Quels sont les critères des éditeurs ?

lutin
Messages : 30
Inscription : 25 Jan 2008, 12:43
Localisation : Belgique
Contact :

Quels sont les critères des éditeurs ?

Messagepar lutin » 02 Fév 2008, 18:08

J'ai lu sur un autre post que l'histoire et le style de l'auteur ne sont pas, si j'ai bien compris, les critères les plus importants. Si je me place sur le plan purement business, j'imagine que l'important est de vendre. Et qu'est-ce qui sera vendu ? Ce qui plaira au lectorat, j'imagine. Mais comment faites-vous pour savoir si une histoire plaira, se vendra, ou non ? :?:

Chwip
Historienne
Messages : 2267
Inscription : 17 Avr 2006, 14:04

Messagepar Chwip » 02 Fév 2008, 18:26

Pour les éditeurs principaux, il y a des éléments rédhibitoires.
L'orthographe en est un : un texte où il y a trop de fautes passe direct à la benne, donc dire "l'ortho, on s'en tape, la seule chose importante c'est l'histoire" relève de la bêtise pure.
Ensuite, le style de l'auteur peut être en lui-même rédhibitoire. Mais ça c'est une autre histoire.

Un éditeur reçoit un nombre incalculable de manuscrits par jour, et n'allez pas croire qu'ils les lisent. Parfois, il en piochent un pour lire, voire le publient. Parfois, ils refilent un tas à un comité de lecture, et un autre tas pour envoyer direct une lettre de refus, avant de détruire - ou renvoyer - les manuscrits.

Chez 5S, nous avons un comité de lecture, qui juge de la qualité et de l'intérêt de l'histoire. Il se positionne en lecteur, en fait.
Les lecteurs relèvent aussi ce qu'il en est du style, de l'ortho, etc.
Si l'histoire les a convaincu, mais qu'il y a des chapitres entiers à réécrire, l'auteur retourne bosser.
Si c'est "rattrapable", que la patronne est sous le charme, alors on prend.

Pas de bol, entre le comité et la patronne, je filtre, en quelque sorte, et je n'ai aucune pitié. Beaucoup pourront confirmer. Je suis quelqu'un d'exigeant, et si un manuscrit est envoyé à un éditeur, c'est qu'il est censé être travaillé.

Je m'occupe plus de la cohérence de l'histoire, de son déroulement, du style de l'auteur, des qualités générales du texte (intérêt, documentation, crédibilité, cohérence avec la ligne éditoriale, cohérence avec l'image de la maison, réflexion critique...) bref, tout ce qui va différencier un roman que pourrait publier 5S d'un roman qui ne collerait pas, que de l'histoire elle-même. Néanmoins, je garde un oeil dessus, parce que c'est aussi ce qui fait un bon bouquin !

Parfois, l'histoire prend le pas sur les autres critères, malheureusement, lorsque c'est le cas, ce n'est pas une bonne nouvelle pour l'auteur - ou alors vraiment exceptionnellement.

Un éditeur comme 5S marchera au coup de coeur, et pour ça, vous avez de la chance.

Avatar de l’utilisateur
siana-blackangel
membre d'honneur
Messages : 1418
Inscription : 01 Fév 2008, 18:56
Genre de livres que vous lisez le plus souvent ? : Fantasy et Fantastique
Localisation : dans le 49, entre la terre et les nuages
Contact :

Messagepar siana-blackangel » 02 Fév 2008, 19:29


Avatar de l’utilisateur
Oph
Ninja !
Messages : 884
Inscription : 27 Déc 2007, 11:47
Localisation : Dans le tiroir à ninjas
Contact :

Messagepar Oph » 02 Fév 2008, 19:32


Avatar de l’utilisateur
Lyssandre
Miss Tartiflette
Messages : 773
Inscription : 10 Nov 2006, 20:49
Livre préféré chez Mille Saisons : Le Sablier de Mû
Genre de livres que vous lisez le plus souvent ? : Fantasy
Localisation : Dans les bras de Max
Contact :

Messagepar Lyssandre » 02 Fév 2008, 19:38

"La chance s'engouffra concrètement dans sa vie et l'enveloppa d'un halo d'optimisme abyssal." JP Bâchet
Ah ! l'optimisme abyssal...

Avatar de l’utilisateur
Roanne
Muse corsetée
Messages : 1263
Inscription : 20 Fév 2006, 14:40
Localisation : L'Hermitain
Contact :

Messagepar Roanne » 02 Fév 2008, 20:21

* *
* *

Helia
Messages : 55
Inscription : 30 Déc 2007, 12:40
Localisation : Norvège

Messagepar Helia » 02 Fév 2008, 20:42


Avatar de l’utilisateur
le_navire
Corsaire perverse
Messages : 611
Inscription : 11 Août 2006, 16:00
Localisation : Cévennes
Contact :

Messagepar le_navire » 02 Fév 2008, 21:30


Helia
Messages : 55
Inscription : 30 Déc 2007, 12:40
Localisation : Norvège

Messagepar Helia » 02 Fév 2008, 21:41


Helia
Messages : 55
Inscription : 30 Déc 2007, 12:40
Localisation : Norvège

Messagepar Helia » 02 Fév 2008, 21:42


Avatar de l’utilisateur
Sand
membre d'honneur
Messages : 983
Inscription : 06 Déc 2005, 16:26
Localisation : Paris
Contact :

Messagepar Sand » 03 Fév 2008, 10:02


Avatar de l’utilisateur
Beorn
Peluche de choc
Messages : 1127
Inscription : 04 Nov 2006, 22:29
Localisation : aimanté sur le frigo

Messagepar Beorn » 03 Fév 2008, 18:42


T1 "La perle et l'enfant" (Mnémos) en librairie le 23 septembre !

Avatar de l’utilisateur
Vinyamar
ordre du printemps
Messages : 294
Inscription : 10 Juil 2006, 00:20
Contact :

Messagepar Vinyamar » 03 Fév 2008, 20:33


Avatar de l’utilisateur
Beorn
Peluche de choc
Messages : 1127
Inscription : 04 Nov 2006, 22:29
Localisation : aimanté sur le frigo

Messagepar Beorn » 03 Fév 2008, 22:48


T1 "La perle et l'enfant" (Mnémos) en librairie le 23 septembre !

Avatar de l’utilisateur
le_navire
Corsaire perverse
Messages : 611
Inscription : 11 Août 2006, 16:00
Localisation : Cévennes
Contact :

Messagepar le_navire » 04 Fév 2008, 09:50


Avatar de l’utilisateur
Beorn
Peluche de choc
Messages : 1127
Inscription : 04 Nov 2006, 22:29
Localisation : aimanté sur le frigo

Messagepar Beorn » 05 Fév 2008, 14:45

J'ai comme l'intuition que les éditeurs ont tendance à se tourner vers des bouquins dont l'histoire peut se résumer en deux lignes pour un acheteur pressé.

Je m'explique : certains romans ne sont pas résumables, il sont bons, mais ils ne portent pas un concept clair.
Un concept du genre : "Et Bilbo se lança dans une grande aventure avec treize nains pour liquider un dragon et ramasser un trésor".

Alors que les bouquins non résumables sont plutôt du genre : "alors au début, il y avait les Valars, et puis il y a eu les elfes, et euh... ah oui, les deux arbres. Des arbres avec plein de lumière dedans. Et alors Féanor -Féanor, c'est un elfe, un Noldor- il met toute la lumière dans des bijoux, comme ça, par magie, et ça fait des Silmarils. Et là, Melkor -Melkor c'est un Valar, mais pas comme les autres, parce que lui, il est pas gentil- il chaparde les Silmarils et il s'enfuit avec sur les Terre du Milieu... Alors les Noldors et patati et patata..."

Bref.
J'ai donc l'impression que de pouvoir résumer le concept, c'est un atout. Surtout pour les éditeurs débordés qui n'ont pas le temps de se plonger dans l'histoire pour en goûter toutes ses richesses.

Ils peuvent comme ça se faire rapidement une idée de l'histoire / et ils penseront que le client de la FNAC sera dans le même cas.

Je ne dis pas que les roman à concepts clairs sont mauvais, ils peuvent être très bons, mais c'est un critère qui peut exclure d'autres romans de grande qualité.

Y a-t-il des éditeurs dans la salle pour donner leur point de vue ?

T1 "La perle et l'enfant" (Mnémos) en librairie le 23 septembre !

Avatar de l’utilisateur
Maerlyn
Messages : 24
Inscription : 03 Fév 2008, 22:13

Messagepar Maerlyn » 05 Fév 2008, 14:54

Il faut juste savoir faire un synopsis.

Avatar de l’utilisateur
Beorn
Peluche de choc
Messages : 1127
Inscription : 04 Nov 2006, 22:29
Localisation : aimanté sur le frigo

Messagepar Beorn » 05 Fév 2008, 15:31

Mmh, non.
Synopsis ou pas, il y a des bouquins dont le concept suffit à appâter le chaland, y compris le chaland qui n'aura pas lu le synopsis mais qui aura juste entendu un copain lui dire le "concept" en trois mots.

Un ex, la BD "Y le dernier homme" (pas lu) : à la suite d'une maladie mondiale, tous les hommes de la terre sont morts, il ne reste plus que les femmes... Sauf un homme : Y.

C'est pas un beau concept en deux lignes, ça ? :roll:

T1 "La perle et l'enfant" (Mnémos) en librairie le 23 septembre !

Avatar de l’utilisateur
djidane_be
Messages : 8
Inscription : 22 Jan 2008, 22:57

Messagepar djidane_be » 05 Fév 2008, 15:56

hahaha XD. j'adoreee.
c'est dans ces cas là, encore plus que dans les autres, qu'on aime s'identifier aux personnages :lol:

par contre je suis dégoûté : je viens de me rendre compte que le nom d'un de mes personnages (Valar) a déjà été utilisé.. et pas par n'importe qui encore :x. Moi qui me croyait original -_-'
(et non je n'ai pas lu Tolkien whistle )


Pour ce qui est de l'histoire, c'est évident que certains éditeurs préfèrent les résumés courts avec un bon concept, mais de là à généraliser... Dans tous les cas, le mieux restent quand même d'avoir concept intéressant et un bon synopsis.
Comment on a été sauvé?
On a pas été sauvé,
on a voulu vivre!

Avatar de l’utilisateur
Maerlyn
Messages : 24
Inscription : 03 Fév 2008, 22:13

Messagepar Maerlyn » 05 Fév 2008, 18:01

Après moi je parle de l'éditeur, je n'aime pas qu'on me raconte l'histoire avant d'avoir lu le roman en tant que lecteur, un quatrième de couverture sous forme d'extrait ou de choses très évasives me convient bien mieux, c'est affreux quand ça fait " bande annonce " qui raconte toute la situation initiale et le première coup de théâtre, pourquoi l'écrivain a fait tout ça si c'est résumer en trois mots ?


Revenir vers « Un peu de culture... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité