Les genres

Avatar de l’utilisateur
Beorn
Peluche de choc
Messages : 1127
Inscription : 04 Nov 2006, 22:29
Localisation : aimanté sur le frigo

Messagepar Beorn » 15 Août 2007, 16:48


T1 "La perle et l'enfant" (Mnémos) en librairie le 23 septembre !

Chwip
Historienne
Messages : 2267
Inscription : 17 Avr 2006, 14:04

Messagepar Chwip » 15 Août 2007, 17:21


Avatar de l’utilisateur
Beorn
Peluche de choc
Messages : 1127
Inscription : 04 Nov 2006, 22:29
Localisation : aimanté sur le frigo

Messagepar Beorn » 15 Août 2007, 21:26

En fait, les genres sont des trucs inventés par les non-écrivains, qui veulent classer, ranger, étiqueter les romans qu'ils ont sous les yeux.
Pour un auteur, définir un genre, c'est un danger : il risque d'oublier qu'il est totalement libre de faire n'importe-quoi-du-moment-que-ça-plaît.
Pour un lecteur, c'est aussi un danger : il risque de se priver d'une lecture, juste parce qu'elle a été mal classée par quelqu'un d'autre. Ou de déclarer "j'aime pas le genre" juste parce qu'il a lu un roman "classé dans ce genre" qu'il n'a pas aimé.

Moralité : les genres, ça peut être utile pour les lecteurs profanes, mais faut les prendre avec des pincettes. C'est un truc de juriste, pas d'auteur (oh, je vais me faire massacrer par Chwip, là... :oops: mettons, un truc de botanistes, voyez, le gars qui aime les papillons morts et épinglés, plutôt que les petites bêtes aux ailes de fée).

T1 "La perle et l'enfant" (Mnémos) en librairie le 23 septembre !

Avatar de l’utilisateur
Elminsterhal
Messages : 24
Inscription : 10 Août 2007, 15:53
Localisation : Au coeur de la Provence

Messagepar Elminsterhal » 15 Août 2007, 22:36

Les genres ne sont pas forcément des "conneries", il permettent aux bleus de s'y retrouver et aux pointilleux de "classifier". :wink:
Raistlin où la Suprême Maîtrise d'un Art "Légendaire".

Chwip
Historienne
Messages : 2267
Inscription : 17 Avr 2006, 14:04

Messagepar Chwip » 16 Août 2007, 08:54

Mon p'tit nounours, c'est bien pour ça que le post est dans "littérature". Je ne m'adresse pas aux auteurs mais aux lecteurs. Ou du moins à ta part lecteur.

On m'a souvent demandé "mais c'est quoi la fantasy ?" ou bien cataloguée comme tarée hystérique qui joue avec l'ésotérisme parce que je disais lire de la fantasy.

D'où les classifications à destination des profanes, lecteurs. Pour qu'ils sachent un peu s'y retrouver.

Ensuite, évidemment que les romans transcendent ces genres, sinon où serait l'intérêt ?

Avatar de l’utilisateur
Elminsterhal
Messages : 24
Inscription : 10 Août 2007, 15:53
Localisation : Au coeur de la Provence

Messagepar Elminsterhal » 17 Août 2007, 15:29

Raistlin où la Suprême Maîtrise d'un Art "Légendaire".

Avatar de l’utilisateur
Epistolier
ordre de l'automne
Messages : 193
Inscription : 21 Juin 2005, 14:46

Messagepar Epistolier » 17 Août 2007, 15:43

Arthur C. Clarke nous a quitté :(

Avatar de l’utilisateur
Elminsterhal
Messages : 24
Inscription : 10 Août 2007, 15:53
Localisation : Au coeur de la Provence

Messagepar Elminsterhal » 20 Août 2007, 14:31

La Dark Fantasy est la fantasy sombre, noire et apocalyptique où le mal est omniprésent.

C'est le contraire de la Light Fantasy et "cousin" de l' High Fantasy.

Je te conseilles d'ailleurs l' Arcane des Epées, cycle de Tad Williams qui marie la Dark f et l' High f à merveille.

Pour les auteurs et les oeuvres de Dark, tu as Howard (les premiers Conan), Ashton Smith (Zothique), Lovecraft (Cthulhu), Martin (l'Ombre Maléfique), Cook (La Compagnie Noire) et Moorcock (Elric).

Je te précises que contrairement à ce que l'on peut croire, Lovecraft n'est ni dans la catégorie SF ni dans la Terreur, Horreur et autre épouvante ! (désolé pocket mais vous vous êtes plantés, faudrait un peu plus de rigueur... :lol: :lol: :lol: )
Raistlin où la Suprême Maîtrise d'un Art "Légendaire".

Avatar de l’utilisateur
Evelyn
Messages : 20
Inscription : 24 Août 2007, 11:50
Localisation : Caen, vive les normands ^^

Messagepar Evelyn » 27 Août 2007, 11:30

je voudrais pas lancé un débat mais je vois pas trop en quoi Lovecraft serait de la dark fantasy....

bref, pour Chwip, j'ai été voir tes topics, je tiens à signaler que pour le roman chevaleresque, tu aurais pu mettre Le roman du Graal de chrétien de Troyes ou encore Tristant et Yseut qui sont les premiers romans de chevalerie :P

Sinon, il y a effectivement des sous-genre dont je ne soupçonner pas l'existence... mais quel est l'intérêt d'avoir autant de sous genre? Il faudrait pas que la littérature deviennent comme la music où les groupes font du trash hip hop jungle drum'n bass death rap hardcore r'n'b new jazz rock'n funk...

Bientôt certain vont dire qu'ils écrivent de la hard-science fantasy steam punk horreur gothique de chevalerie :lol: whistle
L’univers nait, n’est rien,
naissant, n’est que volatile

Avatar de l’utilisateur
Elminsterhal
Messages : 24
Inscription : 10 Août 2007, 15:53
Localisation : Au coeur de la Provence

Messagepar Elminsterhal » 27 Août 2007, 11:51

Raistlin où la Suprême Maîtrise d'un Art "Légendaire".

Chwip
Historienne
Messages : 2267
Inscription : 17 Avr 2006, 14:04

Messagepar Chwip » 27 Août 2007, 11:57


Avatar de l’utilisateur
Sand
membre d'honneur
Messages : 983
Inscription : 06 Déc 2005, 16:26
Localisation : Paris
Contact :

Messagepar Sand » 27 Août 2007, 17:11


Avatar de l’utilisateur
adu
ordre de l'automne
Messages : 150
Inscription : 17 Jan 2007, 22:10

Messagepar adu » 27 Août 2007, 22:58

Sinon un homme qui se déguise en femme, c'est un travesti. Et une fille en homme, c'est soit un garçon manqué ou normal selon le style.

Comme quoi les genres...

Avatar de l’utilisateur
Sand
membre d'honneur
Messages : 983
Inscription : 06 Déc 2005, 16:26
Localisation : Paris
Contact :

Messagepar Sand » 27 Août 2007, 23:46

Toi mon petit, t'as pas eu ton cours de sexo-politique et de théorie queer ^^

Pour aller vite, ne pas confondre déguisement et habillement. Une fille déguisée en homme n'est ni un garçon manqué ni dans la norme.

Et les travestis ne sont pas déguisés, mais habillés.

Bref, ton humour tombe à plat : la question de genres ne se réduit pas à la binarisation masculin/féminin. ;)[/i]

Avatar de l’utilisateur
adu
ordre de l'automne
Messages : 150
Inscription : 17 Jan 2007, 22:10

Messagepar adu » 28 Août 2007, 09:33

Snif. Tant pis, je n'ai plus qu'à faire mon :naka:

Avatar de l’utilisateur
Evelyn
Messages : 20
Inscription : 24 Août 2007, 11:50
Localisation : Caen, vive les normands ^^

Messagepar Evelyn » 28 Août 2007, 18:30

L’univers nait, n’est rien,

naissant, n’est que volatile

lutin
Messages : 30
Inscription : 25 Jan 2008, 12:43
Localisation : Belgique
Contact :

fantasy, fantastique, science fiction ?

Messagepar lutin » 09 Fév 2008, 08:13

Bonjour, je suis presque certain que la question a déjà été évoquée quelque part, tant elle est évidente. Mais je ne trouve pas où. Quelqu'un peut-il me dire la différence entre la Fantasy et le Fantastique ? J'ai tendance à penser : trolls, dragons, elfes et sorcières : fantasy. Tandis que Vampires, fantômes et démons : fantastique. C'est simpliste, je l'admets mais je ne vois pas les autres critères. Prenons un exemple, la Croisée des Mondes, c'est quoi ? Et la science fiction, ça englobe le fantastique ou non ? je m'y perds un peu, j'avoue, dans ces dénominations. Qui peut m'aider ? Merci. Peut-on donner une définition des différents genres ?

Avatar de l’utilisateur
Draconesse
ordre du printemps
Messages : 277
Inscription : 23 Juin 2007, 21:42
Localisation : Normandie [vive la bonne odeur du camembert et sa cambrousse !]
Contact :

Messagepar Draconesse » 09 Fév 2008, 08:46

~ Les affaires des nains sont comme leur barbe : pleine de noeuds. ~

Avatar de l’utilisateur
Tilutin
Messages : 3
Inscription : 11 Nov 2007, 07:51
Localisation : Au milieu de l'océan indien

Messagepar Tilutin » 09 Fév 2008, 08:54

Pour moi le fantastique est un genre littéraire dont l'histoire parle de l'intrusion du surnaturel dans le monde réel comme HP, Stephen King etc.
La science fiction est un « genre littéraire qui fait intervenir le scientifiquement possible dans l’imaginaire romanesque ». Petit Robert. On se base sur les sciences actuelles et sur leurs possibles devenir pour inventer un monde ou son developpement possible. Si on extrapole au futur possible on parlera plus "d'anticipation". Mais attention il ne faut pas reduire la science fiction a son sous-genre qu'est l'anticipation, car dans les romans de SF on peut mettre en oeuvre des événements réels ou imaginaires en les expliquant par une extrapolation de lois scientifiques connues, mais la science est omniprésente.

Un des maitres : Asimov.

La fantasy est un genre littéraire qui ne nécessite aucune cohérence particulière avec notre monde à l'inverse des deux autres. Elle fait souvent intervenir la magie, le surréaliste. Notre passé, notre futur n'a aucune importance. C'est pour cela que longtemps on a considéré la fantasy comme un sous-genre réservé aux paresseux, aux "auteurs" incultes n'ayant aucune envie de faire des recherches pour écrire un récit quelconque ! Il est vrai qu'à mon avis la Fantasy est un des rares genres littéraires qui permettent aux auteurs d'inventer un peu tout ce qu'ils veulent, de laisser libre cours à leur imagination.
Toutefois, liberté, imagination ne signifient pas incohérence et absurde.
On parle rapidement de Tolkien lorsqu'on évoque la Fantasy. Mais de nos jours la fantsy a bien evolué et de multiples "sous-genres" ont vu le jour.

Une des séries TV, maintenant apparentée à de la Fantasy auparavant considérée comme de la SF : la guerre des étoiles... On ne parlera plus de SF ici car rien ne permet de rattacher la guerre des étoiles à la définition la plus reconnue de la SF; En revanche on a un "il était une fois" un ancien paysan LUKE qui devra se battre avec une super épée laser après avoir reçu une excellente formation par un non moins excellent maître. Sa quête et son but : sauver son monde...

EDIT : Post fait en parallèle avec celui de Draconesse et donc peut-être inutile, désolée.

Je ne rejoins pas la définition de Draconesse sur un point : dans la fantasy les élements irrationnels sont naturels !
Exemple de ce que les éditeurs classent dans le genre Science fantasy : Les Ballades de Pern d'Anne MacCaffrey, Le Cycle de Majipoor de Robert Silverberg, Dying Earth de Jack Vance.

De toute façon, il faut savoir que de tout temps ces définitions ont été modifiées car les plus grands specialistesne sont pas arrivés et n'arrivent toujours pas à se mettre d'accord dessus.
M'etonnerait qu'on y arrive ici ^^
Site intéressant sur le sujet :
http://www.pochesf.com/index.php?page=sf

Avatar de l’utilisateur
Sand
membre d'honneur
Messages : 983
Inscription : 06 Déc 2005, 16:26
Localisation : Paris
Contact :

Messagepar Sand » 09 Fév 2008, 09:57

http://laquete.blogs-de-voyage.fr/archi ... aires.html

Point de départ.

chacun finit par se forger ses propres acceptations.


Revenir vers « Un peu de culture... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité