Le fantastique, le roman idéal, l'anonymat et du tapage dessus

Avatar de l’utilisateur
ele
Messages : 51
Inscription : 25 Juin 2009, 12:12
Localisation : Eure-et-Loir (28), limite Yvelines (78)
Contact :

Re: A quand le fantastique ?

Messagepar ele » 18 Juil 2009, 20:36

Aucun ordre n’est établi, il dépend du tri.
[Décision du 19/07/09 : je ne réponds pas aux anonymes qui le sont jusque sur leurs sites]

Avatar de l’utilisateur
Epistolier
ordre de l'automne
Messages : 193
Inscription : 21 Juin 2005, 14:46

Re: A quand le fantastique ?

Messagepar Epistolier » 18 Juil 2009, 21:00

Je vois que tu as parlé de Benjamin Button pour parler de ton récit, Sylmar a du coup parlé de Fitzgerald, et toi tu as sauté sur l'occasion pour sortir le célèbre proverbe "un bon auteur est un auteur mort".

Tu aurais pu éviter de prétendre que Benjamin Button est inspiré de ton récit et non celui de Fitzgerald. Ou simplement comme tu le dis après, que ce soit inspiré de Fitzgerald ou de toi, ce n'est pas la question.

La remarque de Sylmar n'était pas forcément une invitation à déverser des divagations à tendances paranoïaques :D

On en a parlé un peu ailleurs des choses qu'on pourrait ne pas dire simplement parce que ce n'est pas le sujet. :)
Arthur C. Clarke nous a quitté :(

Avatar de l’utilisateur
ele
Messages : 51
Inscription : 25 Juin 2009, 12:12
Localisation : Eure-et-Loir (28), limite Yvelines (78)
Contact :

Re: A quand le fantastique ?

Messagepar ele » 18 Juil 2009, 21:51

Aucun ordre n’est établi, il dépend du tri.
[Décision du 19/07/09 : je ne réponds pas aux anonymes qui le sont jusque sur leurs sites]

Avatar de l’utilisateur
Epistolier
ordre de l'automne
Messages : 193
Inscription : 21 Juin 2005, 14:46

Re: A quand le fantastique ?

Messagepar Epistolier » 18 Juil 2009, 22:14

Ah bien sûr tu dis ce que tu veux, je ne t'empêche en rien.

Je ne faisais que signaler que c'était peut-être déplacé.


Après reste à attendre la réponse de MS, C'est quand même après la lecture de ton manuscrit qu'on saura quelque chose. :)
Arthur C. Clarke nous a quitté :(

Avatar de l’utilisateur
ele
Messages : 51
Inscription : 25 Juin 2009, 12:12
Localisation : Eure-et-Loir (28), limite Yvelines (78)
Contact :

Re: A quand le fantastique ?

Messagepar ele » 18 Juil 2009, 22:23

Epistolier, Epistolier (oui, deux fois, tant j'ai du mal avec toi depuis le début), relis-moi steup' : je parlais bien de réfléchir à soumette "Eveil paradoxal" à 1000S, pas "Conte à rebours" qui me semble plus surréaliste que fantastique... Donc, hors ligne éditoriale de Mille Saisons !
Aucun ordre n’est établi, il dépend du tri.
[Décision du 19/07/09 : je ne réponds pas aux anonymes qui le sont jusque sur leurs sites]

Avatar de l’utilisateur
Epistolier
ordre de l'automne
Messages : 193
Inscription : 21 Juin 2005, 14:46

Re: A quand le fantastique ?

Messagepar Epistolier » 18 Juil 2009, 22:55

Donc depuis le début t'es hors sujet :D

Sympa ;)
Arthur C. Clarke nous a quitté :(

Avatar de l’utilisateur
Balken
Messages : 114
Inscription : 16 Juil 2009, 21:51

Re: A quand le fantastique ?

Messagepar Balken » 19 Juil 2009, 03:30

Pour le côté hors sujet de la conversation, j'y ai largement participé en continuant la discussion, je prends ma part de responsabilité (en me retirant définitivement de la politique bla bla bla).

Ensuite, Ele, deux ou trois choses.

Je comprends que tu ais vécu quelque chose de délicat, et que recevoir des commentaires de la part de gens qui n'en on pas fait l'expérience, donc avec leur scepticisme ou leur incompréhension, soit compliqué. Surtout que le sujet semble te toucher particulièrement.
Mais c'est toi qui l'a amené après tout, et tu sembles assez loquace sur la question (au delà de nos simples interrogations, car il faut avouer l'affaire a de quoi intriguer).

Je te trouve très sec dans ta réponse, quand tu me dis que tu ne peux rien faire de plus pour m'éclairer, et que si je ne comprends pas tant pis (d'ailleurs, quand je relis les interventions, pas seulement avec cette remarque là). Écoute oui, c'est pas faux, ni toi ni moi n'en mourrons, seulement si tu t'étends à ce point sur la question, autant prendre deux minutes, même pour les benêts comme moi, afin d'être entendu. Histoire de rentabiliser un peu tout ça.

Je re-précise donc, qu'entre le début de la conversation où tu sous entends assez clairement qu'on s'est inspiré de ton œuvre, et la fin (suite ?) où tu dis qu'après tout c'est que tu mérites aussi ta place dans ce monde et que personne ne fait d'effort pour t'y intégrer, ben il y a un gouffre. Et de quoi être dérouté.

Mais c'est vrai que c'est complètement hors-sujet, et que ne pas avoir le fin mot de l'histoire ne me tourmentera pas cette nuit, ni les suivantes. Alors je laisse la discussion là, et on se recroisera ailleurs dans le forum.
Dernière édition par Balken le 19 Juil 2009, 17:18, édité 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
ele
Messages : 51
Inscription : 25 Juin 2009, 12:12
Localisation : Eure-et-Loir (28), limite Yvelines (78)
Contact :

Re: A quand le fantastique ?

Messagepar ele » 19 Juil 2009, 11:39

Balken : entre Epistolier qui dit que j'en fais trop et toi qui sembles penser que je n'en fais pas assez, je ne sais où me positionner... De fait, restons en là !

Entendu que tu seras toujours bien accueilli par email.

--

Epistolier : tu me sembles vite juger et ne jamais t'exposer toi-même. J'attends donc de voir quelque chose de toi, de personnel et où tu te mets un peu en danger.
Aucun ordre n’est établi, il dépend du tri.
[Décision du 19/07/09 : je ne réponds pas aux anonymes qui le sont jusque sur leurs sites]

Avatar de l’utilisateur
Epistolier
ordre de l'automne
Messages : 193
Inscription : 21 Juin 2005, 14:46

Re: A quand le fantastique ?

Messagepar Epistolier » 19 Juil 2009, 13:26

Et dire que je pensais plutôt qu'on se rejoignait un peu avec Balken. J'ai plutôt compris que tu vas trop loin en trop peu de temps.


Ici je traine, mais je suis lecteur pas écrivain. Et heureusement ! Les textes que j'ai fait et qui peuvent encore trainer par-ci par-là sont bien assez moche :D


Je juge comme tout un chacun peut le faire, sauf que je le dis ouvertement afin de laisser la personne concernée corriger mon jugement si besoin.

Me mettre en danger ? Tu entends quoi exactement par là, publier des réflexions personnelles sur un forum, afin qu'elles soient sujettes à la critiques du 2.0 ? Il y a bien mes revues des déplacements à faire dans les Solstices, mais ça remonte à loin, et ce n'est pas très personnel. Sinon, tu as bien quelques critiques qui trainent ailleurs sur le web. Précise un peu ta notion de mise en danger et je te dévoile une autre partie de moi publiée sur le net en dehors des quelques messages du forum que tu as pu voir.
Arthur C. Clarke nous a quitté :(

Avatar de l’utilisateur
ele
Messages : 51
Inscription : 25 Juin 2009, 12:12
Localisation : Eure-et-Loir (28), limite Yvelines (78)
Contact :

Re: A quand le fantastique ?

Messagepar ele » 19 Juil 2009, 15:41

Epistolier, le sujet du fil est "A quand le fantastique ?", alors, puisque tu m'as reproché d'être hors sujet, à mon tour : tu es hors sujet... Et ne me dis pas que tu ne fais que répondre à ma question : c'est ce que j'ai fait vers toi quelques messages en arrière et tu ne l'as pas compris. Tu vois, ta manière de rhétorique est assez basique : tu t'attaches au point qui t'intéresse et fais l'impasse sur tout le reste. De fait, ton édifice logique tout entier en pâtit.

A te dire, je trouve que les interventions de Sylmar (qui pourtant s'excusait presque de "bafouiller" un truc face à toi, comme si tu étais un grand maître à penser) et Siana étaient éminemment plus pertinentes et clairement formulées.

Mais je réponds tout de même à ta question : "Se mettre en danger" pour moi, c'est se mettre en position d'être jugé autant que l'on juge soi-même... Le problème est qu'effectivement si tu ne crées rien toi-même, tu pourrais au moins avoir la décence d'accueillir ceux qui le tentent (et s'exposent donc au jugement) d'une autre manière que ce que tu fais.

Tu tentes de t'associer à Balken, mais je ne ressens pas en Balken (ni en personne d'autre ici ; y compris ceux qui se sont étonnés de mon speech autour de "Conte à rebours" : tu vois donc que cela ne provient pas de ça !) la mauvaise foie que je ressens venant de toi...

Enfin, je ne suis pas forcé de subir tes assauts incessants. De même, si je te suis antipathique, tu peux aisément éviter les endroits où je suis.

Moi, vois-tu, lorsque j'accueille quelqu'un , je le fais avec enthousiasme et sympathie. Tu es plus ancien que moi sur ce forum et aurais donc pu procéder de la sorte, mais ce n'est visiblement pas ton "style"... Dommage pour nous !

Aussi je suis intimement convaincu que tu ne ferais pas la même chose si tu n'étais pas anonyme... Tiens, je décide d'ailleurs une chose à cet instant : je ne répondrai plus aux anonymes (je veux dire par là, ceux dont on ne peut pas connaitre l'identité, même en suivant leur lien vers site perso).

En deux mots : lâche-moi !
Aucun ordre n’est établi, il dépend du tri.
[Décision du 19/07/09 : je ne réponds pas aux anonymes qui le sont jusque sur leurs sites]

Avatar de l’utilisateur
Epistolier
ordre de l'automne
Messages : 193
Inscription : 21 Juin 2005, 14:46

Re: A quand le fantastique ?

Messagepar Epistolier » 19 Juil 2009, 17:12

Ne te fais pas passer pour une petite bête fragile apeurée par mes propos qui osent toucher à ton ego.


Comme je n'ai pas la prétention de porter un projet personnel à la hauteur de la publicité de Mille Saisons, il est certain que je ne peux que te décevoir.

Aussi mon foi va bien merci, la mauvaise foi, j'en ai surement un peu, mais c'est pour accentuer mon propos, montrer avec plus de force ce que je veux te dire.

Si tu m'étais antipathique, je t'ignorerais, ignorer les endroits où tu peux être, c'est vraiment te prendre pour quelqu'un d'imposant. Et je le répète, ça ne va pas avec l'effarouchement que tu feins.



Et pour revenir sur le sujet, puisque c'est ce que tu essaye de me reprocher : Lorsque je disais que tu faisais beaucoup d'interpolations, c'était dans le cadre de ton oeuvre fantastique que je croyais que tu présentais à Mille Saisons pour publication. Je me croyais ainsi dans le sujet. Mais apparemment je me suis bien trompé.


Dommage que tu ne puisses pas me répondre puisque je n'affiche pas un site perso où je met en ligne ma biographie, tu aurais pu avoir le dernier mot... :D


Arthur C. Clarke nous a quitté :(

Chwip
Historienne
Messages : 2267
Inscription : 17 Avr 2006, 14:04

Re: Le fantastique, le roman idéal, l'anonymat et du tapage dess

Messagepar Chwip » 20 Juil 2009, 10:19

T'inquiète, Epistolier. Habitude.

Avatar de l’utilisateur
ele
Messages : 51
Inscription : 25 Juin 2009, 12:12
Localisation : Eure-et-Loir (28), limite Yvelines (78)
Contact :

Re: Le fantastique, le roman idéal, l'anonymat et du tapage dess

Messagepar ele » 20 Juil 2009, 14:41

Mais je me moque bien d'avoir le dernier mot, Epistolier, c'est bien le dernier de mes soucis. Je viens sur un forum d'éditeur pour voir s'il y a affinités : s'il n'y en a pas, je m'en vais et voilà tout. Plus simple, tu ne peux pas !
Aucun ordre n’est établi, il dépend du tri.
[Décision du 19/07/09 : je ne réponds pas aux anonymes qui le sont jusque sur leurs sites]

Avatar de l’utilisateur
sylmar
ordre de l'automne
Messages : 136
Inscription : 03 Nov 2008, 18:07

Re: A quand le fantastique ?

Messagepar sylmar » 20 Juil 2009, 16:31

J'ai écrit "bafouiller" parce que je me suis rendu compte que j'avais largement enrobé ma déclaration de réserves diverses, au point de me compliquer la vie par rapport à Epistolier qui a été plus "franc du collier" que moi ; pour une "assertion" identique, qui était "ele, tu n'y va pas avec le dos de la cuillère, quand même".

Sinon ele, quelque part tu râles parce que personne n'a su déceler le potentiel, et que personne n'a fait marcher sa tête en se disant " finale de writemovies = forcément du lourd " ? C'est peut-être que ton effort littéraire n'est pas encore suffisamment à la hauteur, et pas forcément parce que la guigne te poursuit, ou qu'on s'obstine à ne pas voir ce potentiel ! Tu as eu des fiches de lecture : c'est déjà, franchement, pas mal du tout ! c'est un signe que la chose est intéressante, mais qu'il lui manque...quelque chose. Pas qu'elle est sous-estimée, enfin pas à mon sens en tout cas. Et puis, il y a d'autres maisons d'édition ( qui n'auront pmas forcément le même avis), comme d'autres textes à écrire.

Tu as donc ton chemin à faire, ces choses qui font partie de ta vie et dont tu t'occupes, comme essayer de trouver un éditeur ; c'est ce que tu fais ici, mais faut avouer que tu as une sacrée "personnalité" et que tu viens avec un "vécu" plutôt lourd (que tu utilises comme argument), ce qui ne peut que t'amener à recevoir des réponses du style...tu ne peux pas trop t'en plaindre, c'est comme ça que ça tourne, encore plus sur un forum...ne le prends pas pour toi, même si ce "toi" est effectivement à visage découvert (ça c'est une question de choix, et ce n'est pas manquer de courage que de ne pas décliner son identité ; tu as fait ce choix, tu te mets en avant, c'est ta stratégie, que tu mènes jusqu'au bout, et puis le reste "la prise de risque", ce n'est pas très important.)

Bonne chance cela dit, si je peux me permettre d'insister !
"We must love, or accept the consequences."
???


Revenir vers « Le coin littéraire »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités