Le fantastique, le roman idéal, l'anonymat et du tapage dessus

Avatar de l’utilisateur
siana-blackangel
membre d'honneur
Messages : 1418
Inscription : 01 Fév 2008, 18:56
Genre de livres que vous lisez le plus souvent ? : Fantasy et Fantastique
Localisation : dans le 49, entre la terre et les nuages
Contact :

Le fantastique, le roman idéal, l'anonymat et du tapage dessus

Messagepar siana-blackangel » 13 Juil 2009, 14:50

C'est une question difficile, Ele, de mon point de vue en tout cas.

En théorie, tous les livres et leurs histoires son différents, ainsi que leurs univers. Donc ce n'est pas évident d'avoir un idéal. On trouvera forcément des qualités et des défauts différents pour chaque livre lu.

Pour ma part je ne pense pas qu'il existe de livre idéal. C'est plutôt la touche "personnelle" de l'histoire (que cela vienne de l'univers, des personnages, d'un thème traité, d'un style particulier...), qui fait son originalité, et qui nous touche plus précisément.

Et il me semble que les décisions de MS sont en général le fruit de coups de cœur... à moins que certains manuscrits n'aient été choisis autrement?


Avatar de l’utilisateur
Napalm Dave
Lézard explosif
Messages : 1078
Inscription : 11 Nov 2006, 23:10
Livre préféré chez Mille Saisons : Les Perles d'Allaya
Localisation : Tours city
Contact :

Re: A quand le fantastique ?

Messagepar Napalm Dave » 13 Juil 2009, 15:42

Aucun roman n'est idéal et je ne m'aventurerais certainement pas à en donner la recette ici. J'ai mes lectures favorites mais pour autant, je m'efforce de mettre mes préférences de côté lorsque je traite des manuscrits: ceux-ci ont leurs qualités et leurs défauts intrinsèques et j'ai déjà donné mon aval à des manus qui ne représentaient pas exactement mon genre d'histoire favori.

Ce que je peux dire c'est que la plupart des fantastiques que j'ai eux en main ne m'avaient pas convaincus à cause d'écueils qui les rendaient, à mon sens à écarter:

- Sur le fond, je remarque des intrigues souvent stéréotypées, proches du thriller ésotérique de l'été plein de "mystères cachés", et autres "révélations" qui n'ont en fait rien de très original.
-Sur la forme, les textes bourrés de fautes (plus rarement), mal rédigés et mal construits (plus souvent) sont objectivement à écarter. Un éditeur n'a pas vocation à refaire un texte mais à l'éditer...

Le fantastique en tant qu'"intrusion du surnaturel dans le réel" offre des possibilités infinies et globalement, je n'ai pas l'impression que le dixième de ces possibilités soient exploitées. Globalement, et en tant que lecteur, je suis prêt à laisser passer quelques clichés si l'ambiance et la bonne idée sont là, l'originalité est moins ce que vous montrez que "comment vous le faîtes". Or le plus souvent, ce que j'ai en main manque cruellement d'ambiance, en fantastique comme en fantasy.
Un petit éditeur se doit de faire des choix stratégiques, alors il ne va certainement pas s'ingénier à sortir un texte ennuyeux au point d'arriver à bout de la concentration d'un comité de lecteurs plutôt chevronnés. Tout jugement d'un membre du comité est subjectif, mais pas forcément partial, et lorsque plusieurs avis concordent sur les défauts d'un texte, c'est que manifestement, quelque chose ne va pas.

Avatar de l’utilisateur
siana-blackangel
membre d'honneur
Messages : 1418
Inscription : 01 Fév 2008, 18:56
Genre de livres que vous lisez le plus souvent ? : Fantasy et Fantastique
Localisation : dans le 49, entre la terre et les nuages
Contact :

Re: A quand le fantastique ?

Messagepar siana-blackangel » 13 Juil 2009, 16:02

Si je comprends bien, les refus sont donc généralement motivés par des clichés trop peu exploités (ou dans un sens déjà exposé mille fois), et par des textes pas assez travaillés. Si je résume.


Avatar de l’utilisateur
ele
Messages : 51
Inscription : 25 Juin 2009, 12:12
Localisation : Eure-et-Loir (28), limite Yvelines (78)
Contact :

Re: A quand le fantastique ?

Messagepar ele » 13 Juil 2009, 16:41

Aucun ordre n’est établi, il dépend du tri.
[Décision du 19/07/09 : je ne réponds pas aux anonymes qui le sont jusque sur leurs sites]

Avatar de l’utilisateur
siana-blackangel
membre d'honneur
Messages : 1418
Inscription : 01 Fév 2008, 18:56
Genre de livres que vous lisez le plus souvent ? : Fantasy et Fantastique
Localisation : dans le 49, entre la terre et les nuages
Contact :

Re: A quand le fantastique ?

Messagepar siana-blackangel » 13 Juil 2009, 16:55

C'est difficile de juger l'auteur sans ses compositions. Du coup, tu parles d'une aide de l'auteur à la maison d'édition, mais il lui faudrait un "travail", pour être utile, en tant que lecteur de comité par exemple. Parce qu'il ne pourrait pas être simplement là pour faire joli, j'imagine.

De même, je pense qu'il est difficile et même risqué de choisir un auteur de la façon dont tu le décris. Pour moi, on ne peut pas choisir un auteur autrement que par ses "œuvres" (enfin, il ne me semble pas... scratch ) ; et de même, une œuvre ne reflète pas nécessairement son auteur (sauf pour ses goûts et compétences générales en matière d'écriture) car un manuscrit à son nom peut être très bon ou bien très mauvais. Le risque est donc que publier un 1er très bon manuscrit mais de devoir refuser un 2ème moins bon. De plus, se savoir favoriser par une maison d'édition pourrait nuire à la qualité des œuvres suivantes, car l'auteur pourrait se laisser aller et négliger l'écriture ou l'histoire en sachant/croyant que la maison éditera de toute façon son manuscrit.
Du coup, c'est presque un dilemme : perdre son auteur préféré auteur en refusant son manuscrit, ou perdre des lecteurs en publiant un mauvais bouquin de ce même auteur préféré.


Avatar de l’utilisateur
Napalm Dave
Lézard explosif
Messages : 1078
Inscription : 11 Nov 2006, 23:10
Livre préféré chez Mille Saisons : Les Perles d'Allaya
Localisation : Tours city
Contact :

Re: A quand le fantastique ?

Messagepar Napalm Dave » 13 Juil 2009, 17:10

J'entends par choix stratégique non pas un auteur déjà connu, d'ailleurs en ce qui concerne Sam, il s'agit bien de son premier roman publié.
Je veux dire par là qu'une petite structure comme la nôtre ne peut se permettre (pour le moment) de n'éditer que peu de titres, aussi le choix doit-il être particulièrement judicieux: contrairement à un grand éditeur, nous aurons plus de facilité à lire de jeunes auteurs, c'est même un peu le but, par contre, ils ont intérêt à montrer ce qu'ils ont dans le ventre car un éditeur est une entreprise et que le succès doit suivre derrière...

Avatar de l’utilisateur
ele
Messages : 51
Inscription : 25 Juin 2009, 12:12
Localisation : Eure-et-Loir (28), limite Yvelines (78)
Contact :

Re: A quand le fantastique ?

Messagepar ele » 13 Juil 2009, 21:15

Bon, ne riez pas, mais je viens de taper une réponse pendant vingt minutes (très longue donc) à partir d'un laptop qui n'est pas à moi et... ce con redémarre sans crier gare : pas le courage de tout retaper :-( Quelle merdouille !

Sinon, merci de vos réactions...
Aucun ordre n’est établi, il dépend du tri.
[Décision du 19/07/09 : je ne réponds pas aux anonymes qui le sont jusque sur leurs sites]

Avatar de l’utilisateur
ele
Messages : 51
Inscription : 25 Juin 2009, 12:12
Localisation : Eure-et-Loir (28), limite Yvelines (78)
Contact :

Re: A quand le fantastique ?

Messagepar ele » 15 Juil 2009, 22:36

Bien compris, Chwip !

Me concernant, j'ai deux manuscrits :

- Un premier, "Eveil paradoxal", écrit en 96, qui a vite trouvé éditeur à compte d'éditeur, mais un marron. Parmi les 50 finalistes (sur 1000) writemovies.com 2005. Il ne correspond pas tout à fait à mon style d'aujourd'hui, mais est assurément fantastique (selon la définition de l'intervention du surnaturel dans le réel) et suffisamment gros pour entrer dans le prérequis 1OOOS : 657045 signes. Considérant que je l'ai écrit il y a plus de dix ans, je lui trouverai éditeur en l'état (ou presque) ou l'autoéditerai à défaut.

- Un second, "Conte à rebours", aussi finaliste du même concours Hollywoodien, même thème que Benjamin Button mais écrit 4 ans avant lui (et avec dépôt au Copyright Office en 2005 ; donc inattaquable, n'en déplaise à ceux qui pensent qu'en tel cas, il faut la fermer pour, je cite, "ne pas se griller dans le milieu"), plus surréaliste que fantastique et 273072 signes. Plusieurs réactions agréables d'éditeurs nationaux (appel de Albin Michel, fiches lecture de Archipel et EHO), mais sans m'ouvrir la porte pour autant.

Aussi, un troisième, "Tentative de rien", dont l'écriture est achevée (249340 signes) depuis un an, mais que je ne me décide pas à corriger...

Globalement, je n'écris pas pour un registre précis : ne pose ni limite ni contrainte. De fait, que cela soit fantastique, surréaliste ou autre n'est pas visé, mais constaté après coup.

Plus jeune, j'ai beaucoup lu de SF et fantastique, mais jamais de fantasy (j'ai bien tenté le Seigneur des anneaux, mais ça ne m'a pas intéressé).

Concernant Mille Saisons, comme dit dans ma présentation sur forum (en rubrique ad hoc), j'ai soumis mon premier manus. à quelqu'un connaissant mieux la maison que moi - pour opinion préalable -, mais je pense que je l'embête un peu avec mes demandes perso et d'autant que je le crois occupé de toutes parts... A moins que la chose ne lui ait pas du tout plu (rire) ! Perso., il y a tant de livres que je trouve bof! que je ne tente ni n'aspire à l'universalité... Bref, je ne sais si j'attends son avis ou l'envoi avant ça.

Comme ça, vous - acteurs de 1000S - savez tout du pourquoi du comment de mes questions (im)pertinentes, et aussi parce que j'ai horreur des approches par la bande, masquées et hypocrites : je ne suis donc pas ici parce que je m'intéresse à la Fantasy (ce serait un mensonge), mais parce que je m'intéresse à la face et aux desseins Fantastiques de Mille Saisons !
Aucun ordre n’est établi, il dépend du tri.
[Décision du 19/07/09 : je ne réponds pas aux anonymes qui le sont jusque sur leurs sites]

Avatar de l’utilisateur
Epistolier
ordre de l'automne
Messages : 193
Inscription : 21 Juin 2005, 14:46

Re: A quand le fantastique ?

Messagepar Epistolier » 16 Juil 2009, 00:19

Juste comme ça : La définition du surnaturel dans le réel ne suffit pas à faire une fiction fantastique. Avec ça, on a du X-Men, les 4 fantastiques ou les Gremlins ou le Monde de Narnia.

Personnellement je préfère l'acceptation plutôt classique du fantastique où on ne peut vraiment séparer l'irréel du réel dans la fiction. Ce n'est pas pour rien que l'uchronie semble percer ces temps-ci.

C'est peut-être aussi pour cela que je trouve plus facilement des nouvelles plutôt que des récits bien plus long dans ce domaine.


Je trouve souvent plus intéressant un récit où la frontière avec le réel est extrêmement ténue plutôt qu'un récit où le caractère fictionnel est clairement affiché. La fantasy comme d'autres formes de littératures peuvent être divertissantes, mais très rarement intéressantes dans le sens où je l'entends.
Arthur C. Clarke nous a quitté :(

Avatar de l’utilisateur
ele
Messages : 51
Inscription : 25 Juin 2009, 12:12
Localisation : Eure-et-Loir (28), limite Yvelines (78)
Contact :

Re: A quand le fantastique ?

Messagepar ele » 16 Juil 2009, 08:26

Caractérise les choses comme tu le veux, Epistolier. Pour ma part, je ne suis ni un spécialiste de la classification ni adepte du cloisonnement : plus un registre est large, plus il me plaît... Alors, ton point de vue me va très bien aussi ; "Eveil paradoxal" est d'ailleurs certainement plus proche de ta définition que de la mienne.

Concernant l'écriture, j'écris dans le sens de la littérature générale (à ce titre, je mets le style avant l'histoire sur mon échelle des valeurs personnelle) et si la chose tombe malencontreusement dans un genre ou un autre, ça ne me regarde pas, que le lecteur en fasse ce qu'il veut ; ma lecture propre n'en devient qu'une parmi d'autres.

Concernant la lecture : moins c'est codifié, plus ça me surprend, plus ça me plaît. J'aime aussi les plumes singulières qui ne reproduisent pas la mode du moment ou le courant général, souvent bêtement scolaire. Je ne confonds pas un scénario et un roman : le second est bien plus qu'images et son, scènes et actions.

Prenons un exemple concret (ça évite les grandes théories dans le vide) : récemment, quelqu'un m'a dit de "Eveil paradoxal" que le premier chapitre n'accrochait pas le lecteur et qu'à partir du second, on sentait l'aisance venir... Ce à quoi j'ai répondu que j'étais absolument d'accord, mais que c'était justement ce différentiel travaillé qui procurait la progression : le début est sciemment banal, nian-nian et à l'eau de rose, un peu comme ces films dans lesquels il ne se passe presque rien, mais que l'on regarde tout de même et pour lesquels on se félicite d'être resté au final (Fenêtre sur cour, 2001 l'Odyssée de l'espace). Aussi, comme ces musiques aux introductions lentes (Pink Floyd, King Crimson, etc.) et développements inhabituels (King Crimson avec le titre Starless par exemple).

M'enfin, tout ceci est bien hors sujet et, comme tu le dis si justement : c'était "juste comme ça" !

Ce qui m'intéressait vraiment était de comprendre si Mille Saisons s'ouvrait effectivement au fantastique, les raisons de cette latence observée et si j'allais vers une soumission ou non ; celle-ci signifiant nécessairement l'acceptation d'une longue attente de plus - 5 mois chez 1000S selon ce que j'ai cru comprendre - et, subséquemment, la mise en "stand-by " de toute autre possible initiative contradictoire, telle l'autoédition.
Aucun ordre n’est établi, il dépend du tri.
[Décision du 19/07/09 : je ne réponds pas aux anonymes qui le sont jusque sur leurs sites]

Avatar de l’utilisateur
sylmar
ordre de l'automne
Messages : 136
Inscription : 03 Nov 2008, 18:07

Re: A quand le fantastique ?

Messagepar sylmar » 17 Juil 2009, 12:30

ele, Benjamin Button n'est pas adapté d'une histoire de Fitzgerald ? scratch
"We must love, or accept the consequences."
???

Avatar de l’utilisateur
ele
Messages : 51
Inscription : 25 Juin 2009, 12:12
Localisation : Eure-et-Loir (28), limite Yvelines (78)
Contact :

Re: A quand le fantastique ?

Messagepar ele » 17 Juil 2009, 13:30

Bonne remarque, Sylmar et qu'il m'aurait étonné de ne pas trouver ;o)

Francis Scott Fitzgerald a effectivement écrit une nouvelle de 50000 signes et il est bien plus simple de se référer d'un mort qui ne dérange plus que d'un petit vivant, inconnu et de surcroit français (donc inoffensif).

Le fait est que mon manuscrit (5 fois plus épais qu'une nouvelle) est passé entre les mains de gens de l'industrie du cinéma d'Hollywood (de par ce concours WriteMovies.com auquel je participais à l'été 2005). Bien sûr, je leur ai demandé la liste des personnes du jury et leur réponse fut on ne peut plus laconique : "Nous ne pouvons pas vous donner cette information" (traduction, bien sûr).

Tu me concèderas qu'il y a de quoi se poser des questions.

Si j'avais été quelqu'un d'influent et ayant accès aux médias, chacun aurait dit : "Ben oui ! faut qu'il se défende, il a raison, suivons-le"... Mais, la vox populi suit toujours le chemin de moindre résistance et plutôt que de solidariser et compatir, préfère se ranger aux côtés de l'ordre établi : bien plus rassurant !

De même, on dit que Francis Scott Fitzgerald se serait inspiré d'une phrase de Mark Twain : mais, toi comme moi, nous n'avons pas de scribes qui nous suivent pas à pas et notent les moindres petites phrases que nous disons quotidiennement...

Cela dit, soyons bien d'accord : si la phrase de Twain, la nouvelle de Fitzgerald, mon roman et le film récent partagent le même thème, aucun ne l'aborde de la manière des quatre autres. Il n'y a donc pas plagiat de personne envers personne, mais simples inspirations possibles... Et qui fait d'autant plus mal lorsque l'on reste soi-même à la porte !

Enfin, il existe d'autres romans (publiés donc) abordant ce même thème (j'en ai au moins deux en tête : l'un de la fin des années 60 et l'autre de 2007), mais il se trouve qu'aucun d'eux n'a participé à un concours hollywoodien. Tous sont publiés (sinon, comment les connaitrait-on ?) et je me trouve donc seul, comme un con, sur le bord de la route.

C'est donc ce dernier point qui me reste en travers de la gorge. Je me moquerais d'être à côtoyer des romans ou DVD de même thème sur les rayons, mais ce n'est pas le cas...

Pour bilan de cette expérience difficile à vivre (tu comprendrais peut-être mieux si ce genre de chose t'arrivait), j'ai tout de même pris une décision : je ne participerai plus jamais à un concours avec un roman ; une nouvelle, c'est autre chose, ça n'engage pas un à deux ans de sa vie (pour ce qui est de ma "cadence" tout au moins), en y mettant tout son coeur, son esprit et une telle énergie.

Si tu veux en savoir plus, tu peux lire les trois derniers articles sur
Aucun ordre n’est établi, il dépend du tri.
[Décision du 19/07/09 : je ne réponds pas aux anonymes qui le sont jusque sur leurs sites]

Avatar de l’utilisateur
sylmar
ordre de l'automne
Messages : 136
Inscription : 03 Nov 2008, 18:07

Re: A quand le fantastique ?

Messagepar sylmar » 17 Juil 2009, 14:05

Je comprends mieux oui, étant donné que je n'ai pas eu le temps de lire toutes tes interventions...

Je comprends aussi qu'il est beaucoup plus simple de se réclamer de Fitzgerald que de "ele", ça facilite les choses. Maintenant, comme tu le dis, tu n'as aucun moyen de verifier ce qui est fondateur dans le choix de cette machine hollywoodienne, et de là à affirmer qu'ils se sont inspirés très directement de ton manuscrit, il n'y a qu'un pas, que tu franchis -à tort ou à raison, ça je n'en sais rien ; mais je me range de ton côté dans le sens où ça ne doit pas être facile à vivre, effectivement.

Dans quelles proportions pourrait-il s'en être inspiré ? Difficile à dire, même si tu es certainement mieux "renseigné " que nous à ce sujet. Ce qui est sûr, c'est qu'un thème a ressurgi par le biais de ce concours, et qu'il a été exploité. Je ne m'y connais pas, mais j'imagine qu'une nouvelle peut-être un excellent point de départ pour un film ; quant à savoir si l'épaisseur du manuscrit traitant d'un thème semblable se trouve être en meilleure position, par rapport à la nouvelle, pour constituer une base "scénarisable", voilà encore une question qui ne peut que laisser dans le flou...à savoir de sérieuses questions pour toi. (même si tu penses avoir les réponses).

Dans une forme brute, cela reste une "idée", seul le traitement de celle-ci dans le film, apparenté ou non à celui qu'en fait ton roman, pouvant éclairer sur ce qui a réellement été copié (je ne veux pas du tout déclencher de polémique ou t'assimiler à un fabulateur, mais c'est ce que tu as l'air de dire, et je me répète, je peux comprendre ton point de vue). Ce que je veux aussi dire, c'est que je m'excuse de douter aussi ouvertement, mais de la même façon que je comprends tes déceptions, je ne peux qu'émettre une réserve par rapport à ce que tu dis - ou plutôt penses, voilà le mot, ta parole, je pars bien sûr du principe qu'elle est vraie.

Je ne peux que te souhaiter de continuer à écrire -super, tu ne m'as pas attendu !- et évidemment, de te méfier à l'avenir de ce genre de concours ! Est-ce que, quand tu y as participé, tu ne croyais pas du tout à un potentiel de publication ? Parce que je pense qu'en tant qu'auteur confirmé, tu ne te serais pas lancé dans un tel concours...? (selon les modalités de celui-ci, bien sûr)

Et sinon, quelle en était la récompense ? Te demandaient-ils de renoncer à tout droit de propriété sur ton idée, ou autre ?

Salut, a plus.
"We must love, or accept the consequences."
???

Avatar de l’utilisateur
Epistolier
ordre de l'automne
Messages : 193
Inscription : 21 Juin 2005, 14:46

Re: A quand le fantastique ?

Messagepar Epistolier » 17 Juil 2009, 20:15

Arthur C. Clarke nous a quitté :(

Avatar de l’utilisateur
sylmar
ordre de l'automne
Messages : 136
Inscription : 03 Nov 2008, 18:07

Re: A quand le fantastique ?

Messagepar sylmar » 18 Juil 2009, 14:28

Voilà, j'ai essayé de bafouiller un truc un peu semblable...en assumant un peu moins le fin mot de l'histoire !
"We must love, or accept the consequences."
???

Avatar de l’utilisateur
ele
Messages : 51
Inscription : 25 Juin 2009, 12:12
Localisation : Eure-et-Loir (28), limite Yvelines (78)
Contact :

Re: A quand le fantastique ?

Messagepar ele » 18 Juil 2009, 15:18

Aucun ordre n’est établi, il dépend du tri.
[Décision du 19/07/09 : je ne réponds pas aux anonymes qui le sont jusque sur leurs sites]

Avatar de l’utilisateur
siana-blackangel
membre d'honneur
Messages : 1418
Inscription : 01 Fév 2008, 18:56
Genre de livres que vous lisez le plus souvent ? : Fantasy et Fantastique
Localisation : dans le 49, entre la terre et les nuages
Contact :

Re: A quand le fantastique ?

Messagepar siana-blackangel » 18 Juil 2009, 17:32



Avatar de l’utilisateur
ele
Messages : 51
Inscription : 25 Juin 2009, 12:12
Localisation : Eure-et-Loir (28), limite Yvelines (78)
Contact :

Re: A quand le fantastique ?

Messagepar ele » 18 Juil 2009, 18:02

Bah ! je ne peux qu'être d'accord avec ce que tu dis là, Siana... C'est pourquoi, à ce stade de ma non-évolution et après tant de temps de perdu, je réfléchis à me tourner vers des structures plus humaines ou à autoéditer.
Aucun ordre n’est établi, il dépend du tri.
[Décision du 19/07/09 : je ne réponds pas aux anonymes qui le sont jusque sur leurs sites]

Avatar de l’utilisateur
Balken
Messages : 114
Inscription : 16 Juil 2009, 21:51

Re: A quand le fantastique ?

Messagepar Balken » 18 Juil 2009, 19:14

Au départ je pensais que tu reprochais simplement à "Hollywood" d'avoir puisé son inspiration dans ton travail. Apparemment j'étais à côté de la plaque, ça j'ai pigé. Après j'ai toujours pas retrouvé la plaque.

Je vois mal pourquoi writemovies aurait dût faire un geste pour toi en fait. Un "Tiens sa nouvelle parle d'un truc qui va sortir" doit forcément entrainer un "On va se déchirer pour qu'il décroche une publication !, ce mec est en or !". C'est pas méchant, y a juste un lien logique qui m'échappe.

Et puis une maison d'édition voit arriver un manuscrit d'un mec qui a eu deux bons résultats avec ses nouvelles, ok (je sais pas ce que vaut ce concours, je pars du principe que c'est plutôt prestigieux). Mais elles devraient t'accorder un statut particulier dans les piles de manuscrits qu'elles reçoivent ? En gros tu leur reproche seulement de ne pas t'avoir ouvert leurs portes ?

Enfin voilà j'ai du mal à saisir à qui tu en veux, ou pourquoi en fait. En même temps tu l'as dis et redis, donc je dos louper un truc.

Avatar de l’utilisateur
Epistolier
ordre de l'automne
Messages : 193
Inscription : 21 Juin 2005, 14:46

Re: A quand le fantastique ?

Messagepar Epistolier » 18 Juil 2009, 19:47

Je comprends la partie amour propre de l'écrivain, même si je n'ai pas vécu une telle histoire.

On est dans la section "Questions sur Mille Saisons" et non "dissection de l'écrivain" et donc je me fait un peu l'avocat du diable. Présenter ton texte à un éditeur, c'est lui proposer un projet de publication qui va lui faire gagner des sous. Choisir cet éditeur, c'est que tu penses que ton texte est fait pour lui.

Tu es l'artiste, l'éditeur est l'investisseur. C'est lui qui sait ce qu'il est bon pour lui, en tout cas, c'est lui qui décide ce qui est bon pour lui.

Ton discours est plus proche de celui qui veut s'autoéditer plutôt que celui qui cherche à être édité. Je m'attends à autre chose de quelqu'un qui vend son texte que "Machin a fait l'erreur de ne prendre mon texte, ne ratez pas cette occasion". Tu dois avoir plus d'arguments. Ou alors tu t'autoédites s'il n'y a pas d'éditeur qui ose investir dans ton projet.


Qu'est-ce que tu penses d'avoir un discours d'écrivain plutôt que celui de ton agent ? Avoir de l'orgueil, c'est normal, prendre la place de l'investisseur, c'est presque trop.

Ça se trouve, tu as entièrement raison, c'est juste que je pense qu'un auteur vend son oeuvre, pas la maison d'édition. Au début tu prenais des renseignements sur la possibilité d'une réponse positive de la part de MS.

Ensuite ton attitude a changé, et c'est ce qui m'a gêné, d'où mes questions un peu bizarre, qui te donne l'impression de "il n'a pas vécu ça, il ne peut pas comprendre". J'espère que tu comprend mon point de vue et, que je ne te semble pas te contredire juste par plaisir :D
Arthur C. Clarke nous a quitté :(


Revenir vers « Le coin littéraire »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités