vie de plus en plus faible des produits electroménager et autres portables... Ha, tiens, peut être parceque celà irait contre la croissance? Et que là par cotnre ce serait mal. Comme quoi l'écologie c'est bien, mais seulement quand on peut l'utiliser comme argumentaire fut-ce de manière kapilotracté.
** J'aime beaucoup ton " gâchis écologique colossal" Qui, alors que tu critiquais certains en les traitant de bobo, fais trés Rive gauche pour le coup... Enfin tu dois souvent pleurer parceque en terme de gâchis écologique, 20 tonnes de bois c'est beaucoup, mais il y a bien pire dans le monde, alors l'utiliser comme argumentaire et le trait de "colossal"... A moins que bien sur ce soit juste une figure de style de ta part, juste histoire de surfer superficiellement sur la vague écologique, mais non, ça ne doit pas être ça, je dois faire une interprétation/extrapolation de tes propos. Mea culpa

Avatar de l’utilisateur
Kran
ordre de l'été
Messages : 351
Inscription : 16 Nov 2007, 17:41
Localisation : J'ose pas le dire !

Re: Modification de la loi Lang (2)

Messagepar Kran » 02 Juin 2008, 10:29

La vie est une histoire, racontée par un idiot, pleine de bruit et de fureur, et qui ne signifie rien.

Avatar de l’utilisateur
Vinyamar
ordre du printemps
Messages : 294
Inscription : 10 Juil 2006, 00:20
Contact :

Messagepar Vinyamar » 02 Juin 2008, 12:35

Oui, mais là il ne s'agit pas de SUPPRIMER le prix unique. Faut aussi qu'on parle de la même chose.
Actuellement la loi Lang supprime le prix unique après deux ans.
Pourquoi parsonne ne hurle au crime contre la culture. 4 ans ce serait mieux non ?
Là quelqu'un propose de passer de 2 ans à 1 an.
Je ne vois pas le problème.

Harfang, j'avais envie de te répondre.... et puis finalement non
Tu es bien conscient que tu as rédigé un post trollesque qui vise manifestement à ce que je n'ai surtout pas envie de te répondre. Donc : RIEN !


lambertine
ordre de l'été
Messages : 454
Inscription : 17 Juin 2007, 11:07
Contact :

Messagepar lambertine » 02 Juin 2008, 13:13

Deux questions quand même :

Que proposez=vous pour écouler les invendus (parce que le pilon c'est une perte sèche pour tout le monde) ?
Que dit exactement la loi anglaise ?

Ah, oui, j'oubliais :

Quelle est la proportions de bouquins de plus de deux ans (classiques compris) qui se retrouvent soldés ?

( D'accord, 3 questions...)

(Et, non, ce n'est pas du trollage. Ce sont des questions. Je n'ai rien à priori contre la loi Lang. N'empêche : si j'étais éditée, je préférerais voir mon bouquin soldé que passé au pilon.)

Avatar de l’utilisateur
Kran
ordre de l'été
Messages : 351
Inscription : 16 Nov 2007, 17:41
Localisation : J'ose pas le dire !

Messagepar Kran » 02 Juin 2008, 16:57

La vie est une histoire, racontée par un idiot, pleine de bruit et de fureur, et qui ne signifie rien.

Avatar de l’utilisateur
Kran
ordre de l'été
Messages : 351
Inscription : 16 Nov 2007, 17:41
Localisation : J'ose pas le dire !

Messagepar Kran » 02 Juin 2008, 17:01

Voilà, maintenant, je n'ai pas le temps de traduire, mais voici l'exemple de l'Allemagne mis à coté de celui de la Suisse.

Ce n'est pas Libé, alors arrêtez maintenant de parler d'idéologie.
Lisez les commentaires sous le texte sur le site original, le débat est intéressant.

http://radar.oreilly.com/archives/2007/ ... order.html



Books on the Border

The New York Times today had a story on the pressures on the German book market created by the ... wait for it ... Swiss. In "German Border Threat: Cheap Books," Michael Kimmelman discusses the challenge to an old German law forcing uniform pricing on books. Contrary to default American economic assumptions, this price-fixing has resulted in a more diverse bookstore market, with downward pressure on book pricing.

The German Book Association counts 4,208 bookstores among its members. It estimates that there are 14,000 German publishers. Last year 94,716 new titles were published in German. In the United States, with a population nearly four times bigger, there were 172,000 titles published in 2005.

Germany's book culture is sustained by an age-old practice requiring all bookstores, including German online booksellers, to sell books at fixed prices. Save for old, used or damaged books, discounting in Germany is illegal. All books must cost the same whether they're sold over the Internet or at Steinmetz, a shop in Offenbach that opened its doors in Goethe's day, or at a Hugendubel or a Thalia, the two big chains.

What results has helped small, quality publishers like Berenberg. But it has also -- American consumers should take note -- caused book prices to drop. Last year, on average, book prices fell 0.5 percent.

Switzerland decided that within its borders, fixed-prices on books would no longer be permitted.

The fixed-price system is not unique to Germany. France had it, gave it up and reinstituted it after finding that discounting hurt small booksellers. But in the German-speaking book world, the system has long been a source of special pride until Switzerland jumped ship this spring.

Despite vigorous lobbying from German and Swiss publishers and independent booksellers, the Swiss government sustained a ruling by the Swiss Competition Commission to overturn the fixed-price law and allow discounting there.

It's still early, but some Swiss prices have since gone up. Discounts for best sellers are forcing Swiss booksellers to raise the prices for other books.

Michael Kimmelman, the NY Times reporter, tried to understand the motivations of the Swiss government by inquiring of the agency that ruled against the traditional practice. What I find interesting about the response is that it claims that theoretical economic doctrines ("cartels are wrong") should trump cultural prerogatives, even while admitting that current real-world economic outcomes might actually be better aligned with the same doctrinal body of economic theory that pre-disposes against the price-fixing in the first place. In other words, a precis of rational economics valuing means over ends.

I called Rafael Corazza, director of the Competition Commission, to ask what he was thinking. “It's not normal for one market to have special regulations,” he explained. “It was a cartel. The German and Swiss booksellers said it was for a good purpose -- they made a cultural argument, but we are an economic commission. They said the system fosters a broader, deeper market for books, that discounting will hurt the small booksellers who support the small publishers, and then you will have fewer books and more focus on best sellers.”

Are they right? I asked.

“I'm not quite sure they're completely wrong,” he said. “Nobody knows for sure yet. But nobody can read one million titles, so the question is, is it better that more people read fewer books or that fewer people read a lot of different books?”

Here then is a meaty nugget, because it discloses that economic policy impacts not just the range of commerce in books that prevails within an economic zone (such as a country); economic and social policy also impact what gets read, and by whom. If one can take the question crassly, then it devolves to the consideration of whether should our economic and social policies encourage a diversity of reading, or encourage the greatest magnitude of reading.

It is easy to oversimplify this argument: a nation that through its economic doctrines encourages the development of an oligopoly of bookstores begets a readership of mass-market book consumers, vs. a nation in which multitudes of small bookshops thrive encourages the development of a richer cross-section of arts and science. Historically this has been tied up in questions of selection and curation: indies stock a smaller range of titles, but with either 1) greater in-store variation across the types of authors and publishers represented, or alternatively 2) deeper exposure of a specific type of literature (e.g. show me a B&N that can match the collection of City Lights in San Francisco, or St. Mark's in New York).

This bricks and mortar consideration must be posed in our digital realm. The tremendous, almost overwhelming, aggregation of books and journals presented by Amazon and Google could present any possible mirror to this chamber of reading's future. Our expectations across a range of issues that remain poorly examined will determine society's reflection in these tools:


* How does discovery shape selection?;
* How does the control of privacy affect reading selection?;
* Does our in/ability to interact with media direct our interests?;
* ... and many others of greater profundity than these.


We must own - shape - the future of reading. It has very little to do with technology; it has everything to do with whether we attempt to influence how reading is socially constructed in a digital age.
La vie est une histoire, racontée par un idiot, pleine de bruit et de fureur, et qui ne signifie rien.

Avatar de l’utilisateur
Kran
ordre de l'été
Messages : 351
Inscription : 16 Nov 2007, 17:41
Localisation : J'ose pas le dire !

Messagepar Kran » 02 Juin 2008, 18:50

La vie est une histoire, racontée par un idiot, pleine de bruit et de fureur, et qui ne signifie rien.

Avatar de l’utilisateur
Vinyamar
ordre du printemps
Messages : 294
Inscription : 10 Juil 2006, 00:20
Contact :

Messagepar Vinyamar » 02 Juin 2008, 19:13

je n'ai pas encore tout lu, mais ce qui me gêne quand tu compares avec d'autres pays, c'est que tu compares avec un pays où la loi n'existe pas DU TOUT.
Là il s'agit juste de la rendre contraignante moins longtemps.

Au fond, à force de vous arquebouter sur cette loi qui vous tient à coeur (pour des raisons qui ont été défendues ailleurs et dont la plupart me semblent justes) j'ai l'impression que vous refusez toute notion d'évolution ou d'adaptation.

J'attend une réponse sur cette question :
En quoi les deux ans de la la loi Lang sont ils la seule et unique façon de protéger les livres (pourquoi pas 1 ou 4 ?) ?

lambertine
ordre de l'été
Messages : 454
Inscription : 17 Juin 2007, 11:07
Contact :

Messagepar lambertine » 02 Juin 2008, 23:26


Avatar de l’utilisateur
Kran
ordre de l'été
Messages : 351
Inscription : 16 Nov 2007, 17:41
Localisation : J'ose pas le dire !

Messagepar Kran » 02 Juin 2008, 23:34

La vie est une histoire, racontée par un idiot, pleine de bruit et de fureur, et qui ne signifie rien.

Avatar de l’utilisateur
Vinyamar
ordre du printemps
Messages : 294
Inscription : 10 Juil 2006, 00:20
Contact :

Messagepar Vinyamar » 03 Juin 2008, 00:08


Avatar de l’utilisateur
Any
Messages : 59
Inscription : 19 Mars 2006, 14:35
Localisation : Besançon
Contact :

Messagepar Any » 03 Juin 2008, 11:48

Moi ce qui me choque là-dedans, c'est cette histoire d'invendus.
Puisque l'argumentaire semble s'appuyer essentiellement là-dessus, je me pose une question toute bête.

Pourquoi ne pas éditer "moins d'un seul coup" ?
Il me semblait avoir compris que c'était possible grâce à l'édition à la demande.

En gros, pourquoi vouloir solder des invendus plutôt que de faire en sorte qu'il y en ait moins ?
C'est encore bien une logique aberrante de consommation.

Sans compter que la vie trépidante de Loana, même à 2 euros 50, ça m'intéresse moyen.
Je trouve que la consommation a des limites qu'il serait bon de prendre en compte avant de proposer des lois aussi débiles que celle-ci.
Et là je parle de Loana mais peut-être qu'il serait intéressant de se pencher sur le type de livres qui sont détruits et de se demander s'il ne serait pas plus simple d'éviter d'éditer de la merde. La vie des milliardaires me fait profondément chier. Tout autant que la cinquantaine de bouquins sur la vie de Sarkozy ou celle de Carla.
"Quiconque sauve un Homme, sauve le monde entier."
La liste de Schindler


Avatar de l’utilisateur
Vinyamar
ordre du printemps
Messages : 294
Inscription : 10 Juil 2006, 00:20
Contact :

Messagepar Vinyamar » 03 Juin 2008, 12:59


lambertine
ordre de l'été
Messages : 454
Inscription : 17 Juin 2007, 11:07
Contact :

Messagepar lambertine » 03 Juin 2008, 18:00


Avatar de l’utilisateur
Kran
ordre de l'été
Messages : 351
Inscription : 16 Nov 2007, 17:41
Localisation : J'ose pas le dire !

Messagepar Kran » 03 Juin 2008, 18:53

La vie est une histoire, racontée par un idiot, pleine de bruit et de fureur, et qui ne signifie rien.

Avatar de l’utilisateur
Vinyamar
ordre du printemps
Messages : 294
Inscription : 10 Juil 2006, 00:20
Contact :

Messagepar Vinyamar » 03 Juin 2008, 23:08


Avatar de l’utilisateur
Any
Messages : 59
Inscription : 19 Mars 2006, 14:35
Localisation : Besançon
Contact :

Messagepar Any » 04 Juin 2008, 11:41

"Quiconque sauve un Homme, sauve le monde entier."

La liste de Schindler




lambertine
ordre de l'été
Messages : 454
Inscription : 17 Juin 2007, 11:07
Contact :

Messagepar lambertine » 04 Juin 2008, 12:07


Avatar de l’utilisateur
Vinyamar
ordre du printemps
Messages : 294
Inscription : 10 Juil 2006, 00:20
Contact :

Messagepar Vinyamar » 04 Juin 2008, 12:42



Revenir vers « Avis de tempête »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité