Jonathan Strange & Mr Norell de Susanna Clarke

Avatar de l’utilisateur
Harfang
Chouette !
Messages : 165
Inscription : 26 Mai 2005, 13:52
Localisation : Dans un mauvais rêve...

Jonathan Strange & Mr Norell de Susanna Clarke

Messagepar Harfang » 03 Avr 2008, 10:39

J'ai lu.
Enfin.
L'usage veux qu'aucun livre ne reste entamé plus de trois jours entre mes mains, qu'il soit lu, car plaisant, ou lâcher car inintéressant...
Là, j'ai mis trois mois. Trois mois à lire cet opus.

C'est bien écrit, d'une grande originalité, avec un ton pince sans rire... Le contexte allie ambiance historique scrupuleuse, et merveilleux des plus imaginaire, à de la comédie de moeurs dans l'Angleterre du début XIX...

Que de qualités...

Enfin presque. L'histoire pêche par une lenteur digne d'un escargot asmathique qui à tendance à lasser le lecteur, l'intrigue, si tant est qu'il y en est une ( non, je suis méchant) est confuse, trés confuse...

Bref, je suis trés mitigé. Si quelqu'un l'a lu, je serai curieux d'avoir son avis.

Avatar de l’utilisateur
adu
ordre de l'automne
Messages : 150
Inscription : 17 Jan 2007, 22:10

Messagepar adu » 03 Avr 2008, 12:39


Avatar de l’utilisateur
Anilori
Escargot
Messages : 354
Inscription : 22 Fév 2006, 15:50
Localisation : Dans la lune
Contact :

Messagepar Anilori » 03 Avr 2008, 14:06

Je serais un peu du même avis que Harfang : une lecture délicieuse, mais tempérée par les trépignements du lecteur qui se dit "quand est-ce qu'il se passe quelque chose bon sang ?"
Et puis on arrive aux trois ou quatre derniers chapitres où l'action part tout à coup sur les chapeaux de roues, et on voit défiler les pages qui nous séparent de la fin en se disant que c'est maintenant qu'on voudrait encore avoir trois mois de lecture devant soi... maintenant, pas pendant les dix ans et cinq cent pages d'inaction qui ont précédé ! Mais non, si on compare avec le rythme de tout ce qui précède, la fin - pour réussie qu'elle soit - est expédiée avec une rapidité déprimante.

Certes, cette lenteur est voulue, elle rentre dans le parti pris fascinant de l'auteur, à savoir, écrire non seulement un roman qui se passe dans les années 1810, mais dans le style des romans de l'époque (jusqu'aux petits archaïsmes de langage si vous lisez en VO), en intégrant simplement magie et magiciens dans l'univers quotidien de la bonne société anglaise de l'époque. Résultat, un croisement improbable de Jane Austen et de Tolkien (je sais, Tolkien a bon dos à se faire comparer à tout ce qui bouge dans le monde de l'imaginaire, mais en l'occurrence, j'ai vraiment eu le sentiment de retrouver mes premières impressions de lecture du Seigneur des Anneaux, en pénétrant dans un univers déroutant, ambitieux, difficile d'accès, qui refuse de s'adapter aux attentes du lecteur - mais captivant si le lecteur accepte de s'adapter à lui) ; une fantasy tout en finesse et en subtilité, avec beaucoup d'humour comme l'a dit la chouette des neiges, qui laisse entrevoir derrière l'intrigue proprement dite tout un arrière-plan proprement fascinant (les notes de bas de page, mes amis, les notes de bas de page - et cette manière de traiter la magie comme une discipline universitaire basée sur l'érudition, tout en chicanes d'intellectuels, avec Norrell en vieux prof bougon et barbant - et à côté de ça il fait parler les statues et ressuscite les morts et présente cela comme de simples à-côtés de la vraie noble discipline qu'est l'étude des livres de magie, c'est génial :heart: ). Des personnages très intéressants aussi, apparemment beaucoup de monde a craqué pour Childermass, personnellement mes coups de coeur c'est Stephen Black et Vinculus ; et que dire du mystérieux gentleman with thistledown hair, et de tout le monde de Faerie en général, à peine entr'aperçu, mais c'est son mystère qui en fait le charme...


Un livre qu'il faudra absolument que je relise quand j'en aurai l'occasion, pour pouvoir apprécier toute sa substance sans être obsédée par la rengaine du "quand est-ce qu'il va se passer quelque chose saperlipopette !"

Oh bon sang, voilà pourquoi je ne poste jamais de critiques, je suis incapable de le faire sans pondre des tartines :oops:

(Je sais, ce n'est pas mon fil d'illustrations, mais voilà le portrait de Jonathan Strange que m'a inspiré la lecture du roman)
Image


Avatar de l’utilisateur
le_navire
Corsaire perverse
Messages : 611
Inscription : 11 Août 2006, 16:00
Localisation : Cévennes
Contact :

Messagepar le_navire » 03 Avr 2008, 17:17


Avatar de l’utilisateur
Anilori
Escargot
Messages : 354
Inscription : 22 Fév 2006, 15:50
Localisation : Dans la lune
Contact :

Messagepar Anilori » 03 Avr 2008, 19:09



Avatar de l’utilisateur
Harfang
Chouette !
Messages : 165
Inscription : 26 Mai 2005, 13:52
Localisation : Dans un mauvais rêve...

Messagepar Harfang » 04 Avr 2008, 09:33


Avatar de l’utilisateur
le_navire
Corsaire perverse
Messages : 611
Inscription : 11 Août 2006, 16:00
Localisation : Cévennes
Contact :

Messagepar le_navire » 04 Avr 2008, 09:43


Avatar de l’utilisateur
adu
ordre de l'automne
Messages : 150
Inscription : 17 Jan 2007, 22:10

Messagepar adu » 04 Avr 2008, 10:54


Avatar de l’utilisateur
le_navire
Corsaire perverse
Messages : 611
Inscription : 11 Août 2006, 16:00
Localisation : Cévennes
Contact :

Messagepar le_navire » 04 Avr 2008, 12:27


Avatar de l’utilisateur
Anilori
Escargot
Messages : 354
Inscription : 22 Fév 2006, 15:50
Localisation : Dans la lune
Contact :

Messagepar Anilori » 04 Avr 2008, 12:51

Moi aussi je t'aime Navirounette, mais c'est pas une raison pour me laisser dire des âneries...

[/HS]


Avatar de l’utilisateur
adu
ordre de l'automne
Messages : 150
Inscription : 17 Jan 2007, 22:10

Messagepar adu » 04 Avr 2008, 13:05


Avatar de l’utilisateur
le_navire
Corsaire perverse
Messages : 611
Inscription : 11 Août 2006, 16:00
Localisation : Cévennes
Contact :

Messagepar le_navire » 04 Avr 2008, 19:06


Avatar de l’utilisateur
adu
ordre de l'automne
Messages : 150
Inscription : 17 Jan 2007, 22:10

Messagepar adu » 05 Avr 2008, 11:50


Avatar de l’utilisateur
Lna
ordre de l'automne
Messages : 171
Inscription : 18 Mai 2008, 14:25

Messagepar Lna » 30 Mai 2008, 00:28

Je suis en plein dedans.

En fait, j'ai commencé y a un mois 1/2... et j'ai un peu décroché là :oops:
En plus, je sais même pas où j'ai mis le livre... il est perdu quelque part dans la maison.
Et entre temps, là, je suis passée à autre chose.

On m'avais prévenue que le début était un peu lent... mais je m'y remettrai, je désespère pas ! Faut juste que je me replonge dedans...

Avatar de l’utilisateur
Myltic
Messages : 18
Inscription : 07 Fév 2008, 18:49

Messagepar Myltic » 24 Juil 2008, 00:42

Je ne peux que suivre les gens ici. Je l'ai lu et au début, j'ai du faire une pause avec deux ou trois autres bouquins. Il m'a fallut du temps. Pourtant, effectivement, j'ai trouvé que c'était écrit avec beaucoup de talent, j'ai adoré l'humour pince sans rire, trouvé génial l'idée des notes de l'auteur complètement farfelue en bas de pages. Je trouve que c'est une oeuvre à part dans le monde d'aujourd'hui, décalé, écrite avec un grand talent.
Mais malgré tout ça il me reste cette terrible impression de longueur, sans doute voulue par l'auteur, mais qui efface tout le reste. Le plus étrange pour moi reste que c'est un livre duquel je dirai ; on aime ou on déteste, pas de juste milieu alors que je n'arrive pas me décider, mème si je penche pour le j'aime.
Bloquez la porte avec mon cadavre, ça les ralentira !

Avatar de l’utilisateur
Mirerwen
Messages : 73
Inscription : 23 Mars 2008, 17:09
Localisation : Gignac-la-nerthe, près de Marseille
Contact :

Messagepar Mirerwen » 16 Août 2008, 11:38


Avatar de l’utilisateur
Olive
ordre de l'automne
Messages : 159
Inscription : 29 Jan 2006, 10:34
Localisation : Paris

Re: Jonathan Strange & Mr Norell de Susanna Clarke

Messagepar Olive » 27 Oct 2008, 23:55

Je suis un peu comme tout le monde, j'ai globalement beaucoup aimé mais je me rends compte que j'ai mis très longtemps à le lire. A ma décharge, quand on ne s'appelle pas le_navire, les 1173 pages de la version poche ne s'avalent quand même pas d'une traite!

Très très recommandable pour ceux qui désirent quelque chose qui sort des sentiers battus.
Olive

Connaissez-vous le club présences d'esprits? Non?
=>


Revenir vers « Le coin littéraire »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités